HCP : En 2019, les disparités régionales se sont accentuées

Selon les comptes régionaux de 2019 communiqués par le HCP, 58% de la richesse nationale a été créée par seulement trois régions, accentuant ainsi les disparités entre les régions. Voici les chiffres concernant le PIB de chaque région ainsi que sa contribution au PIB global.

HCP : En 2019, les disparités régionales se sont accentuées

Le 26 juillet 2021 à 18h24

Modifié 26 juillet 2021 à 18h55

Selon les comptes régionaux de 2019 communiqués par le HCP, 58% de la richesse nationale a été créée par seulement trois régions, accentuant ainsi les disparités entre les régions. Voici les chiffres concernant le PIB de chaque région ainsi que sa contribution au PIB global.

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a publié, ce lundi 26 juillet, les comptes régionaux au titre de l’année 2019. Selon ce rapport, les trois régions de Casablanca-Settat, de Rabat-Salé-Kénitra et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont créé 58% de la richesse nationale, avec 31,8%, 15,3% et 10,9% respectivement. Alors que les quatre dernières régions du peloton, à savoir, les régions de Draa-Tafilalet et les trois régions du sud, n’ont contribué qu’à 7,1% à la création du PIB en valeur.

En volume, l’année 2019 a enregistré un PIB national de 1137,6 milliards de DH avec une croissance économique de 2,6% par rapport à 2018. Les deux régions de Casablanca-Settat et Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont participé successivement à 22,6% et 15,6% à cette croissance, alors que seulement 16,1% est à mettre à l’actif des régions de Draa-Tafilalet et les trois régions du sud réunies.

Si cette concentration de la création de la richesse et de l’activité économique sur un nombre réduit de régions peut s’expliquer, en partie, par la densité démographique de ces régions, la répartition du PIB par habitant révèle des disparités importantes et qui continuent à se creuser.

En effet, le PIB moyen par habitant s’élève à 32.394 dirhams en 2019 à l’échelle nationale. Cependant, cet indicateur monte à 50.075 dirhams dans la région de Casablanca-Settat, mais n’enregistre que 17.971 dirhams dans la région de Draa-Tafilalet. Le HCP note également que la dispersion du PIB par habitant est en légère augmentation. L’écart absolu moyen est passé de 13.106 dirhams en 2018 à 13.115 dirhams en 2019.

En terme de dépenses de consommation finale des ménages (DCFM), les régions de Casablanca-Settat, de Rabat-Salé-Kenitra et de Fès-Meknès en détiennent un peu plus de la moitié (51,5%) au niveau national, avec 25%, 14,8% et 11,7%, respectivement. Rapportées à la population, les DCFM sont de 22.401 dirhams dans la région de Casablanca-Settat, 20.064 dirhams dans la région de Rabat-Salé-Kenitra et de 19.809 dirhams dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Encore une fois, la région de Draa-Tafilelt se positionne en dernier lieu avec des DCFM de 12.752 dirhams.

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Mutandis : Indicateurs au T2 2021.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Orange Maroc présente ses dernières innovations