Le Naphta et l’essence de la Samir vendus pour 11 millions de dollars

Stockés dans les citernes de la Samir, 30.000 tonnes de Naphta et d’essence semi-fini ont été adjugés à sa filiale la Société de Distribution Carburants et Combustibles (SDCC). Une bouffée d'air pour le raffineur.

Le Naphta et l’essence de la Samir vendus pour 11 millions de dollars

Le 27 mai 2021 à 10h11

Modifié 27 mai 2021 à 10h32

Stockés dans les citernes de la Samir, 30.000 tonnes de Naphta et d’essence semi-fini ont été adjugés à sa filiale la Société de Distribution Carburants et Combustibles (SDCC). Une bouffée d'air pour le raffineur.

La Samir a trouvé preneur pour les produits pétroliers stockés dans ses bacs. Le juge-commissaire a autorisé la vente de 30.000 tonnes de Naphta et d’essence semi-fini au profit de sa filiale la Société de Distribution Carburants et Combustibles (SDCC).

Le montant de l’opération a été fixé à 11 millions de dollars américains, selon l’ordonnance rendue mardi 25 mai.

Le prix retenu est en deçà des évaluations effectuées il y a deux ans, où ces produits avaient été estimés à près de 120 millions de dirhams, chiffre qui a dû évoluer en fonction du cours international. A l’époque, Glencore (13,99 M de dollars), Trafigura (11,70 M de dollars) et Exol Lubrificants Canada (8,23 M de dollars) s’étaient positionnés sans que leurs offres ne soient validées par le tribunal.

Le Naphta et l’essence, tout comme le gaz  butane lui aussi adjugé il y a quelques semaines, n’entrent pas dans le périmètre de la cession globale de la Samir. Il s’agit d’actifs qui ont été dissociés de cette opération pour que leur vente puisse financer l’entretien de la raffinerie, les frais de procédures et les salaires.

La SDCC est l’une des filiales encore en vie de la Samir. Le raffineur en liquidation y détient 100% du capital. En 2017, ses actions avaient été évaluées à 150 MDH. Cette participation a été contenue dans le périmètre des actifs de la Samir actuellement mis en cession. Cependant, la SDCC opère toujours en tant que personne morale juridiquement autonome.

Le distributeur est au cœur d’une opération avec la Samir. La SDCC voudrait louer un terrain nu de plus de 9.000 msitué à Sidi Kacem, autre chef-lieu historique du raffineur. Récemment autorisée par le ministère de l’Energie,  le futur locataire voudrait exploiter le foncier pour y établir une station-service et des stades de proximité. La demande a été initiée en mars 2021. Elle est encore à l’examen. Une audience est prévue le 1er juin.

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank – indicateurs financiers trimestriels à fin juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Nabila Rmili Maire de Casablanca