Vaccination des 12-17 ans au Maroc: voici les commentaires du Pr El Adib

Après les explications du Dr Saïd Afif, qui a mis en avant le risque que présente le variant Delta pour les enfants, voici les commentaires du Pr Ahmed Rhassane El Adib, qui paraît moins enthousiaste, notamment sur le choix du vaccin.

Vaccination des 12-17 ans au Maroc: voici les commentaires du Pr El Adib

Le 13 août 2021 à 16h19

Modifié 13 août 2021 à 17h14

Après les explications du Dr Saïd Afif, qui a mis en avant le risque que présente le variant Delta pour les enfants, voici les commentaires du Pr Ahmed Rhassane El Adib, qui paraît moins enthousiaste, notamment sur le choix du vaccin.

Le Pr Ahmed Rhassane Adib, praticien renommé, est très suivi pour ses commentaires, partages et agrégation d’informations concernant le Covid. Sollicité ce vendredi matin pour réagir au projet de vaccination des 12-17 ans par le vaccin Pfizer, il a partagé avec nous les commentaires qu’il a publié en milieu de journée sur sa page Facebook.

Le Pr El Adib se pose des questions et fait le tour de cette décision, passant des aspects scientifiques aux aspects éthiques. Voici:

-« Je peux comprendre et respecter les décisions des autorités compétentes si ces informations se confirment ».

-« Toutefois, en tant que scientifique, acteur du terrain, citoyen … je me suis posé énormément de questions (que je me suis toujours posées et partagées ici sur ma page) particulièrement par rapport à la balance Bénéfice – Risque de telles mesures …

-En termes de bénéfices :
« Aujourd’hui, à peine 31% de plus de la population a été totalement vaccinée, or les rares pays qui ont décidé d’élargir à des catégories plus jeunes ont dépassé les 50% et l’ont fait dans le but d’atteindre l’immunité collective…
« Justement cette immunité collective est en grande discussion en ce moment, particulièrement avec l’épidémie Delta et particulièrement pour les vaccins à ARNm.

-En terme de risque de la maladie Covid :
« Comme de par le monde, certes avec la vague actuelle on voit apparaître quelques cas graves pédiatriques mais la mortalité reste exceptionnelle et elle est particulièrement liées aux comorbidités plus qu’à la maladie…. Bien entendu, d’autres variants peuvent apparaître et toucher plus cette population comme cela s’est passé pour les femmes enceintes …
« Par ailleurs, on a été rassurés récemment par rapport à la morbidité à long terme (covid long) [les enfants de 5 à 17 ans ne font pas de Covid long après une atteinte].

-En terme de risque de transmission à l’école :
« Certes les données sont disparates mais des études de grandes envergures ont montré que ce risque est faible même par rapport à l’épidémie delta. Des données très récentes ont confirmé ce constat.
« Certes ces données ne peuvent être extrapolées dans notre contexte, mais nous avons déjà vécu l’expérience de l’ouverture en plein pic épidémique, et nous pouvons en tirer des enseignements… d’autant plus que la situation a évolué en terme d’immunisation de la population… »

-En terme de risque de la vaccination :
« Bien entendu, cela dépend des technologies utilisées. Certes, nous attendons les résultats de la phase 3 du vaccin inactivé [Sinopharm], indiscutablement safe chez cette population, et forcément pour cette technologie classique, la balance bénéfice – risque sera largement en faveur. Toutefois, on a des données intéressantes pour d’autres, pour lesquelles il faudra mesurer le niveau de risque « acceptable » par rapport au risque actuel de la maladie, pour le court terme bien entendu (le long terme reste à déterminer avec le recul).

-En terme de questionnements éthiques :
« Comme tout humain et citoyen du monde, et comme je l’ai déjà exprimé à plusieurs reprises, il m’est difficile d’un point de vue moral et humanitaire, de ne pas me soucier d’abord des adultes particulièrement les plus vulnérables, chez nous et dans les pays qui n’ont pas accès à la vaccination, en terme des conséquences en vies humaines, de dépassements des capacités des systèmes de santé, en création de nouvelles mutations et variants potentiellement plus transmissibles, plus virulents et avec échappement immunitaire, et leur rediffusion éventuelle à l’échelle mondiale (même pour les pays à forte couverture et protection)…  »

En conclusion, le Pr El Adib pose et se pose des questions. Il laisse clairement entendre que l’on pourrait attendre encore un peu les résultats des essais Sinopharm sur les enfants, plutôt que d’utiliser Pfizer-BioNTech.

Le débat reste ouvert. Médias24 publiera tout article argumenté.

« Le variant Delta a imposé la vaccination des 12-17 ans » (Dr Afif)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Avis de publication complémentaire de Convocation de l’AGO du 29 Juin 2020 de la société Afric Industries

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.