L’administration d’une 3e dose pour faciliter les voyages à l’étranger est-elle envisageable ?

La non-reconnaissance par des pays étrangers de certains vaccins administrés localement réduit la mobilité des citoyens. L’administration d’une 3e dose de vaccin anti-Covid reconnu par les pays de destination peut-elle être une solution envisageable au Maroc ? Avis d’experts.