L’ambitieux projet industriel marocain de production de vaccins prend forme

Une convention en ce sens avait été signée le 5 juillet devant le Roi Mohammed VI. Ce sera la deuxième étape de la stratégie marocaine de production de tout type de vaccin. La première étape consiste en une production "fill & finish" par Sothema et Sinopharm.

L’ambitieux projet industriel marocain de production de vaccins prend forme

Le 2 octobre 2021 à 17h08

Modifié 2 octobre 2021 à 17h40

Une convention en ce sens avait été signée le 5 juillet devant le Roi Mohammed VI. Ce sera la deuxième étape de la stratégie marocaine de production de tout type de vaccin. La première étape consiste en une production "fill & finish" par Sothema et Sinopharm.

L’implication d’un consortium bancaire réunissant les trois plus grandes banques du pays; du Suédois Recipharm; de Samir Machhour et surtout du Fonds Mohammed VI pour l’investissement est confirmée, dans cette deuxième étape de la stratégie marocaine de souveraineté sanitaire et vaccinale.

Si l’on se réfère à la présentation faite devant le Roi Mohammed VI en juillet dernier, cette étape est celle du projet industriel prévu sur le moyen terme à horizon 2024.

La première étape, attendue sur le court terme, porte sur la production de 5 millions de doses du vaccin Sinopharm au Maroc par le tandem Sinopharm et Sothema (voir notre infographie en fin d’article).

Au préalable MoroccoSino Pharma devient BAB consortium S.A

Comme annoncé dans la stratégie détaillée devant le Roi Mohammed VI en juillet dernier, la deuxième phase de la stratégie devait être entamée dès 2021 avec la mise en place d’une gouvernance et d’une gestion de projet.

Au préalable, les trois banques, Bank Of Africa, Attijariwafa Bank et Banque Populaire qui avaient créé dès le 23 mars 2021, une société  dénommée MoroccoSino Pharma; ayant pour objet toutes opérations commerciales ou industrielles liées au médicament, du conditionnement à la fabrication, ont procédé le 1er septembre à la modification (et précision) de son objet social et au changement de sa dénomination.

Désormais, elle s’appelle BAB consortium S.A. Son objet social a été modifié pour permettre à la société la réalisation de tous projets industriels, le négoce de tous biens ainsi que la prise de participations dans toutes sociétés existantes ou en formation.

Sensyo Pharmatech, la société marocaine de production de vaccin

L’étape suivante est la création d’une société dénommée Sensyo Pharmatech S.A., par le Fonds Mohammed VI pour l’investissement; avec la présence dans le tour de table, de BAB consortium, du Suédois Recipharm Ab et enfin du Marocain Samir Machhour. Le conseil de la Concurrence a reçu une notification dans ce sens (communiqué intégral, ci-dessous).

Cette société sera active dans « le secteur de la biotechnologie et de l’industrie du fill & finish pour la production de vaccins ».

Au cours de la cérémonie de signature de conventions présidée le 5 juillet par le Roi, une présentation du projet avait été effectuée par Samir Machhour.

Recipharm, de son côté, était signataire de l’une des conventions. La contribution attendue de l’entreprise suédoise est la suivante :

– l’Assistance au pilotage de la construction de l’usine.

– La formation des équipes de travail au Maroc et en Europe dans les usines Recipharm.

– Le transfert de technologies de manufacture en salle blanche et savoir-faire adéquat.

– La gestion de l’usine au Maroc et garantie de la qualité des lots fabriqués.

– Assurer la viabilité de l’usine et son développement commercial sur une base de gestion privée.

– Planifier son expansion et sa croissance sur la base des décisions prises par le conseil d’administration.

– Mise à disposition de capacités disponibles dans les usines Recipharm dans le monde durant la pandémie actuelle.

Ce samedi 2 octobre 2021, le conseil de la concurrence a publié un communiqué signalant qu’il a été notifié de ce projet qualifié juridiquement de projet de concentration. Voici le texte intégral du communiqué du conseil de la concurrence:

« Conformément à l’article 13 de la loi 104-12 relative à la liberté des prix et de la concurrence et l’article 10 du décret n° 2-14-652 pris pour son application, le Conseil de la Concurrence met à la disposition du public le « résumé de l’opération » ci-dessous, contenant les renseignements communiqués par les parties.
« Ces informations ont été élaborées par les parties notifiantes, qui en sont seules responsables. Les renseignements inexacts ou dénaturés qui y figureraient ne préjugent nullement de la position du Conseil de la concurrence sur l’opération envisagée.
« Noms des entreprises et groupes concernées:

− Fonds Mohammed VI pour l’investissement ;
− Société BAB Consortium S.A. ;
− Groupe Bank Of Africa ;
− Groupe Banque Centrale Populaire ;
− Groupe Attijariwafa Bank ;
− Groupe Recipharm Ab ;
− Monsieur Samir MACHHOUR ;
− Société Sensyo Pharmatech S.A..

« Nature de l’opération :

− Création d’une entreprise commune.

« Secteur économique concerné:

− Le secteur de la biotechnologie et de l’industrie du « fill & finish » pour la production de vaccins.

« Délai dans lequel les tiers intéressés sont invités à faire connaître leurs observations :

− 03 jours à partir de la date de publication du présent communiqué.

« RÉSUMÉ NON CONFIDENTIEL DE L’OPÉRATION FOURNI PAR LES PARTIES
« Le Conseil de la Concurrence a reçu une notification en vertu de laquelle l’État Marocain, qui se substituera le Fonds Mohammed VI pour l’Investissement, BAB Consortium S.A., constituée de Bank of Africa, Banque Centrale Populaire et Attijariwafa bank, Recipharm AB et Monsieur Samir Machhour envisagent de créer une entreprise commune dénommée Sensyo Pharmatech S.A. ayant pour objet la création d’une usine sous le format Contract Manufacturing Organization (CMO), dont le but est le déploiement d’activités de remplissage et de « fill & finish » pour la production de vaccins et d’autres produits de biotechnologie.
« Le Fonds Mohammed VI pour l’Investissement est une société anonyme à conseil d’administration, ayant pour objet principal de contribuer au financement des projets d’investissement structurants, au renforcement des capitaux des entreprises et à l’appui aux activités de production.
« Bank of Africa, une société anonyme de droit marocain, est un groupe bancaire marocain.
« Banque Centrale Populaire, une société anonyme de droit marocain, est un groupe bancaire marocain.
« Attijariwafa bank, une société anonyme de droit marocain, est un groupe bancaire marocain.
« Recipharm AB, une société anonyme de droit suédois, est une société agissant dans le domaine pharmaceutique. » [Fin du communiqué]

Le Maroc fabriquera ses propres vaccins anti-Covid: conventions signées devant le Roi

Voici le détail de la stratégie pour faire du Maroc un champion continental de fabrication des vaccins

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMORENTE INVEST : UN RENDEMENT DE 4,5 DH/ACTION RELATIF À L’ANNÉE 2020.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Essaouira : découverte des plus anciens objets de parure à la grotte de Bizmoune