Brahim Ghali titulaire d’une pièce d’identité espagnole? (médias)

Le siège de l'Audiencia Nacional à Madrid, qui se charge des cas ayant une importance nationale ou internationale, dont le terrorisme. Par FDV — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=45009302

Brahim Ghali titulaire d’une pièce d’identité espagnole? (médias)

Le 8 juillet 2021 à 12h24

Modifié le 8 juillet 2021 à 15h37

Le Commissariat général à l'information de la police a informé l'Audiencia Nacional que Brahim Ghali possède une pièce d'identité espagnole, actuellement en vigueur, depuis 2006.

Le Commissariat Général à l’Information, a adressé, le 7 mai, une lettre officielle à l’Audience nationale, dans laquelle il rend compte au juge Santiago Pedraz, des conditions d’accès de Brahim Ghali au territoire espagnol et son admission dans un hôpital de Logroño, rapporte La Razon.

Dans cette lettre – dans laquelle la police confirme que Ghali a été admis à l’hôpital le 18 avril avec de faux documents au nom de Mohamed Benbatouche – il est également stipulé que Ghali est titulaire d’un Document National d’Identité espagnol (DNI) valide au nom de Gali Sidi Mohamed-Abdelyelil, né à Smara le 18 août 1948, rapporte La Razon.

Le document d’identité a été délivré le 31 janvier 2006 à Madrid et a été renouvelé pour la dernière fois à Talavera de la Reina le 30 juin 2016, indique la même source.

L’inspecteur qui signe la lettre officielle note également que les casiers judiciaires montrent que Ghali était auparavant titulaire d’un Numéro d’ Identité des Etrangers (NIE) délivré le 7 décembre 1999 à Madrid, en l’occurrence au nom de Brahim Ghali Moustafa, né le 16 août 1949.

L’avocat Antonio Urdiales, qui avait déposé une plainte à l’encontre de Ghali pour usage de faux documents, a demandé au chef du tribunal d’instruction numéro 7 de Saragosse, Rafael Lasala, de « réclamer le dossier administratif relatif au NIE délivré à Ghali en 1999 et celui relatif à l’octroi de la nationalité et la délivrance du DNI au nom de Gali Sidi-Mohamed Abdelyelil en janvier 2006″.

Pour rappel, le juge de l’Audiencia Nacional, Santiago Pedraz, avait refusé d’enquêter sur l’usage de faux documents par Brahim Ghali, en avançant que les faits reprochés « ne font pas partie des crimes attribués à la compétence de cette cour ».

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Séminaire international sur « l’Intelligence artificielle et droits humains »