Don de sang : Les réserves nationales s’améliorent, situation encore critique à Casablanca

Les réserves nationales de sang se sont améliorées, grâces aux dons effectués par les Forces auxiliaires et les Forces armées royales durant les dernières semaines du mois de Ramadan. La situation reste toutefois critique dans les grandes villes, notamment à Casablanca.

Don de sang : Les réserves nationales s’améliorent, situation encore critique à Casablanca

Le 12 mai 2021 à 13h32

Modifié 12 mai 2021 à 13h47

Les réserves nationales de sang se sont améliorées, grâces aux dons effectués par les Forces auxiliaires et les Forces armées royales durant les dernières semaines du mois de Ramadan. La situation reste toutefois critique dans les grandes villes, notamment à Casablanca.

Le stock actuel de sang au niveau national permet de couvrir les besoins de 4 jours, apprend Médias 24 auprès du Dr. Khadija Lahjouji, directrice du Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie du Maroc (CNTSH).

« Certes, la situation s’est améliorée grâce aux campagnes de don de sang organisées par les FAR et les forces auxiliaires, mais nous restons toujours sur nos gardes, puisque l’Aid Al Fitr approche. Il y a toujours une baisse du stock durant les jours fériés, puisque tout ce qui est collecté est directement livré » aux hôpitaux et autres. Il n’y a donc pas un stock de sécurité conséquent sur lequel le centre peut s’appuyer.

De plus, les centres régionaux de transfusion sanguine n’ouvrent pas le jour de l’Aid. Certains d’entre eux rouvrent le 2e jour, et d’autres, dont le stock le permet, ne reprennent qu’au 3e jour. «Les centre qui se trouvent notamment dans les grandes villes, sont pour leur part obligés de travailler ce weekend pour éviter la pénurie ».

Dr. Lahjouji souligne également que « malgré cette amélioration, on reste toujours en dessous de la recommandation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui est de 7 jours ».

A Casablanca, les réserves permettent à peine de couvrir les besoins de 48 H

D’après notre source, « les grandes villes sont toujours les plus touchées par la pénurie ». Les centres de transfusion sanguine sont répartis en trois catégories :

– Les centres à grande cadence, qui réalisent entre 60.000 et 80.000 dons par an, tels que ceux de Casablanca et Rabat ;

-Les centres à moyenne cadence, qui réalisent entre 20.000 et 30.000 dons par an, tels que ceux de Fès, Oujda, Marrakech, Agadir et Tanger ;

-Les centres à petite cadence, qui réalisent moins de 10.000 dons par an. Il s’agit des centres des petites villes, où le besoin et la demande sont faibles.

D’après la directrice du CNTSH, les centres à grande cadence sont ceux qui se trouvent dans les villes qui disposent de CHU, avec des services d’hémato-oncologie, et de cliniques d’hématologie. Ces services sont de grands consommateurs de produits sanguins. « A Casablanca, par exemple, dont le besoin est estimé à 600 poches de sang par jour, les réserves permettent à peine de couvrir les besoins de 48 H. Tout ce qui est collecté est distribué le lendemain ».

En revanche, la situation est maîtrisée dans les villes où il n’y a pas de CHU, et où le stock de sécurité est suffisant.

Dr. Lahjouji rappelle que « chaque personne peut aider trois autres, puisque le sang est séparé en trois composants: le concentré des globules rouges, qui est le plus concerné par la pénurie, le concentré des plaquettes standard et le plasma précongelé ». Ainsi, chaque donneur permet d’obtenir trois poches.

Rappelons aussi qu’après Ramadan, et donc à partir du samedi 15 mai, la collecte reprendra en pleine journée. Pour faire un don, il suffit de se présenter au centre de transfusion sanguine le plus proche ou prendre rendez-vous en appelant le: 0537.77.33.24 ou le 0537.77.49.93, ou en contactant le CNTSH via l’adresse e-mail: [email protected]

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

DOUJA PROMOTION : Avis de convocation des actionnaires à l’Assemblée Générale Ordinaire annuelle

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Saâd Dine El Otmani, invité de la 3e session du cycle politique spécial élections 2021 de l’APD