Le FMI relève ses prévisions de croissance pour le Maroc en 2021

Le Fonds monétaire international a revu à la hausse, mardi 12 octobre, ses prévisions de croissance pour le Maroc en 2021, établies désormais à 5,7% contre 4,5% auparavant.

Le FMI relève ses prévisions de croissance pour le Maroc en 2021

Le 12 octobre 2021 à 16h49

Modifié 12 octobre 2021 à 16h49

Le Fonds monétaire international a revu à la hausse, mardi 12 octobre, ses prévisions de croissance pour le Maroc en 2021, établies désormais à 5,7% contre 4,5% auparavant.

Il s’agit de l’un des taux de croissance les plus robustes dans la région Moyen-Orient Afrique du Nord, alors que le monde essaye de se remettre progressivement des effets de la pandémie de Covid-19. Dans ses « Prévisions de la croissance mondiale« , publiées à l’occasion des réunions d’automne, le FMI anticipe, par ailleurs, un taux de croissance de 3,1 en 2022 contre 3,9 prévu dans son dernier rapport.

Ce document est basé sur une enquête. Il est mis à jour deux fois par an par l’institution internationale. Il « s’appuie principalement sur les informations que les services du FMI recueillent dans le cadre de ses consultations avec les pays membres ». En d’autres termes, la source principale, ce sont les pays membres, le Maroc pour le cas d’espèce.

Dans le document, le FMI rappelle la récession de 6,3% subie par le Maroc en 2020. Et prévoit donc 5,7% pour 2021. Le document daté de ce mois d’octobre est certainement basé sur des données recueillies au moins un ou deux mois plus tôt. Au Maroc, le HCP a déjà publié les arrêtés définitifs des comptes nationaux pour les deux premiers trimestres. A fin juin 2021, donc au premier semestre, le taux de croissance est de 7,6%. Les estimations du HCP tablent désormais sur un taux de croissance annuel de 6,3%.

L’institution de Bretton Woods souligne, d’autre part, que le chômage devrait grimper à 12% en 2021, avant de légèrement reculer à 11,5 l’an prochain. En réalité, le marché du travail en 2020, a été marqué par la sortie massive d’une population nombreuse de l’activité et une baisse du taux d’activité. La hausse du chômage reste maîtrisée et elle est provoquée essentiellement par la hausse de la population active.

L’indice des prix à la consommation se situera respectivement à 1,4% en 2021 et 1,2% en 2022, selon les mêmes projections. Le solde du compte courant du Maroc s’établit à -3,1% en 2021 et à -3,3% en 2022, selon le rapport semestriel du FMI.

Au niveau mondial, l’institution internationale a légèrement abaissé ses projections de croissance, tablant désormais sur 5,9% cette année et 4,9% en 2022, tout en relevant la persistance à court terme des répercussions de la pandémie et ses effets divergents.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

AFRIC INDUSTRIES : Avis de Convocation de l’Assemblée Générale Ordinaire Annuelle

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.