Accès au vaccin anti-Covid : Les pays du Sud relégués au second rang (carte)

Le Maroc n'est pas le seul pays qui attend sa première livraison de vaccin anti-Covid. Une carte réalisée récemment par CNN montre que la majorité des pays du Sud n'ont pas encore lancé leurs campagnes de vaccination, contrairement aux pays du Nord.

Accès au vaccin anti-Covid : Les pays du Sud relégués au second rang (carte)

Le 17 janvier 2021 à 17h17

Modifié 11 avril 2021 à 2h49

Le Maroc n'est pas le seul pays qui attend sa première livraison de vaccin anti-Covid. Une carte réalisée récemment par CNN montre que la majorité des pays du Sud n'ont pas encore lancé leurs campagnes de vaccination, contrairement aux pays du Nord.

La dimension Nord-Sud caractérise clairement la politique de distribution des vaccins anti-Covid par les pays producteurs. Ces derniers agissent en position de force, considèrent le vaccin comme un outil diplomatique, et seuls les pays développés ou puissants réussissent à se faire livrer rapidement, au détriment des autres.

Une carte réalisée par CNN, redessinée par Médias24 (voir ci-dessous), montre que de nombreux pays sont laissés pour compte. Et ces pays sont quasiment tous du Sud : tout le continent africain, l’Amérique latine, le Moyen-Orient, l’Asie centrale et du Sud-Est… Avec des exceptions évidemment, comme les riches pays du Golfe…

Tous les pays développés, ou émergents mais puissants, ont démarré la vaccination après avoir reçu leurs premières doses. Le Maroc, qui a pourtant conclu très tôt des contrats avec les laboratoires Sinopharm et AstraZeneca, qui a autorisé le vaccin AstraZeneca le 30 décembre 2020 et qui est prêt sur le plan logistique, n’a pas encore reçu ses premières doses. La première livraison, prévue pour ce week-end, a été reportée sine die.

Hormis la position de force des pays producteurs de vaccins et la pression des pays développés ou puissants pour les recevoir en premier, la livraison à des pays tiers ne peut être effectuée avant le démarrage des campagnes nationales de vaccination. Celle-ci a démarré ce samedi 16 janvier en Inde, fournisseur du Maroc en vaccins AstraZeneca.

La date de livraison ne dépend donc pas du Maroc, dont le poids à l’international est ce qu’il est, mais du fournisseur (Inde ou Chine) en position de force. Notons que Pfizer vient d’annoncer qu’il ne livrera pas à l’Europe au rythme convenu au moins pendant les prochaines semaines; et Johnson & Johnson obtiendra probablement son autorisation d’utilisation d’urgence en février mais ne livrera pas correctement avant mars.

Selon des médias indiens, l’Allemagne a également sollicité l’Inde pour obtenir son vaccin, allongeant la file d’attente. Il sera intéressant de voir à quel rythme elle sera livrée. 

Et comme le dit une figure marocaine bien connue, « l’OMS avait raison de craindre que les riches s’accaparent les vaccins comme ils avaient tenté de le faire avec les masques ». Pour les masques, le Maroc a lancé sa fabrication. Pour le vaccin, il faut se préparer pour la prochaine fois. 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc, communication trimestrielle T4 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.