En images, la nouvelle décharge contrôlée de Médiouna

Le Conseil de la ville de Casablanca a organisé, mardi 9 février, une visite à la nouvelle décharge de Médiouna. L'ouverture de ce site et la fermeture de l'ancienne décharge sauvage attendent toujours la délivrance de l'attestation de conformité.

En images, la nouvelle décharge contrôlée de Médiouna

Le 11 février 2021 à 13h09

Modifié 11 avril 2021 à 2h50

Le Conseil de la ville de Casablanca a organisé, mardi 9 février, une visite à la nouvelle décharge de Médiouna. L'ouverture de ce site et la fermeture de l'ancienne décharge sauvage attendent toujours la délivrance de l'attestation de conformité.

« Toutes les installations sont prêtes pour la mise en service de la nouvelle décharge contrôlée » a assuré à Médias 24 Abdessamad Haiker, 1er vice-président du Conseil de la ville.

« Nous attendons toutefois l’attestation de conformité qui devrait être délivrée par le président de la commune d’El Mejjatia-Oulad Taleb, qui abrite la décharge », a-t-il ajouté, confirmant ainsi l’information dévoilée par Médias 24 dans un article précédent.

« Le wali de la région ne peut pas ordonner l’ouverture de ce site, ni la fermeture de la décharge sauvage, sans cette autorisation », souligne-t-il, notant que « la demande a été adressée à cette Commune depuis environ un mois ». 

« Cette décharge est l’aboutissement de cinq ans de travail, soit depuis 2015. Pour mettre fin à ce point noir de la ville de Casablanca, la Commune a pu acquérir un terrain de 34 ha avant le mois d’avril 2016 ». 

A présent, en attendant la mise en place d’un centre de valorisation de déchets, d’un centre de tri, et d’un centre de traitement de lixiviat, qui feront l’objet d’autres marchés, la Commune, en collaboration avec la SDL Casa Baia, maitre d’ouvrage délégué, et SOS NDD, nouveau délégataire de la décharge contrôlée, ont aménagé « un casier d’enfouissement sur 11 ha, qui devrait accueillir environ 4.000 tonnes de déchets par jour, ainsi qu’un bassin de stockage de lixiviat, d’une capacité de 38.000 m3« , nous a expliqué Rafik Meniaoui, chef de division de traitement et de valorisation des déchets à Casa Baia.

« Ce nouveau site est également équipé de plusieurs caméras de surveillance à haute définition, dont les images peuvent être consultées depuis les locaux de Casa Baia. Le site est entouré d’un mur de clôture de 3 m de hauteur en béton armée, pour prévenir toute intrusion externe ». 

D’après Haiker, « les discussions sont actuellement en cours pour le financement du centre de valorisation. Un appel d’offres sera ensuite lancé pour sa réalisation. La construction de cette unité, son équipement et sa mise en service nécessiteront une durée de trois ans« . 

Par ailleurs, à ce jour, « plus de 80% de la décharge sauvage a été couverte de terre végétale. La superficie restante sera également couverte, dès l’ouverture de la décharge contrôlée. L’ancien site sera ensuite transformé en espace vert ». 

(Administration)

(Nouvelle décharge contrôlée)

(Casier d’enfouissement)

(Centre de surveillance)

Lire aussi: 

Qui est SOS NDD, le nouveau gestionnaire de la décharge contrôlée de Médiouna?

Décharge de Médiouna: les débordements de lixiviat suscitent la colère des riverains

Le bout du tunnel dans le dossier de la décharge de Casablanca?

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Avis de réunion de l’assemblée générale ordinaire de la société Aluminium du Maroc SA

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.