Fact-Cheking. Un investissement marocain de 3,3 milliards de dollars à Niamey?

C'est une dépêche de l'AFP qui a annoncé la surprenante information: "Le groupe marocain Ymmy Finance Holding (YMMYHOL) va investir 3,3 milliards de dollars  dans plusieurs projets industriels et d'infrastructures dans la capitale nigérienne, Niamey". La dépêche qui a été diffusée lundi 5 juillet, a suscité de l'étonnement et des interrogations.

Fact-Cheking. Un investissement marocain de 3,3 milliards de dollars à Niamey?

Le 6 juillet 2021 à 18h44

Modifié 6 juillet 2021 à 19h15

C'est une dépêche de l'AFP qui a annoncé la surprenante information: "Le groupe marocain Ymmy Finance Holding (YMMYHOL) va investir 3,3 milliards de dollars  dans plusieurs projets industriels et d'infrastructures dans la capitale nigérienne, Niamey". La dépêche qui a été diffusée lundi 5 juillet, a suscité de l'étonnement et des interrogations.

Le groupe YmmyHol (Ymmi Finance Holding) n’est pas notoirement connu, ni réputé effectuer de gros investissements à l’étranger. Le montant annoncé est lui-même énorme. Mais l’habit ne fait pas le moine, alors nous essayons de chercher à comprendre.

Sur les différentes plateformes d’information sur les sociétés, nous n’obtenons pas grand chose de décisif. Le groupe est présent dans l’immobilier et la finance, entre autres.

«Les projets sont au nombre de six et seront réalisés sur 8 ans. La majorité d’entre eux relève d’un contrat Partenariat-Public-Privé (PPP) pour un coût de 3,3 milliards de dollars», a précisé Ahmed Lotfi, le président du groupe marocain devant les responsables de la municipalité de Niamey, cité par l’AFP. «Le Protocole d’accord a été signé samedi» entre la ville de Niamey et Ymmy Finance Holding et c’est l’aboutissement «de deux ans de pourparlers» avec le groupe marocain, a indiqué Oumarou Dogari, le maire central de Niamey selon la même source.

Les projets portent sur la réalisation d’un complexe agro-alimentaire (embouche du bétail, culture fourragère, abattoir, transformation de viande, filière lait et aviculture), la construction d’une «ville nouvelle» avec 36.960 logements sociaux et un centre commercial sur 105 hectares, selon le site internet de la mairie de Niamey. Les autres projets visent la réalisation d’une «smart city» le long des rives du fleuve Niger, la construction d’une zone industrielle (destinée également à l’export) et l’installation de 20.000 lampadaires solaires «made in Maroc».

Vendredi, Ahmed Lotfi avait été reçu par le Chef du gouvernement « dans le cadre d’un programme de coopération dans les domaines de l’éducation, des infrastructures et de la modernisation de la ville de Niamey », indique le journal A Niamey.

A l’issue de cette audience, le président de Ymmy Finance a indiqué selon la même source qu’il a présenté « le projet Smart City, un projet à étendre sur 105 hectares qui sera érigé sur le Programme Niamey Nyala. C’est une nouvelle ville dans la Ville de Niamey qui sera composée d’appartements sociaux et économiques. C’est aussi un projet d’agro alimentation et d’autres projets que notre groupe compte réaliser à Niamey», a déclaré Ahmed Lotfi qui évoque un autre projet: « la construction de 10.000 classes avec une technologie moderne, moins chère, qui vise à éradiquer le problème des classes en paillotes qui présentent des risques graves, notamment d’incendie. Donc, nous sommes très contents de venir opérer au Niger sur haute instruction de sa Majesté le Roi Mohamed VI. »

Contacté par nos soins, Khalid Belaouchi, directeur du pôle immobilier du groupe Ymmy précise que « les 3,3 milliards de dollars représentent le budget global de réalisation du grand projet Niamey Smart city, dont le financement est assuré par des bailleurs de fonds internationaux. La ville de Niamey est partenaire dans le cadre d’une société de projet mixte chargée de la réalisation du projet, issue d’un contrat PPP. »

Un autre membre du groupe nous indique que la délégation se trouve encore à Niamey et qu’elle a prévu « une communication en direction de la presse marocaine dès son retour ».

En octobre 2020, la lettre Africa Intelligence annonçait que « le conglomérat marocain YMMY d’Ahmed Lotfi s’est rapproché de Tarek bin Laden et de l’ex-ministre béninois de l’économie Soulé Mana Lawani pour construire un nouveau quartier sur les bords du fleuve Niger ». Sur les articles publiés par la presse nigérienne, aucune trace de Bin Laden. Il est donc impossible de savoir s’il fait partie des porteurs du projet.

En 2014 au Maroc, un certain Tarik Bin Laden avait transmis à la presse les photos représentant la maquette d’une tour de 114 étages qu’il voulait construire à Casablanca, « la plus grande d’Afrique et d’Europe » et qu’il voulait baptiser Tour Mohammed VI. Le projet n’a jamais vu le jour ni même un début d’exécution. Auparavant, il avait défendu un projet de pont entre Djibouti et le Yemen, enjambant la Mer Rouge.

A ce stade donc, il y a beaucoup de zones d’ombre. L’information qui n’est pas suffisamment précise, ne permet pas encore de se faire une opinion.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

COMMUNIQUÉ POST ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU 24 JUIN 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.