Légère hausse des prix de la tomate et des viandes blanches durant la 1ère semaine de Ramadan

La commission interministérielle chargée du suivi de l'approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle de la qualité et des prix a constaté de "légères hausse" des prix de certains produits alimentaires comme la tomate et les viandes blanches.

Légère hausse des prix de la tomate et des viandes blanches durant la 1ère semaine de Ramadan

Le 23 avril 2021 à 12h00

Modifié 23 avril 2021 à 12h00

La commission interministérielle chargée du suivi de l'approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle de la qualité et des prix a constaté de "légères hausse" des prix de certains produits alimentaires comme la tomate et les viandes blanches.

La commission, réunie jeudi 22 avril, a assuré que les marchés sont approvisionnés de façon abondante en produits de large consommation.

Pour ce qui est des prix pratiques, ils sont généralement stables, a constaté la commission. Certaines catégories ont même enregistré des baisses par rapport à la même période du mois de Ramadan de l’année précédente, à l’instar des légumineuses et des viandes rouges. Il a été remarquée également de légères hausse des prix de certains produits alimentaires comme la tomate et les viandes blanches.

Cette réunion a été tenue sous la présidence du département des Affaires générales et de la gouvernance relevant du ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration, avec la participation des départements ministériels chargés de l’Intérieur, de l’Agriculture, des pêches maritimes, de l’Industrie et du commerce et celui de l’Energie et des mines.

Par ailleurs, 552 infractions ont été constatées, au cours de cette même période, suite aux contrôles des prix et de la qualité des produits alimentaires effectués par les commissions mixtes provinciales et locales, précise un communiqué. Pour ce qui est de la qualité des marchandises et produits stockés ou présentés à la vente, les commissions mixtes ont procédé à la saisie et à la destruction de 18 tonnes de marchandises impropres à la consommation ou non conformes aux normes requises. Ces quantités comprennent 3,6 tonnes de farines et dérivés, de pain, gâteaux et confiseries, de 3,5 tonnes de viandes, poissons et charcuterie, 3 tonnes de dattes, fruits secs, miel et confiture et presque 1,2 tonnes en boissons et jus.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Aluminium du Maroc : les comptes sociaux au 31 décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.