La vaccination des enfants de 5-11 ans n’est pas d’actualité au Maroc, selon le Comité technique

Le Comité technique de vaccination a confirmé, encore une fois, la nécessité d’administrer une 3e dose du vaccin anti-Covid aux frontliners, aux personnes âgées de plus de 65 ans et à celles atteintes de maladies chroniques. Il a également estimé que les données scientifiques existantes ne justifiaient pas, à ce stade, une vaccination des enfants de 5-11 ans.

La vaccination des enfants de 5-11 ans n’est pas d’actualité au Maroc, selon le Comité technique

Le 29 septembre 2021 à 14h22

Modifié 30 septembre 2021 à 12h40

Le Comité technique de vaccination a confirmé, encore une fois, la nécessité d’administrer une 3e dose du vaccin anti-Covid aux frontliners, aux personnes âgées de plus de 65 ans et à celles atteintes de maladies chroniques. Il a également estimé que les données scientifiques existantes ne justifiaient pas, à ce stade, une vaccination des enfants de 5-11 ans.

Le Comité technique s’est réuni, mardi 28 septembre, avec deux points importants à l’ordre du jour, apprend Médias24 de source bien informée. Il s’agit de l’injection de la 3e dose de rappel et de la vaccination des enfants âgés de 5-11 ans. Voici ses principales recommandations.

La 3e dose de rappel nécessaire pour trois catégories

Selon nos informations, le Comité a de nouveau confirmé la nécessité d’administrer une 3e dose de rappel du vaccin anti-Covid aux frontliners. Comme au début de la campagne de vaccination, toujours en cours, il s’agit du personnel de santé, des sécuritaires et du personnel enseignant.

D’après une source du Comité, « il est important d’injecter une 3e dose au personnel de santé. Il faut le protéger afin qu’il puisse être présent et au service des citoyens ».

En effet, de nombreux médecins, infirmiers et techniciens ont été contaminés par le variant Delta, causant leur absence et, par conséquent, la perturbation du secteur de la santé.

Rappelons également que le Maroc pâtit de ressources humaines limitées dans ce secteur, d’où l’importance de privilégier cette catégorie.

Concernant le personnel enseignant, notre interlocuteur rappelle qu’à l’approche de la rentrée scolaire, il est important de protéger cette catégorie de personnes.

A propos du démarrage de l’administration de cette 3e dose, aucune annonce officielle n’a été faite jusqu’à présent. La décision revient au ministère de la Santé, puisque le Comité technique n’a qu’un pouvoir consultatif.

             Les données scientifiques existantes ne plaident pas encore pour la vaccination des 5-11 ans

Différents pays étrangers ont déjà entamé la vaccination des enfants âgés de moins de 12 ans. Le laboratoire Pfizer a également annoncé récemment que son vaccin était « sûr » pour cette catégorie.

Au Maroc, la vaccination des enfants de moins de 12 ans n’est pas encore à l’ordre du jour. Selon nos informations, « le Comité technique a estimé, mardi, que les données scientifiques existantes à ce jour ne plaident pas encore pour la vaccination des 5-11 ans« .

La campagne de vaccination des 12-17 ans « se poursuit pour sa part dans de bonnes conditions », ajoute notre interlocuteur, qui nous apprend que « le taux d’abandon de la seconde dose par cette catégorie commence à se résorber. »

« Ce taux est passé de 30%, lors de la première semaine d’injection de la 2e dose, à 11% ce 29 septembre, suite aux efforts déployés par le ministère de l’Education nationale, les directeurs d’académies et les différents responsables des établissements d’enseignement. »

« Il est nécessaire d’accélérer la vaccination chez les moins de 40 ans »

Au 28 septembre en fin de journée, le taux de couverture globale de la vaccination au Maroc était de 52,19% de la population globale, estimée à 36 millions de Marocains (18.790.222 personnes ayant reçu la seconde dose).

Le taux d’administration de la première dose a pour sa part atteint 61,97% de la population globale (22.309.639 primo-vaccinés).

L’objectif du ministère est à présent de vacciner 80% de la population globale, qui représente 28,8 millions de Marocains.

Par ailleurs, à la même date, plus de 2 millions d’élèves ont reçu la première dose du vaccin anti-Covid, ce qui représente 67,14% de la cible. 416.810 élèves sont complètement vaccinés, soit 14% de la cible de 2,98 millions d’élèves.

« Désormais, il faut multiplier les efforts pour inciter les personnes âgées de moins de 40 ans à se faire vacciner. Le taux de vaccination de cette tranche d’âge reste faible, par rapport à celles des plus de 40 ans. A titre d’exemple, le taux de vaccination chez les 25-29 ans est de 50%, contre 59% pour les 30-34 ans et 69% chez les 35-39 ans, alors que ce taux dépasse les 80% chez les personnes âgées de plus de 40 ans ». L’accélération de la vaccination de cette catégorie permettra d’atteindre plus rapidement l’immunité collective.

Lire aussi: Covid-19: Le comité scientifique valide l’injection de la 3e dose de rappel

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sonasid : Comptes annuels 2019

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.