Sinopharm, AstraZeneca, Pfizer: voici les conditions d’entrée en France (source officielle)

ROUND-UP. La France a récemment autorisé l'entrée, sur son territoire, des personnes ayant reçu un vaccin non reconnu par l’Agence européenne du médicament, à condition de justifier, selon le cas, d'une ou de deux doses supplémentaires d'un vaccin à ARNm. Les personnes incomplètement vaccinées par Covishield peuvent également se faire injecter une 2e dose de Pfizer ou Moderna, à leur arrivée sur le territoire français.

Sinopharm, AstraZeneca, Pfizer: voici les conditions d’entrée en France (source officielle)

Le 3 octobre 2021 à 10h56

Modifié 4 octobre 2021 à 8h56

ROUND-UP. La France a récemment autorisé l'entrée, sur son territoire, des personnes ayant reçu un vaccin non reconnu par l’Agence européenne du médicament, à condition de justifier, selon le cas, d'une ou de deux doses supplémentaires d'un vaccin à ARNm. Les personnes incomplètement vaccinées par Covishield peuvent également se faire injecter une 2e dose de Pfizer ou Moderna, à leur arrivée sur le territoire français.

Un décret français, publié mercredi 22 septembre, autorise l’entrée en France des personnes vaccinées par un vaccin non reconnu par l’Agence européenne du médicament (AEM), comme Sinopharm, à condition de justifier de l’injection d’une troisième dose d’un vaccin à ARN messager connu.

Médias24 a contacté la Direction générale de la Santé (DGS) en France, qui nous a livré les explications suivantes.

Le nombre de doses du vaccin à ARNm dépend du schéma vaccinal du voyageur

« Les personnes ayant reçu une dose du vaccin Sinopharm devront recevoir deux doses de vaccin à ARNm (Pfizer ou Moderna, NDLR) afin de compléter leur schéma vaccinal, et ainsi obtenir leur passe sanitaire en France », nous fait savoir la DGS.

« Pour les personnes ayant reçu deux doses du vaccin Sinopharm, elles devront recevoir une dose de vaccin à ARNm, afin de compléter leur schéma vaccinal et ainsi obtenir leur passe sanitaire en France ». Selon l’ambassade de France au Maroc, ces deux doses de vaccin sont administrées entre 21 et 49 jours d’intervalle.

« Pour les personnes vaccinées avec deux doses du vaccin Sinopharm, elles devront présenter la preuve papier ou numérique de leur vaccination complète, c’est-à-dire de chaque injection réalisée à l’étranger (notamment au Maroc, NDLR), afin de bénéficier du schéma monodose en France. »

Cela signifie que les citoyens ayant reçu le vaccin Sinopharm au Maroc peuvent, selon leur schéma vaccinal, recevoir deux doses ou une 3e dose d’un vaccin à ARNm, à leur arrivée en France.

Les personnes ayant reçu une seule dose de Covishield également concernées

Par ailleurs, sur son portail, l’ambassade de France au Maroc a précisé ce 1er octobre que « les personnes vaccinées à l’étranger avec un vaccin qui n’est reconnu ni par l’AEM ni par l’OMS (aucun vaccin de ce type n’est administré à ce jour au Maroc), devront recevoir deux doses de vaccin à ANRm afin d’obtenir leur passe sanitaire, quel que soit le schéma réalisé à l’étranger ».

L’ambassade ajoute également que les personnes vaccinées par AstraZeneca Covishield (fabriqué en Inde et administré en partie au Maroc) et dont le schéma vaccinal est incomplet (une seule dose injectée), doivent également recevoir une dose du vaccin à ARNm à leur arrivée en France, afin de bénéficier d’un passe sanitaire et circuler librement.

Pour se rendre en France, il faut d’abord respecter les conditions d’entrée

La DGS a également expliqué à Médias24 que « pour se rendre en France, les personnes vaccinées par un vaccin non reconnu par l’AEM ou incomplètement vaccinées, doivent respecter les mesures mises en place par le gouvernement français », à savoir :

  • Justifier d’un motif impérieux pour accéder en France ;
  • Présenter un test PCR ou un test antigénique négatif de moins de 48 heures à l’embarquement (le Code QR marocain suffit comme justificatif) ;
  • Effectuer un test antigénique de manière systématique à l’arrivée ;
  • Respecter une quarantaine de 10 jours contrôlée par les forces de sécurité.
  • Effectuer un test de contrôle à l’issue de la période d’isolement.

