Le Maroc réélu au Comité des Nations unies sur les disparitions forcées

Le candidat du Maroc, Mohammed Ayat, a été réélu en tant que membre du Comité des disparitions forcées.

Le Maroc réélu au Comité des Nations unies sur les disparitions forcées

Le 15 juin 2021 à 11h20

Modifié 15 juin 2021 à 11h20

Le candidat du Maroc, Mohammed Ayat, a été réélu en tant que membre du Comité des disparitions forcées.

« Le Maroc a été élu à l’issue des élections tenues lundi 14 juin à New York, à l’occasion de la 4e réunion des Etats parties à la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées », a précisé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

En lice avec cinq autres candidats pour les cinq sièges à pourvoir au sein du CED, Mohammed Ayat a pu recueillir 56 voix sur les 60 votantes, se plaçant en tête de cette élection, a ajouté la même source.

L’expert marocain siègera ainsi pour un nouveau mandat de quatre ans (2021-2025) aux côtés de quatre autres experts de l’Argentine, de l’Albanie, de l’Equateur et de la Serbie, également élus.

« Cette élection vient renforcer la présence du Maroc dans les 10 organes onusiens crées en vertu des conventions relatives aux droits de l’Homme, avec 8 experts marocains siégeant au sein d’importantes comités » à savoir: le Comité des droits de l’homme; le Comité des droits économiques, sociaux et culturels; le Comité contre la torture; le Comité des droits des personnes handicapées; le Comité des droits de l’enfant; le Sous-comité pour la prévention de la torture et le Comité des disparitions forcées, a fait savoir la même source.

Juriste de renommée internationale et professeur universitaire, Mohammed Ayat a réussi, durant son premier mandat, à gagner l’estime de ses homologues et des Etats parties grâce à ses grandes compétentes en matière de droits de l’homme, de droit pénal international et de justice de transition et à son engagement avéré dans l’accomplissement de sa mission, ce qui lui a valu d’être choisi président du CED depuis octobre 2019.

Le Comité des disparitions forcées a été institué afin de contrôler la mise en œuvre des dispositions de la convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées, par les Etats parties. Il est composé de dix experts indépendants de haute moralité et possédant une expérience reconnue dans le domaine des droits de l’homme.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SOTHEMA : Indicateurs Financiers T2 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.