Poulpe : Bonne trajectoire pour la campagne d’été

La campagne d’été de la pêche au poulpe s’annonce prometteuse. Selon les premières données de la saison qui a démarré le 16 juin dernier, relatives à l’Atlantique sud, la valeur des prises a quasiment doublé par rapport à la même période de 2020.

Poulpe : Bonne trajectoire pour la campagne d’été

Le 1 juillet 2021 à 12h59

Modifié 1 juillet 2021 à 13h18

La campagne d’été de la pêche au poulpe s’annonce prometteuse. Selon les premières données de la saison qui a démarré le 16 juin dernier, relatives à l’Atlantique sud, la valeur des prises a quasiment doublé par rapport à la même période de 2020.

D’après le délégué régional de l’Office national des pêches, relayé par l’Agence MAP, «les prix de vente des poulpes sont voisins de 100 DH/kg», soit plus que le double de la moyenne réalisée, lors de la saison hivernale qui était de 48,50 DH/kg.

Environ 57 tonnes de poulpe ont été pêchés dans la zone-sud par les 75 barques et chalutiers des segments artisanal et côtier entre le 16 et le 30 juin dernier.

«Au total, le quota accordé à cette flotte s’élève à 5.550 tonnes (1.650 pour le segment côtier et 3.900 pour le segment artisanal). Le reste, soit 9.450 tonnes a été attribué à la flotte hauturière», précise Zakia Driouech, secrétaire générale du département de la Pêche.

S’agissant de la zone Atlantique nord qui ne comporte pas de pêcherie aménagée, l’organisation de la pêche au poulpe relève des ports.

Pour le moment, professionnels et officiels s’attendent à une reprise de l’activité après la situation difficile vécue l’année passée, en raison de l’impact de la pandémie, particulièrement en ce qui concerne la commercialisation. Les fermetures de la restauration et autres lieux de loisir avaient en effet lourdement entravé la demande. D’où la chute de 7% des valeurs à l’export réalisées par les céphalopodes alors que les volumes avaient marqué un bond de 11% (Source : ONP).

A noter que les céphalopodes exportés par le Maroc sont essentiellement constitués du poulpe. La part de la seiche, des ammonites et du nautile est peu significative.

Pour rappel, la dernière campagne d’hiver qui a démarré le 1er janvier et pris fin ce 15 avril, s’est soldée par le débarquement dans les ports de Dakhla Oued-Eddahab de 5.706 tonnes de poulpes, d’une valeur globale de plus de 394,39 millions de dirhams.

Selon les chiffres fournis par la délégation des pêches maritimes à Dakhla, ces volumes ont été réalisés au niveau de 4 villages de pêche, pour un quota global de 5.720 tonnes.

Ceci fait suite à une saison d’été 2020 qui avait enregistré un volume de moins de 3.900 tonnes dans la même zone contre une valeur globale de 189,5 millions de DH.

Tout laisse croire que la situation de la pêche aux céphalopodes est en passe de s’améliorer. Reste à espérer que la dynamique touche également le marché local du poisson. A ce niveau, les prix pratiqués restent sans commune mesure avec les volumes des débarquements affichés.

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN : Mise à disposition du rapport financier annuel 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.