25.234 pièces archéologiques marocaines restituées mises à la disposition du public

Plus de 25.000 pièces archéologiques, qui ont été saisies en France en 2005 et 2006 au cours de trois contrôles douaniers et restituées au Maroc, seront mises à la disposition des étudiants, du monde académique et du grand public.

25.234 pièces archéologiques marocaines restituées mises à la disposition du public

Le 26 février 2021 à 14h22

Modifié 11 avril 2021 à 2h50

Plus de 25.000 pièces archéologiques, qui ont été saisies en France en 2005 et 2006 au cours de trois contrôles douaniers et restituées au Maroc, seront mises à la disposition des étudiants, du monde académique et du grand public.

« Toutes ces pièces archéologiques, patrimoniales et géologiques ont d’abord pour vocation d’être à la disposition des étudiants marocains, notamment ceux de l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine (Insap), du monde académique, des chercheurs et du grand public », a indiqué le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, Othman El Ferdaous, lors de la cérémonie de présentation de la collection patrimoniale rapatriée au Maroc.

Le ministre a, dans ce sens, estimé que « ces collections n’auront de sens que lorsqu’elles seront appropriées par le public et exposées dans les musées marocains ».

Il a, par ailleurs, relevé que le Royaume est ciblé par un certain nombre d’organisations criminelles et de trafic illicite, qui sont la conséquence directe de la mondialisation, et qui cherchent à récupérer ces biens culturels pour en faire des vecteurs d’autres actes criminels, tels que le financement du terrorisme ou le blanchiment d’argent.

Le ministre a, en outre, fait savoir que deux projets de loi relatifs notamment à la Fondation nationale des musées (FNM), sont en cours de discussion à la 2e Chambre visant à renforcer les missions de cette institution en termes de création de nouveaux musées et de contrôle de l’appellation musée, outre l’octroi du label musée du Maroc.

De son côté, l’ambassadrice de France à Rabat, Hélène Le Gal, a souligné que ces milliers de vestiges des temps les plus reculés ont regagné aujourd’hui enfin leur territoire, conformément aux engagements pris par la France et le Maroc dans le cadre de la Convention de Genève de l’Unesco de 1970.

Près de trois tonnes de pièces

Pour sa part, la cheffe du service des expositions temporaires relevant de la direction du patrimoine culturel au département de la Culture, Choumicha Kaouane, a présenté la collection restituées, composée de 25.234 pièces pour un poids total de près de trois tonnes.

Ce lot, très diversifié, a été divisé en quatre catégories sous forme de patrimoine géologique (minéraux, flore, faune fossile, trilobites, ammonites datées du crétacé de -145 à -66 millions d’années, crânes de crocodile et de tortue et des milliers de dents de poissons), a-t-elle expliqué.

La deuxième catégorie est composée d’objets archéologiques qui rassemblent des outils préhistoriques du paléolithique (première période des activités humaines datée au Maroc d’environ 1,2 million d’années), et du néolithique (à partir du 7e millénaire av J.C, comme les bifaces, les lames, les pointes de flèches et les gravures rupestres), tandis que la troisième catégorie comporte une collection ethnographique qui englobe essentiellement des récipients en poterie et des meules.

La quatrième catégorie comprend des œuvres artisanales confectionnées à partir de fossiles géologiques, notamment des ammonites et d’orthocères (- 470 et – 252 millions d’années), entre autres.

(Avec MAP)

A lire aussi


Pour un impôt vert sur la consommation

Désireux de favoriser une reprise post-pandémique verte et inclusive, de nombreux dirigeants politiques à travers le monde veulent "reconstruire en mieux". Jusqu'à présent, ils ont privilégié l'augmentation des dépenses publiques de manière à relever les défis climatiques et environnementaux tout en créant des emplois pour les personnes défavorisées. Mais les conservateurs en matière budgétaire craignent que l'énormité du déficit public ne fasse sombrer les économies dans le surendettement et n'entraîne une réaction brutale des marchés financiers.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS: Tableau des Comptes Au 30-06-2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.