Jouahri sur le dossier des hydrocarbures : Circulez, il n’y a rien à voir

Membre de la commission ad-hoc chargée d'enquêter sur les confusions entourant le traitement, par le conseil de la concurrence, du dossier des hydrocarbures, Abdellatif Jouahri n'a pas souhaité dévoiler le détail des conclusions du rapport soumis au Roi.

Jouahri sur le dossier des hydrocarbures : Circulez, il n’y a rien à voir

Le 24 mars 2021 à 16h28

Modifié 11 avril 2021 à 2h50

Membre de la commission ad-hoc chargée d'enquêter sur les confusions entourant le traitement, par le conseil de la concurrence, du dossier des hydrocarbures, Abdellatif Jouahri n'a pas souhaité dévoiler le détail des conclusions du rapport soumis au Roi.

Circulez, il n’y a rien à voir. Interpellé sur les conclusions de la commission chargée d’instruire les raisons de la confusion dans l’affaire des ententes dans le secteur des hydrocarbures, Abdellatif Jouahri, membre de cette commission ad-hoc, a choisi de botter en touche.

« Ne serait-ce que par respect pour Sa Majesté, je n’y répondrai pas », a-t-il lancé mardi 23 mars à l’occasion du point de presse tenu à l’issue du conseil de politique monétaire.

 « C’est une commission qui a été désignée par sa Majesté avec un certain nombre de personnes. Il a cadré le travail que nous devions faire. Nous avons remis à lui et à lui seul le rapport. Il en a tiré les conclusions qu’il en a tiré et puis c’est tout », a ajouté le Wali de BAM, invoquant le « secret de la mission qui est une mission de confiance ».

Le gouverneur s’est contenté de renvoyer au communiqué publié lundi 22 mars par le cabinet royal, ainsi que le communiqué annonçant la création de la commission ad-hoc, soulignant par ailleurs qu’il y aura « certainement au niveau gouvernemental des choses qui vont être apportées et qui vont clarifier ce qui a été relevé comme élément à rectifier ». Clair.

 

A lire aussi


Elections 2021: les différents scénarios de coalition gouvernementale (expert)

Sachant que la rentrée parlementaire de la future onzième législature aura lieu le deuxième vendredi d’octobre, soit le 8, le gouvernement aura donc un mois pour être constitué après le scrutin législatif du 8 septembre. Si personne n’est en mesure d’assurer quel sera le parti qui arrivera en tête pour diriger le futur gouvernement, le chercheur David Goeury, membre de Tafra et du laboratoire Médiations de Sorbonne Université présente ses scénarios de coalition gouvernementale.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Microdata, avis modificatif de la convocation à l’AGO

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.