Claudia Wiedey dresse les contours du nouveau partenariat Maroc-UE

L’ambassadrice de l’UE au Maroc a présenté, ce mercredi 24 février, le bilan du partenariat en 2020 et ses perspectives pour les années à venir. Selon Claudia Wiedey, la pandémie a montré la réactivité de l’UE qui a versé 466 millions d’euros d’aides au Royaume dans le cadre d’un partenariat appelé à se renforcer avec un nouveau plan de soutien, doté pour la période 2021-27 d’une enveloppe de 7 milliards d’euros pour la région méditerranéenne, dont le Maroc sera un des principaux bénéficiaires.  

Claudia Wiedey dresse les contours du nouveau partenariat Maroc-UE

Le 24 février 2021 à 16h33

Modifié 10 avril 2021 à 23h21

L’ambassadrice de l’UE au Maroc a présenté, ce mercredi 24 février, le bilan du partenariat en 2020 et ses perspectives pour les années à venir. Selon Claudia Wiedey, la pandémie a montré la réactivité de l’UE qui a versé 466 millions d’euros d’aides au Royaume dans le cadre d’un partenariat appelé à se renforcer avec un nouveau plan de soutien, doté pour la période 2021-27 d’une enveloppe de 7 milliards d’euros pour la région méditerranéenne, dont le Maroc sera un des principaux bénéficiaires.  

Lors d’une conférence de presse tenue ce mercredi 24 février à sa résidence, l’Ambassadrice de l’Union européenne au Maroc est revenue sur l’impact de la pandémie sur le partenariat entre le Maroc et l’UE en 2020 et sur les priorités d’un nouveau partenariat jusqu’à 2027.

L’UE a été réactive en versant une aide d’urgence de 466 millions d’euros au Maroc

Tout en reconnaissant que la crise du coronavirus a provoqué en 2020 une récession socio-économique qui a touché toute la planète, la représentante des 27 pays d’Europe s’est félicitée d’une mise en place rapide de mécanismes de solidarité pour répondre aux besoins urgents du Maroc.

Ainsi, dès le début de la pandémie, les pays européens ont débloqué 456 millions d’euros d’aide bilatérale pour répondre aux besoins immédiats, sanitaires et socio-économiques du Royaume.

Le Maroc a également reçu une aide du Fonds d’affectation spéciale d’urgence de l’UE pour l’Afrique, dans le cadre d’un programme régional de réaction d’urgence accélérée de 10 millions d’euros pour lutter contre le coronavirus en Afrique du Nord, axé sur les populations les plus vulnérables.

Un nouveau partenariat UE-Maroc pour 2021-2027

Selon Claudia Wiadey, la crise a été une occasion historique de renforcer le partenariat qui devrait continuer à se développer dans le cadre d’un document signé le 9 février dernier qui prévoit de mettre en œuvre un nouveau plan de développement de la région méditerranéenne pour 2021-27.

L’agenda dont l’UE procèdera à une révision de la communication conjointe d’ici à 2024 comprend un plan économique et d’investissement visant à stimuler la reprise socio-économique dans le voisinage méridional (Tunisie, Jordanie, Algérie …) dont le Maroc est un des principaux acteurs.

La coopération en matière d’énergie, d’environnement, de lutte contre les effets du changement climatique et d’économie verte sera un axe fondamental de la relation stratégique Maroc-UE.

7 milliards d’aides et 30 milliards d’investissements privés et publics

Ce nouvel instrument de voisinage, de coopération au développement et de coopération internationale (IVCDCI) sera doté de 7 milliards d’euros pour la période 2021-2027 sans compter les 30 milliards d’euros d’investissements privés et publics dans la région pour la prochaine décennie.

Ses priorités durant les sept années prochaines seront le développement humain, la bonne gouvernance, l’Etat de droit, la résilience, la transformation numérique, la paix, les migrations, la mobilité et la transformation environnementale avec plusieurs investissements européens à la clé.

« Le Maroc devra miser sur la croissance verte pour sortir de la crise »

Ainsi, au niveau de la transition écologique, l’UE et les pays méditerranéens comme le Maroc développeront un partenariat vert qui tirera parti du potentiel d’un avenir à faible intensité de carbone et de la protection des ressources naturelles de sa région.

De cette manière, l’Union européenne et le Maroc pourront accompagner la reprise économique post-Covid-19 avec des modes de consommation durables, des politiques climatiques renforcées, un grand choix d’opportunités offertes par l’économie verte et en élargissant la coopération régionale.

Se disant optimiste sur une sortie rapide de crise, l’ambassadrice a affirmé que le Maroc devra s’inscrire dans ce nouveau plan vert qui lui permettra d’améliorer la qualité de vie de sa population et d’accroître les investissements pour soutenir la compétitivité et la croissance inclusive.

Evolution des échanges commerciaux entre le Maroc et l’UE depuis le début de la pandémie

Concernant les échanges commerciaux en 2020, l’Union européenne est toujours le premier partenaire du Maroc : avec 35 milliards d’euros d’échanges dont 15 milliards d’€ d’exportations marocaines vers l’UE et de l’autre côté 20 milliards d’exportations européennes vers le Maroc.

Côté agricole, les échanges ont atteint près de 4,6 milliards d’euros en 2020 et en dépit de la pandémie qui a impacté les échanges globaux, les échanges agricoles ont maintenu leur progression.

En effet, depuis l’entrée en vigueur de l’accord agricole en 2012, les exportations marocaines ont doublé pour se situer à 2,5 milliards d’euros en 2020, tandis que les importations ont atteint 2,2 Md d’euros, ce qui fait que le Maroc affiche un excédent de balance commerciale agricole avec l’UE. 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sonasid : Résultats du 1er semestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.