« Les étudiants marocains inscrits en France pourront se faire vacciner à leur arrivée » (Ambassade)

De nombreux étudiants marocains non vaccinés se rendront en France à partir du mois d'août, période à laquelle le pass sanitaire pourrait être étendu aux avions (voyages internes), trains et cars longs trajets. Quelles sont donc les conditions qui leur seront imposées, afin de pouvoir circuler librement sur le territoire français? La réponse.

« Les étudiants marocains inscrits en France pourront se faire vacciner à leur arrivée » (Ambassade)

Le 16 juillet 2021 à 16h40

Modifié 19 juillet 2021 à 17h48

De nombreux étudiants marocains non vaccinés se rendront en France à partir du mois d'août, période à laquelle le pass sanitaire pourrait être étendu aux avions (voyages internes), trains et cars longs trajets. Quelles sont donc les conditions qui leur seront imposées, afin de pouvoir circuler librement sur le territoire français? La réponse.

Le président français Emmanuel Macron, a annoncé lundi 12 juillet dernier l’extension du pass sanitaire aux « lieux de loisirs et de culture » rassemblant plus de 50 personnes. Le pass sanitaire consiste en un test covid négatif ou une attestation de vaccination. Il entrera en vigueur le 21 juillet et s’appliquera à tous, dès l’âge de 12 ans.

Ce pass sanitaire sera ensuite étendu « début août » – après le vote préalable d’un texte de loi et sa promulgation – aux cafés, restaurants, centres commerciaux, ainsi qu’aux avions, trains, cars longs trajets et aux établissements médicaux. Un élargissement tel qu’il rendra, en pratique, la vaccination quasiment obligatoire pour tous, dont les étrangers résidant en France.

« Les étudiants Marocains en France soumis aux mêmes conditions que les Français »

De nombreux étudiants marocains se rendent chaque année en France, à partir du mois d’août, pour suivre leurs études supérieures.

A cette période, ces étudiants ne seront pas encore vaccinés, puisque le Royaume vient à peine d’entamer la vaccination de la tranche 35-39 ans, alors qu’en France, la vaccination a déjà démarré pour les 12-17 ans.

Contactée par nos soins, l’ambassade de France au Maroc nous précise les conditions d’accès en France à partir du Maroc, ainsi que les conditions qui seront imposées aux étudiants Marocains une fois en France.

« Les étudiants marocains devront se conformer à toutes les conditions exigées aux étudiants français », nous confie notre source. Cela veut dire que si le texte de loi instituant l’obligation du pass sanitaire dans les moyens de transport pour les Français âgés de 12 ans et plus est adopté, « cette mesure sera également exigée aux étudiants Marocains en France, au même titre que les Français et les étrangers résidant en France », précise-t-elle.

« Une fois en France, les étudiants Marocains disposant de documents prouvant le statut ‘étudiant’ pourront se faire vacciner« , ajoute notre interlocuteur.

« La procédure est simple. Ils pourront prendre rendez-vous sur la plateforme Doctolib, et se faire vacciner dans l’hôpital ou le centre de vaccination le plus proche de chez eux ».

Cette plateforme précise que « les personnes de 12 à 17 ans inclus reçoivent deux injections Pfizer-BioNTech, ce vaccin étant le seul bénéficiant à ce stade d’une autorisation de mise sur le marché à partir de 12 ans. Celles âgées de 18 à 54 ans reçoivent les vaccins Moderna ou Pfizer-BioNTech, avec un délai respectif de 21 à 49 jours entre les deux doses ».

Par ailleurs, « sur présentation d’une preuve d’une infection antérieure (test RT-PCR ou sérologie) à la Covid-19, il est possible de bénéficier d’un schéma vaccinal avec une seule dose.  Cette preuve doit être présentée lors du premier rendez-vous afin de faciliter le déroulement de la vaccination sur place. »

« Les études, un motif impérieux »

Rappelons que la France a été classée par le Maroc en liste B. Pour s’y rendre, une autorisation exceptionnelle préalable délivrée par les autorités locales est exigée aux frontières marocaines. D’après le consulat de France au Maroc, « les études sont un motif impérieux« . Les étudiants pourront donc voyager, même s’ils ne sont pas vaccinés. Ils ont juste besoin de justifier cela auprès des autorités, pour avoir une autorisation de déplacement.

Le Maroc est quant à lui classé par la France pays « orange », où la circulation du virus est active, mais dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants.

A ce titre et en tenant compte de la situation vaccinale des voyageurs, les conditions d’entrée sur le territoire français depuis le Maroc sont les suivantes :

(Source: Consulat de France au Maroc)

Les personnes non vaccinées, notamment les étudiants, devront ainsi présenter un test PCR négatif de moins de 72 H ou un test antigénique négatif de moins de 48 H à l’embarquement au Maroc, en direction de la France. Un autre test antigénique aléatoire peut se faire à l’entrée en France, en plus d’un auto-isolement de 7 jours, avant de pouvoir circuler sur le territoire français.

Notant toutefois que les ressortissants étrangers (ressortissants européens et ressortissants de pays tiers) résidant en France (avec un titre de séjour en cours de validité), notamment les anciens étudiants Marocains en France, n’ont pas besoin de démontrer le motif impérieux pour entrer en France depuis le Maroc.

Il est rappelé que les citoyens marocains désirant se rendre en France doivent être munis d’un visa en cours de validité, ainsi que d’une carte d’identité, et d’une attestation d’inscription dans un établissement d’études supérieures. Cliquez ICI pour consulter la check list afin de préparer votre voyage en France pour études. 

Pour ce qui est des parents accompagnant les étudiants notamment pour la première installation, nous n’avons pas pu avoir de précisions. Selon les informations dont nous disposons au moment de la mise en ligne de cet article, pour se déplacer vers un pays de la liste B, le Maroc exige une autorisation exceptionnelle délivrée par les autorités locales. Et dans le cas de parents accompagnant leurs enfants, le motif impérieux est justifié. Toutefois, ils devront se conformer aux conditions exigées aux personnes non vaccinées, puisque les vaccins Sinopharm et Covishield (AstraZeneca indien) ne sont pas autorisés en France.

[MISE A JOUR: la France a annoncé le 18 juillet 2021 que le vaccin AstraZeneca Covishield est désormais accepté sur son territoire]

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Atlanta Sanad : Avis rectificatif

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.