Rabat-Salé-Kénitra: vers la conception du premier Schéma régional côtier

La Banque mondiale a défini une feuille de route jusqu’en 2040 pour atteindre les objectifs, à long terme, de mise en valeur du littoral dans la région de Rabat-Salé-Kénitra. Un guide méthodologique à été mis en œuvre pour la définition de schémas régionaux, afin d'étendre cette approche de gestion des côtes à d’autres régions.

Rabat-Salé-Kénitra: vers la conception du premier Schéma régional côtier

Le 14 janvier 2021 à 9h43

Modifié 11 avril 2021 à 2h49

La Banque mondiale a défini une feuille de route jusqu’en 2040 pour atteindre les objectifs, à long terme, de mise en valeur du littoral dans la région de Rabat-Salé-Kénitra. Un guide méthodologique à été mis en œuvre pour la définition de schémas régionaux, afin d'étendre cette approche de gestion des côtes à d’autres régions.

« Le gouvernement marocain a lancé plusieurs stratégies nationales, dont le Plan national de gestion intégrée du littoral (PNL), qui vise à réconcilier protection de l’environnement et activités économiques », rappelle la Banque mondiale dans un communiqué du 13 janvier.

Pour permettre le déploiement de cette stratégie à l’échelle régionale, la Banque mondiale rappelle qu’elle apporte depuis 2019 une assistance analytique et technique en appui à l’élaboration du premier schéma régional du littoral dans la région de Rabat-Salé-Kénitra.

La phase de diagnostic, achevée en janvier 2020, a abouti sur un certain nombre de constats: la concentration croissante d’habitants le long du littoral (les deux tiers de la population régionale) et les activités connexes qui en découlent menacent l’écosystème côtier et appellent à des mesures urgentes pour atténuer l’empreinte de l’homme et renforcer la résilience des côtes. Par ailleurs, plusieurs sources potentielles de développement, notamment dans le tourisme vert, restent inexploitées. 

Ainsi, l’équipe de la Banque mondiale a défini une feuille de route jusqu’en 2040 pour atteindre les objectifs de long terme de mise en valeur du littoral régional. Sont envisagées notamment l’introduction d’un modèle de gouvernance intégrée des côtes, conforme aux stratégies nationales, ainsi que la préservation et la réhabilitation des écosystèmes par des investissements majeurs.

Des investissements initiaux sont également prévus pour promouvoir des activités vertes et durables le long du littoral au titre du schéma pour la région Rabat-Salé-Kénitra.

Ces investissement couvriront plusieurs activités: l’organisation de la pêche artisanale et la formation des pêcheurs aux meilleures pratiques, la réhabilitation écologique des zones humides côtières, la construction d’usines de traitement des eaux usées dans certaines localités, la stabilisation biologique des dunes ou encore le recyclage et la valorisation des déchets en plastique.

Des mesures complémentaires seront introduites, pour mieux sensibiliser les différents acteurs à la menace environnementale ou pour intégrer des mesures de sauvegarde dans les plans d’urbanisme afin de prévenir la dégradation des côtes, précise la Banque mondiale.

Avec le gouvernement marocain, la Banque mondiale a conçu un guide méthodologique pour la définition de schémas régionaux du littoral afin d’étendre cette approche innovante et intégrée de la gestion des côtes à d’autres régions.

Ce guide permet de normaliser le processus d’élaboration de ces schémas régionaux en respectant les principes de la gestion intégrée des zones côtières tout en tenant compte des spécificités et des contraintes locales. « Il est à la disposition des autorités et des décideurs locaux », conclut la Banque mondiale.

A lire aussi


Elections 2021: les différents scénarios de coalition gouvernementale (expert)

Sachant que la rentrée parlementaire de la future onzième législature aura lieu le deuxième vendredi d’octobre, soit le 8, le gouvernement aura donc un mois pour être constitué après le scrutin législatif du 8 septembre. Si personne n’est en mesure d’assurer quel sera le parti qui arrivera en tête pour diriger le futur gouvernement, le chercheur David Goeury, membre de Tafra et du laboratoire Médiations de Sorbonne Université présente ses scénarios de coalition gouvernementale.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

DOUJA PROMOTION : Résultats annuels au 31 Décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.