Lancement de Dealkhir.ma, un site de e-commerce solidaire qui convertit les achats en dons

Ce site d’achats en ligne reverse 70% du montant d’un achat à des projets associatifs durables répartis, pour l’instant, dans quatre villes du Maroc. L’objectif est de diversifier les produits afin de répondre aux attentes des consommateurs tout en reversant un maximum de dons à des projets de développement durable.

Lancement de Dealkhir.ma, un site de e-commerce solidaire qui convertit les achats en dons

Le 6 mai 2021 à 15h43

Modifié 6 mai 2021 à 16h04

Ce site d’achats en ligne reverse 70% du montant d’un achat à des projets associatifs durables répartis, pour l’instant, dans quatre villes du Maroc. L’objectif est de diversifier les produits afin de répondre aux attentes des consommateurs tout en reversant un maximum de dons à des projets de développement durable.

« Acheter pour mieux donner. » C’est le concept mis au point par trois trentenaires, Layla Medkouri, Hamza Bakkach et Rim Machhour, qu’ils ont concrétisé à travers le lancement, ce jeudi 6 mai, de leur site : Dealkhir.ma.

De quoi s’agit-il ? D’un site de e-commerce « classique, qui s’utilise comme n’importe quel site d’achats en ligne », explique Layla Medkouri, cofondatrice du site, qui est également enseignante en marketing et communication et directrice des études à l’Art’Com Sup. A la différence près qu’il « offre des prix compétitifs par rapport à la concurrence, tout en permettant de faire un don ». C’est là la valeur ajoutée de ce site de e-commerce : 70% du montant de l’achat est reversé à des projets associatifs durables.

Une plateforme à disposition des coopératives locales

Concrètement, comment cela fonctionne ? « Si vous effectuez un achat à 100 dirhams, 70 dirhams sont reversés aux projets associatifs que nous sélectionnons et qui sont soutenus à travers ces deals et, indirectement, par les entreprises partenaires dont nous mettons en vente les produits et qui acceptent de baisser leurs prix afin de les rendre plus attractifs », précise Layla Medkouri. Et d’ajouter en guise d’exemple : « Pour l’achat d’un transport scolaire, à chaque fois qu’un produit est acheté par un internaute, 70 DH sont injectés dans la cagnotte dédiée à l’achat de ce transport. Une fois que le montant fixé a été atteint, les consommateurs et les entreprises partenaires, c’est-à-dire tous les contributeurs, sont informés. »

Les produits proposés s’articulent principalement autour des services (loisirs, divertissements, hôtellerie, voyages, spas, centres de remise en forme, coiffure et esthétique), ainsi que quelques produits de type accessoires informatiques et téléphonie.

« L’objectif à terme est d’avoir des produits assez diversifiés pour que tout le monde puisse y trouver son compte. Nous avons d’abord privilégié les produits de service, le temps de s’agrandir et de pouvoir proposer la livraison et ainsi mettre en vente des produits de consommation courante », souligne Layla Medkouri. La plateforme est aussi mise à disposition des coopératives locales pour la commercialisation gratuite de leurs produits.

Des projets éducatifs, culturels et environnementaux

A l’occasion du lancement du site, huit projets solidaires ont été préalablement sélectionnés. Ils se situent dans les régions de Meknès, Rabat, Essaouira et Casablanca. D’autres projets sont également en cours de concrétisation. « Les projets associatifs sont ciblés de sorte qu’ils aient véritablement un impact durable. Il faut qu’ils entrent dans le cadre du développement durable du Maroc et qu’ils soient générateurs de revenus. Nous avons sélectionné, entre autres, une boulangerie solidaire qui fait travailler des personnes sourdes et muettes à Meknès, de façon à les aider à avoir une activité et des revenus pérennes. Nous soutenons aussi des projets éducatifs, culturels et environnementaux, notamment vis-à-vis de la protection animale, par le biais d’un projet de vaccination et de stérilisation des chiens errants à Rabat, en collaboration avec l’Association de défense des animaux et de la nature (ADAN). A Casablanca, nous avons participé à la création d’un local dédié à la production d’huiles végétales, avec tout le matériel nécessaire afin de permettre à des femmes de vivre de la vente leurs produits. »

Layla Medkouri, Hamza Bakkach, ingénieur en système d’information et fondateur de l’entreprise Brain Solutions, et Rim Machhour, directrice d’un établissement de protection sociale, travaillent sur ce projet depuis deux ans. « On était actifs dans le tissu associatif et on constatait régulièrement que les associations ont souvent beaucoup de difficultés à lever des fonds. On s’est proposé de remédier à cela en collaborant avec différentes entreprises partenaires pour qu’elles contribuent, même indirectement, à lever ces fonds. C’est une initiative purement personnelle ; on bénéficie simplement d’une formation d’accompagnement suite au concours du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient (POESAM), dont nous sommes les gagnants de l’édition 2020. »

A lire aussi


Guelmim : l’épopée politique des familles sahraouies (I)

REPORTAGE. Si la bataille politique, à l’occasion des échéances électorales, est particulièrement endiablée dans les régions du sud, avec des alliances d'intérêts entre familles puissantes et influentes, la ville de Guelmim surnommée la porte du désert ne déroge pas à cette règle. D’où les familles sahraouies puisent-elles leur légitimité, leur force et leur influence ? Comment se dessine la cartographie politique dans la province de Guelmim ? Quelles familles sont toujours dans la course et lesquelles sont hors circuit ?

Transformation numérique : étude pour la mise en place des Agences urbaines numériques 2.0

La Direction de l'urbanisme, relevant du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, lance un appel d'offres. L’étude couvrira l’ensemble des aspects liés à la transformation numérique des Agences urbaines du royaume, de la Direction de l’urbanisme, ainsi que de la Direction des ressources humaines et des moyens généraux du ministère. L'étude prévoit également la mise en place d’un système de veille urbaine.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SOTHEMA : Communiqué Post Conseil d’Administration du 24 mars 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.