Liste des motifs impérieux, Source: Ambassade de France au Maroc

Rappelons que les catégories ci-dessous n’ont pas besoin de démontrer le motif impérieux pour entrer en France depuis le Maroc :

  • Français (ainsi que leurs conjoints et enfants) ;
  • Ressortissants étrangers (ressortissants européens et ressortissants de pays tiers) résidant en France (avec un titre de séjour en cours de validité) ;
  • Ressortissants de l’espace européen ainsi que leurs conjoints et enfants qui rejoignent, en transit par la France, leur résidence principale dans un pays de l’espace européen.

L’injection du vaccin à ARNm se fait au moins 4 semaines après la dernière dose reçue au Maroc

Par ailleurs, « la ou les injections prévues en France devront être réalisées au moins quatre semaines après la dernière injection réalisée à l’étranger (au Maroc notamment, NDRL). Dans un délai de sept jours après l’injection unique du vaccin à ARNm, ou après la dernière injection de vaccin à ARNm réalisée sur le territoire français, le schéma vaccinal sera considéré comme complet et la personne pourra, ainsi, obtenir son passe sanitaire », conclut la DGS.

Pour résumer, un Français ou un Marocain non vaccinés par un vaccin reconnu en France (Sinopharm par exemple), ou incomplètement vaccinés par le vaccin Covishield, peuvent se rendre en France, respecter les conditions d’entrée au pays, ainsi que la quarantaine, puis se faire vacciner sur place, si leur dernière injection remonte à quatre semaines. Dans le cas contraire ils devront observer une période d’au moins quatre semaines, après leur dernière injection, pour se voir administrer un vaccin à ARNm. Sept jours après, ils pourront circuler librement. Une fois de retour au Maroc, ils pourront repartir en France plus facilement.

Comme expliqué par Médias24 dans un article précèdent, cette option sera plus aisée pour les Français de l’étranger, ainsi que les catégories n’ayant pas besoin de justifier de motif impérieux pour accéder en France.

Le cas d’un touriste de passage

Sur son portail, l’ambassade de France au Maroc livre plus de précisions concernant cette catégorie. Ainsi, « afin de faciliter le séjour en France des touristes hors Union européenne, un dispositif spécifique a été mis en place en vue de l’obtention d’un QR code valant passe sanitaire d’équivalence vaccinale valable sur le territoire français », précise-t-elle.

« Ce dispositif est ouvert aux ressortissants étrangers extra-européens, touristes ou étudiants inscrits dans un établissement supérieur français. »

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, précise pour sa part qu’ « un QR code temporaire peut également être généré par un professionnel de santé suite à l’obtention d’un résultat négatif à un test RT-PCR ou antigénique ».

Pour demander un passe sanitaire d’équivalence vaccinale, vous devez remplir les conditions suivantes :

– Vous n’avez pas été vacciné dans l’un des pays suivants : États membres de l’Union européenne, Albanie, Andorre, Iles Féroé, Islande, Israël, Liechtenstein, Macédoine du Nord, Maroc, Monaco, Norvège, Panama, Royaume-Uni (Angleterre, Écosse, Irlande du Nord, et Pays de Galles), Saint-Marin, Suisse, Turquie, Ukraine, Vatican. Ces pays permettent l’obtention du certificat Covid numérique de l’UE ou équivalent, qui est accepté en France ;

– Vous êtes âgé de 12 ans et 2 mois ou plus à la date du 1er octobre 2021. En dessous de cet âge, vous n’êtes pas soumis à l’obligation de passe sanitaire ;

– Vous êtes vacciné avec un vaccin accepté par l’Agence européenne des médicaments ou équivalent depuis :

  • plus de 4 semaines après l’injection pour les vaccins à une dose (Johnson&Johnson) ;
  • plus de 7 jours après la deuxième injection pour les vaccins à deux doses (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
  • plus de 7 jours après l’injection si vous êtes rétabli de la Covid-19 (dans ce cas, une seule injection est nécessaire) ;
  • plus de 7 jours après un rappel avec une dose d’ARNm (Moderna ou Pfizer) après deux doses d’un vaccin placé sur la liste d’urgence de l’OMS (Sinovac/Coronavac ou Sinopharm/BBIB-PVeroCells).

Si vous êtes déjà en France ou vous projetez de vous y rendre dans les prochains jours, la demande de passe sanitaire se fait en ligne directement. Cliquez :

Dès votre demande traitée, vous recevrez un courriel contenant un QR Code. Celui-ci pourra être imprimé et présenté sur papier, ou ajouté dans l’application TousAntiCovid, pour justifier de votre statut vaccinal.

A défaut de conversion du certificat de vaccination, le résultat négatif d’un test antigénique effectué en pharmacie, disponible dans toute la France, permet d’obtenir un passe sanitaire valable trois jours (72 heures).

Lire aussi: L’administration d’une 3e dose pour faciliter les voyages à l’étranger est-elle envisageable ?

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN : ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DES ACTIONNAIRES TENUE LE 30 JUIN 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.