Les salariés qui retrouvent leurs postes perdus seront exonérés de l’IR sur une année

C’est ce qu’a annoncé cette après-midi le ministre des Finances lors de son intervention à la deuxième chambre. Cette mesure a été votée au sein de la commission des Finances de la même Chambre, qui a fait passer 25 amendements au PLF 2021 sur 201 projets proposés.

Les salariés qui retrouvent leurs postes perdus seront exonérés de l’IR sur une année

Le 4 décembre 2020 à 16h57

Modifié 11 avril 2021 à 2h49

C’est ce qu’a annoncé cette après-midi le ministre des Finances lors de son intervention à la deuxième chambre. Cette mesure a été votée au sein de la commission des Finances de la même Chambre, qui a fait passer 25 amendements au PLF 2021 sur 201 projets proposés.

Le PLF 2021 n’a pas subi de grands changements au sein de la commission des Finances de la deuxième Chambre. Sur un total de 201 amendements déposés par les différents groupes parlementaires de la Chambre, le gouvernement n’a accepté que 25, dont 76% proviennent des groupes de l’opposition, a précisé Mohamed Benchaaboun lors de son intervention cette fin d’après-midi au sein de l’hémicycle.

A côté des modifications apportées par le groupe de la CGEM, sur lesquelles Médias24 a fait un focus hier, Benchaabnoun a cité quelques amendements qui ont apporté du nouveau par rapport à la version votée par la première chambre.

Deux en particuliers paraissent importants :

-La mise en place d’une contribution complémentaire pour les autoentrepreneurs qui leur permettra d’adhérer dès 2021 au régime de l’AMO. Cette contribution est calquée sur celle décidée pour les professionnels, commerçants ou artisans qui choisissent le régime de la Contribution professionnelle unique, explique le ministre.

-L’exonération de l’IR pour 12 mois de tout salarié qui est recruté après avoir perdu son poste entre le 1er mars et fin septembre 2020, à cause de la crise du Covid-19. Cette exonération est plafonnée à un salaire mensuel de 10 000 dirhams.

Cette mesure, conjuguée à celle permettant aux entreprises d’embaucher des jeunes recrues de moins de 35 ans avec une exonération de l’IR sur 36 mois, vise à encourager le secteur privé à recruter sans avoir à subir de gros frais.

Autres amendements cités par Benchaaboun :

-La déduction de la base imposable des dons octroyés aux associations ou organisations d’utilité publique, actives dans le domaine écologique.

La prolongation pour 2021 de l’amnistie fiscale sur les personnes soumises à l’IR qui se déclarent pour la première fois au fisc.

A lire aussi


Elections 2021: les différents scénarios de coalition gouvernementale (expert)

Sachant que la rentrée parlementaire de la future onzième législature aura lieu le deuxième vendredi d’octobre, soit le 8, le gouvernement aura donc un mois pour être constitué après le scrutin législatif du 8 septembre. Si personne n’est en mesure d’assurer quel sera le parti qui arrivera en tête pour diriger le futur gouvernement, le chercheur David Goeury, membre de Tafra et du laboratoire Médiations de Sorbonne Université présente ses scénarios de coalition gouvernementale.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMOLOG : Avis de Réunion_2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.