Le Bitcoin est une monnaie spéculative inapte à remplacer la monnaie Banque centrale (PCNS)

Le Policy Center for the New South revient sur la récente épopée du Bitcoin. Atteignant des records à la hausse comme à la baisse cette année, la monnaie virtuelle est considérée comme volatile à la merci des annonces des spéculateurs. Une nature qui la rend inapte à devenir une alternative viable à la monnaie Banque centrale.

Le Bitcoin est une monnaie spéculative inapte à remplacer la monnaie Banque centrale (PCNS)

Le 2 juin 2021 à 13h06

Modifié 2 juin 2021 à 13h06

Le Policy Center for the New South revient sur la récente épopée du Bitcoin. Atteignant des records à la hausse comme à la baisse cette année, la monnaie virtuelle est considérée comme volatile à la merci des annonces des spéculateurs. Une nature qui la rend inapte à devenir une alternative viable à la monnaie Banque centrale.

Dans un Policy Brief publié le 2 juin, le Policy Center for the New South (PCNS) s’est penché sur le cas du Bitcoin. La plus importante des cryptomonnaies, basée sur la technologie blockchain, a en effet affolé le marché depuis le début de l’année avec des hausses et des baisses de cours records.

Pour le PCNS, cette monnaie virtuelle est spéculative et ne représente pas une alternative viable à la monnaie Banque centrale.
Lire l’intégralité de l’article dans LeBoursier

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Extrait du Prospectus visé par l’AMMC relatif à l’augmentation de capital d’Atlanta au titre de la fusion-absorption de Sanad.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Saâd Dine El Otmani, invité de la 3e session du cycle politique spécial élections 2021 de l’APD