Essais cliniques de Sinopharm au Maroc: la sérologie des 6 mois, faite en avril, bientôt acheminée vers Wuhan

Selon Pr Redouane Abouqal, investigateur principal et coordinateur national des essais cliniques du vaccin Sinopharm au Maroc, la sérologie des 6 mois s'est bien déroulée et sera acheminée vers la Chine dans les prochains jours. Le suivi de l'efficacité et des effets indésirables se poursuit par l'équipe marocaine qui ne note que des effets bénins.

Essais cliniques de Sinopharm au Maroc: la sérologie des 6 mois, faite en avril, bientôt acheminée vers Wuhan

Le 12 mai 2021 à 16h06

Modifié 12 mai 2021 à 16h06

Selon Pr Redouane Abouqal, investigateur principal et coordinateur national des essais cliniques du vaccin Sinopharm au Maroc, la sérologie des 6 mois s'est bien déroulée et sera acheminée vers la Chine dans les prochains jours. Le suivi de l'efficacité et des effets indésirables se poursuit par l'équipe marocaine qui ne note que des effets bénins.

“La sérologie des six mois a été effectuée le mois dernier. Tout s’est très bien déroulé dans les 3 centres marocains. Elle sera acheminée vers Wuhan, en Chine, dans les jours à venir, probablement après la fête de l’Aid”, nous annonce Pr Redouane Abouqal, investigateur principal et coordinateur national des essais cliniques du vaccin Sinopharm au Maroc.

La sérologie permet de “doser les anticorps neutralisants” car, comme l’explique Pr Abouqal “l’une des inconnues concernant les vaccins est de savoir combien de temps persistent les anticorps dans le corps humain”.

Selon l’investigateur principal, il s’agit “d’une méthode très particulière pour doser les anticorps qui neutralisent les virus”. Une quatrième sérologie est prévue dans 6 mois, elle marquera la fin de la phase 3 des essais cliniques, à la suite de quoi, les résultats finaux seront publiés.

Pour l’instant, les résultats préliminaires ne sont pas encore disponibles, puisqu’il s’agit d’un essai randomisé en double aveugle qui ne peut être levé, au risque de détruire l’étude.

“Les seuls résultats dont on dispose, parce que nous les recueillons nous-mêmes, ce sont les événements indésirables qui restent tout à fait banals”.

Qu’ils soient signalés par le groupe placebo ou par le groupe des vaccinés, ils sont, “dans tous les cas très bien tolérés”. Selon notre interlocuteur, le vaccin de Sinopharm est “l’un des vaccins les plus tolérés”.

En effet, Pr Abouqal affirme que le suivi des volontaires ayant participé à la 3e phase des essais cliniques se poursuit.

“Nous faisons le suivi des événements indésirables et de la survenance de la maladie Covid. C’est très important pour évaluer l’efficacité clinique du vaccin”, explique-t-il.

>> Lire aussi: Essais du vaccin chinois au Maroc: Entretien exclusif avec l’investigateur principal

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank – Indicateurs financiers trimestriels à fin Mars 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Le PPS présente sa vision des orientations stratégiques du Maroc pour les 5 prochaines années