Baitas: Est connu dans le pays celui qui a réalisé, via les paniers, de grands objectifs politiques

Au Parlement, Mustapha Baitas, membre du bureau politique du RNI, réagit aux accusations des concurrents politiques, relatives à l'utilisation de la fondation Joud pour le développement à des fins électorales.

Mustapha Baitas

Baitas: Est connu dans le pays celui qui a réalisé, via les paniers, de grands objectifs politiques

Le 27 avril 2021 à 13h41

Modifié 27 avril 2021 à 15h16

Au Parlement, Mustapha Baitas, membre du bureau politique du RNI, réagit aux accusations des concurrents politiques, relatives à l'utilisation de la fondation Joud pour le développement à des fins électorales.

Lors de la séance plénière hebdomadaire de la chambre des représentants, consacrée aux questions orales ce lundi 26 avril 2021, Mustapha Baitas, membre du bureau politique du RNI s’est exprimé au sujet des accusations, formulées par divers partis politiques, quant à l’instrumentalisation, par le RNI, de la fondation Joud pour le développement. Voici ses principales déclarations.

“Le sujet de la pandémie et la fermeture a montré que les vraies valeurs marocaines de solidarité et de cohésion sont demandées et cela a permis de réconcilier l’Etat avec les citoyens et de montrer à ces derniers que l’Etat est à leurs côtés”.

“Il faut se pencher sur l’argent public qui est dépensé dans les communes, où les photos des partis sont accrochées. Et l’on vient dire que c’est fait au profit des citoyens. C’est l’argent des Marocains, on ne s’en vante pas vis-à-vis d’eux”.

“Attention à l’argent qui provient des pays étrangers et dont on ne connaît pas la source et avec lequel des agendas politiques et religieux sont menés”.

“Attention aussi au fait que nous sommes en période de crise et que l’on vient dire aux Marocains de ne pas prendre des aides de 200 DH alors que ceux qui le disent bénéficient de 4 voire 5 indemnités”.

“Laissez-moi vous lire cette phrase: “j’appelle tous les militants du parti, dans toutes les régions du Royaume, à veiller à présenter leur aide”. Qui a dit ça ? N’est-ce pas le secrétaire général d’un grand parti qui l’a dit le 25 mars 2020 ? Nous avions pris cela pour de la bonne foi, en laissant les Marocains faire du bien autour d’eux, car les Marocains en ont l’habitude. Mais qu’est ce qui a changé aujourd’hui ?”

“Ce qui a changé, c’est que la politique s’est mélangée à de grandes affaires du pays. On peut voir désormais que certains perdent leur position dans les élections”.

“Est connu dans le pays celui qui utilise les paniers depuis les 10 et 15 dernières années et a réalisé, à travers eux, de grands objectifs politiques. Et aujourd’hui qu’une association civile, qui travaille dans le respect du droit, dont la provenance du financement est connue, puisque l’argent vient de contributeurs Marocains, et qui fait un travail social, on vient s’y ingérer et étouffer les Marocains même dans leur relation avec la société civile, où est la politique dans tout cela ?”.

>> Lire aussi: Charité à la veille des élections : le RNI sur la sellette

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Modalités de participation à l’Assemblée Générale Mixte

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.