BAD: 300 millions d’euros pour renforcer l’axe ferroviaire Tanger-Marrakech

La BAD a ainsi mobilisé 300 millions d’euros en faveur de l’Office national des chemins de fer (ONCF) pour financer le projet d’augmentation de la capacité de l’axe ferroviaire Tanger-Marrakech, indique un communiqué de la BAD.

BAD: 300 millions d’euros pour renforcer l’axe ferroviaire Tanger-Marrakech

Le 20 avril 2021 à 11h35

Modifié 20 avril 2021 à 11h35

La BAD a ainsi mobilisé 300 millions d’euros en faveur de l’Office national des chemins de fer (ONCF) pour financer le projet d’augmentation de la capacité de l’axe ferroviaire Tanger-Marrakech, indique un communiqué de la BAD.

Ce financement a permis aussi d’augmenter le nombre de voies ferrées, de moderniser la signalisation, de bâtir de nombreux ouvrages comme la gare dernière génération de Casa-Port ou encore de construire le poste central de commande de la signalisation, indique un communiqué de la BAD.

Cité dans le communiqué, le directeur général de l’ONCF, Mohamed Rabie Khlie, a indiqué que « la BAD est un partenaire historique, ayant toujours accompagné l’ONCF, dès les années 1990 ». « Au-delà du financement à un taux préférentiel, nous avons bénéficié d’un accompagnement technique des équipes de la banque qui sont à notre écoute », a-t-il ajouté.

Pour sa part, Ahmed Bouhaltit, directeur de l’ingénierie de l’ONCF, a souligné que le réseau a connu une révolution ces dix dernières années, citant à titre d’illustration la ligne à grande vitesse, le dédoublement des voies vers Marrakech, le triplement des voies entre Kenitra et Casablanca et la modernisation du système d’exploitation, »aujourd’hui beaucoup plus intelligent, et beaucoup plus efficace ».

Le réseau ferroviaire national a doublé sa capacité de transport de marchandises, passant de vingt trains par jour en 2010 à quarante en 2020, rappelle le communiqué.

A lire aussi


Guelmim : l’épopée politique des familles sahraouies (I)

REPORTAGE. Si la bataille politique, à l’occasion des échéances électorales, est particulièrement endiablée dans les régions du sud, avec des alliances d'intérêts entre familles puissantes et influentes, la ville de Guelmim surnommée la porte du désert ne déroge pas à cette règle. D’où les familles sahraouies puisent-elles leur légitimité, leur force et leur influence ? Comment se dessine la cartographie politique dans la province de Guelmim ? Quelles familles sont toujours dans la course et lesquelles sont hors circuit ?

Transformation numérique : étude pour la mise en place des Agences urbaines numériques 2.0

La Direction de l'urbanisme, relevant du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, lance un appel d'offres. L’étude couvrira l’ensemble des aspects liés à la transformation numérique des Agences urbaines du royaume, de la Direction de l’urbanisme, ainsi que de la Direction des ressources humaines et des moyens généraux du ministère. L'étude prévoit également la mise en place d’un système de veille urbaine.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Immorente Invest : Indicateurs d’activités du 2éme trimestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.