Satisfaits de la réponse du gouvernement, la majorité des Marocains prévoient de se faire vacciner (enquête)

La majorité des Marocains sont très satisfaits de la réponse du gouvernement mais sont confrontés à de grandes difficultés financières, selon le rapport du Partenariat pour une réponse factuelle au Covid-19 (PERC) sur l'impact et la réaction de la population face aux mesures sociales et de santé publique pour lutter contre la Covid-19.

Satisfaits de la réponse du gouvernement, la majorité des Marocains prévoient de se faire vacciner (enquête)

Le 11 mai 2021 à 14h18

Modifié 11 mai 2021 à 15h14

La majorité des Marocains sont très satisfaits de la réponse du gouvernement mais sont confrontés à de grandes difficultés financières, selon le rapport du Partenariat pour une réponse factuelle au Covid-19 (PERC) sur l'impact et la réaction de la population face aux mesures sociales et de santé publique pour lutter contre la Covid-19.

Le Partenariat pour une réponse factuelle à la Covid-19 (PERC) est un partenariat public-privé qui soutient des mesures factuelles, visant à réduire l’impact de la pandémie sur les Etats membres de l’Union africaine.

Le rapport du PERC intitulé « Trouver un équilibre: les mesures sociales et de santé publique » sur le Maroc  présente les résultats d’une enquête téléphonique réalisée en février 2021 auprès de 1.238 personnes. Cette dernière a permis d’étudier la réaction de la population aux mesures sociales et de santé publique (MSSP), mises en place pour lutter contre la pandémie.

On note que l’échantillon choisi est représentatif des foyers disposant d’un accès à une ligne de téléphone fixe ou à un téléphone portable, mais n’inclut pas les personnes qui n’ont pas accès à un téléphone.

Voici les principaux points à retenir du rapport du PERC concernant le Maroc.

Les Marocains sont satisfaits de la réponse du gouvernement à la Covid-19

Les personnes qui ont répondu à l’enquête au Maroc ont déclaré soutenir fortement toute mesure visant à faire baisser la transmission de la maladie.

Cependant, en ce qui concerne les mesures qui imposent de rester chez soi ou d’éviter les lieux de culte, le soutien affiché et l’adhésion aux mesures étaient beaucoup plus faibles. Plus de la moitié des répondants ont affirmé avoir repris une activité normale, même si la même proportion d’entre eux s’affichaient inquiets.

En général, le niveau de satisfaction vis-à-vis de la réponse du gouvernement au Covid-19 est élevé, avec près de neuf répondants sur dix (88%) déclarant être satisfaits et trois sur quatre «très satisfaits», tandis que la moyenne régionale est de 67%.

Source: PERC

Toutefois, contrairement aux répondants qui ont exprimé un niveau élevé de confiance, les utilisateurs des réseaux sociaux étaient nettement plus critiques envers la réponse du gouvernement à la pandémie, alors que la couverture médiatique assurée par les médias traditionnels était, elle, contrastée, selon la même source. « La plupart des critiques exprimaient une insatisfaction générale envers la réponse du gouvernement, mais pas de revendications spécifiques », précise le rapport.

Neuf Marocains sur 10 prévoient de se faire vacciner

Alors que les répondants pensaient que la Covid-19 va affecter de nombreuses personnes dans leur pays, la perception des risques individuels de contracter la maladie était très faible. Et plus de la moitié des répondants ont déclaré être inquiets à l’idée de reprendre une activité normale, à cause du risque de contracter la Covid-19.

Plus de neuf personnes sur 10 ont déclaré prévoir de se faire vacciner, une proportion qui s’élève à 78% en Egypte et 35% en Tunisie. « Ce qui peut refléter l’accent mis par le gouvernement sur sa campagne de vaccination et sur la communication sur les vaccins », souligne le rapport.

Près de la moitié des répondants ont perdu la totalité de leurs revenus

La pandémie est à l’origine de grandes difficultés économiques au Maroc, selon le rapport, près de neuf répondants sur 10 déclarant que leur foyer a connu une perte de revenus pendant la pandémie et presque la moitié (47%) d’entre eux déclarant avoir perdu la totalité de leurs revenus. De plus, près de la moitié des répondants (48 %) ont déclaré avoir dû réduire leurs repas ou leurs portions au cours de la semaine précédente.

« La charge économique liée aux MSSP a suscité de nombreuses manifestations et il est probable qu’elle ait un impact sur le respect des MSSP les plus strictes qui limitent la capacité des populations à gagner leur vie« , ajoute l’étude.

Par ailleurs, parmi les foyers ayant besoin de soins médicaux ou de médicaments, plus de la moitié des répondants ont déclaré avoir annulé des consultations médicales au cours des six mois précédents et plus de 40% ont dit avoir eu récemment des difficultés pour obtenir des médicaments. Les principales causes sont la crainte de contracter le virus mais aussi le coût et l’accessibilité financière.  Les foyers dont les revenus sont les plus faibles ont déclaré deux fois plus de problèmes d’accès aux médicaments que les foyers qui ont des revenus plus élevés.

Source : PERC

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

MUTANDIS S1 2020 : STABILITE DES INDICATEURS ET RESILIENCE FACE A UNE CRISE SANITAIRE EXCEPTIONNELLE !

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.