Lydec confirme la fin de son contrat en 2027 et souhaite un nouveau cadre partenarial à définir

La Lydec communique, enfin, au sujet de la fin de la gestion déléguée de l'eau, l'électricité et l'assainissement. Con contrat court jusqu'à 2027 et elle souhaite proposer son savoir-faire et son expertise dans un futur cadre partenarial à définir.

Lydec confirme la fin de son contrat en 2027 et souhaite un nouveau cadre partenarial à définir

Le 3 octobre 2021 à 16h47

Modifié 4 octobre 2021 à 8h22

La Lydec communique, enfin, au sujet de la fin de la gestion déléguée de l'eau, l'électricité et l'assainissement. Con contrat court jusqu'à 2027 et elle souhaite proposer son savoir-faire et son expertise dans un futur cadre partenarial à définir.

Lydec a publié dimanche 3 octobre dans l’après-midi, son premier communiqué concernant la fin de la gestion déléguée, en voici le texte intégral:

« Lydec a pris connaissance du projet de lancement en janvier 2022 de la Société Régionale Multiservices (SRM) de Casablanca-Settat, qui fait partie des 4 régions pilotes et qui se substituerait aux opérateurs publics actuels.
« En réponse à la demande des analystes financiers et des médias à vocation économique sur ce sujet, Lydec souhaite apporter les précisions suivantes :
« . Selon les informations disponibles, la SRM de Casablanca-Settat interviendra sur le territoire régional à l’exclusion du périmètre de l’Etablissement de Coopération Intercommunale (ECI) « Al Baida » qui correspond au périmètre d’action de Lydec, dans le cadre de son contrat de gestion déléguée. Ainsi, Lydec continuera de mobiliser toutes ses capacités d’expertise et d’innovation, au service de l’ensemble de ses parties prenantes dans le cadre de son contrat qui demeure pleinement en vigueur jusqu’à son échéance fixée en 2027.
« • Concomitamment à la création de la SRM de Casablanca-Settat, les services de distribution d’eau et d’électricité du Grand Casablanca seront harmonisés sur le périmètre de l’ECI. Lydec se tient prête dès 2022, à reprendre la totalité des services de distribution d’eau et d’électricité sur ce périmètre et, ainsi, servir environ 400 000 nouveaux clients en électricité et 100 000 nouveaux clients en eau, soit près de 30% d’activité supplémentaire. L’ajout de cette activité sera fortement contributrice à la péréquation entre services gérés par Lydec et génératrice de synergies, dans une zone géographique en forte croissance urbaine.
« • Enfin, la création des SRM ouvre de réelles opportunités pour mettre à disposition de celles-ci  les savoir-faire et expertise de Lydec dans la région de Casablanca-Settat et dans les autres Régions du Royaume, dans un cadre partenarial à définir en cohérence avec les nouvelles orientations du Royaume et la volonté des Autorités compétentes.
« Engagée depuis 1997 à assurer les services de distribution d’électricité, d’eau potable, d’assainissement liquide et d’éclairage public du Grand Casablanca, qui concentre près du cinquième de la population urbaine du pays et plus de la moitié du potentiel industriel national, Lydec contribue directement au développement durable de la région, en apportant au quotidien des services de qualité essentiels aux citoyens et aux acteurs économiques dans un esprit d’efficience, d’innovation et de partenariat ». [Fin du communiqué]

Le Maroc va supprimer la gestion déléguée de l’eau, électricité et assainissement liquide

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

JAIDA : Publication des comptes annuels 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.