L’Algérie interdit son espace aérien aux avions militaires français

L’Algérie interdit son espace aérien aux avions militaires français

Le 3 octobre 2021 à 18h07

Modifié le 4 octobre 2021 à 8h16

Le porte-parole de l'état-major français indique que l'Algérie a interdit le survol de son territoire par les avions militaires français. Une décision qui, selon lui, n'affecte ni les opérations ni les missions de renseignement menées dans le Sahel.

Suite aux déclarations attribuées au président français, Emmanuel Macron et, après avoir rappelé son ambassadeur à Paris « pour consultation », l’Algérie a également a interdit le survol de son territoire par les avions militaires français.

C’est ce que déclare, ce dimanche 3 octobre, un porte-parole de l’état-major français à l’AFP.

« Ce matin, en déposant les plans de vol de deux avions, nous avons appris que les Algériens fermaient le survol de leur territoire aux avions militaires français », indique le colonel Pascal Ianni à l’AFP.

Alors que l’espace aérien algérien est emprunté, au quotidien, par les avions militaires français, dans le cadre de l’opération antidjihadiste « Barkhane », dans le Sahel, M. Ianni affirme que « cela n’affecte ni les opérations ni les missions de renseignement« .

« Des propos irresponsables »

Pour rappel, la présidence algérienne a exprimé, dans un communiqué, son « rejet de toute ingérence dans ses affaires intérieures », en précisant réagir à des « propos non démentis que plusieurs sources françaises ont attribué nommément » à M. Macron.

Des propos qualifiés d' »irresponsables« , menant au « rappel immédiat pour consultation » de l’ambassadeur d’Algérie à Paris, Mohamed Antar-Daoud.

Les propos visés sont ceux publiés par le journal Le Monde, ce samedi 2 octobre, dans un article qui relate une rencontre entre le président français et de jeunes descendants de protagonistes de la guerre d’Algérie.

Selon Le Monde, le président français estime qu’après son indépendance en 1962, l’Algérie s’est construite sur « une rente mémorielle », entretenue par « le système politico-militaire ».

M. Macron a également évoqué « une histoire officielle totalement réécrite » qui « ne s’appuie pas sur des vérités » mais sur « un discours qui repose sur une haine de la France ».

(Avec AFP)

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.