Centre monétique interbancaire : le paiement sans contact fortement adopté

D’après le Centre monétique interbancaire, sur 18 millions de cartes bancaires en circulation au Maroc, presque 10 millions possèdent la fonctionnalité du sans contact. La pandémie de la Covid-19 a, incontestablement, eu un effet accélérateur.

Centre monétique interbancaire : le paiement sans contact fortement adopté

Le 18 octobre 2021 à 15h46

Modifié 18 octobre 2021 à 16h16

D’après le Centre monétique interbancaire, sur 18 millions de cartes bancaires en circulation au Maroc, presque 10 millions possèdent la fonctionnalité du sans contact. La pandémie de la Covid-19 a, incontestablement, eu un effet accélérateur.

L’activité monétique marocaine globale a connu une reprise « remarquable », durant la période des 9 premiers mois 2021, indique le Centre monétique interbancaire (CMI) dans une note. Le volume global de l’activité est en progression significative, par rapport à la même période de l’année 2020, avec une progression de +19,1% du nombre d’opérations à 325,9 millions d’opérations, et de +16,7% du montant global qui ressort à 275 milliards de DH. C’est l’un des principaux constats qui ressortent de cette note.

Ce qui dénote particulièrement dans cette version, c’est l’adoption « progressive mais forte » du paiement sans contact. « On est ainsi passé d’un ratio contactless (sans contact, ndlr) de 9,2% en nombre et de 3,7% en montant durant la période des 9 premiers mois de 2020, à un taux de 32,5% en nombre et de 15,7% en montant, durant la période des 9 premiers mois 2021 », souligne le CMI.

Et d’ajouter : « Le nombre de cartes bancaires émises par les émetteurs marocains a dépassé le seuil de 18 millions de cartes bancaires en circulation, dont presque déjà 10 millions de cartes avec la fonctionnalité du sans contact. »

Joint par Médias24, Ismail Bellali, directeur général adjoint du Centre monétique interbancaire, révèle que « le recours au paiement sans contact, pour les cartes marocaines, a commencé fin décembre, c’est-à-dire avant la pandémie, même s’il était très timide ».

« Les circonstances de la pandémie ont effectivement incité les gens et les commerçants à adopter ce mode de paiement plus rapidement que cela ne l’aurait été en temps normal, sans pandémie. La crise sanitaire a donc eu l’effet d’un accélérateur. Souvent, quand les clients veulent payer dans un magasin, on constate que les commerçants demandent régulièrement si la carte bancaire dispose de ce mode de paiement », ajoute Ismail Bellali.

Selon lui, le sans contact se poursuivra et s’ancrera dans les habitudes de paiement : « On devrait atteindre un taux de 80% à 85% de paiements sans contact, parce que la majorité d’entre eux sont des montants inférieurs aux plafonds mis en place, à savoir 600 DH. On s’attend, donc, à ce que les utilisateurs, adoptent le sans contact pour tous les paiements inférieurs à 600 DH. »

>> L’activité des cartes marocaines

Concernant l’activité des cartes marocaines, les opérations se répartissent d’abord en retrait, à hauteur de 75,4% en part du nombre d’opérations et de 88,9% en part du montant. Les opérations de retrait par cartes marocaines, sur les guichets automatiques au Maroc, ont totalisé, durant la période des 9 premiers mois 2021, 239,1 millions d’opérations pour un montant de 235,1 milliards de DH, en progression de +15,3% en nombre d’opérations et de +15,6% en montant, par rapport à la même période de l’année 2020.

Les opérations de paiements par cartes marocaines, auprès des commerçants et e-marchands affiliés au CMI, ont totalisé, durant la période des 9 premiers mois 2021, 76,5 millions d’opérations pour un montant de 29,1 milliards de DH, en progression de +33,9% en nombre d’opérations et de +27,7% en montant, par rapport à la même période de l’année 2020.

Les paiements par cartes bancaire marocaines se répartissent, en termes de volume, entre les secteurs d’activité suivants : grande distribution (26,7%) ; habillement (11,3%) ; stations (7,7%) ; meubles et articles électroménager (5,8%) ; restaurants (5,8%) ; secteur santé (5,7%) ; autres secteurs (36,9%).

>> L’activité des cartes étrangères

Durant la période des 9 premiers mois 2021 et au Maroc, les cartes étrangères ont, quant à elles, enregistré en paiements et en retraits, 9 millions d’opérations pour un montant de 10,6 milliards de DH avec une progression de +19,2% en nombre d’opérations et de +13,7% en montant.

Les opérations par cartes étrangères au Maroc se répartissent d’abord en retrait, à hauteur de 48,5% en part du nombre d’opérations et 60,6% en part du montant. Les opérations de retrait par cartes étrangères, sur les guichets automatiques au Maroc, ont totalisé, durant la période des 9 premiers mois 2021 : 4,3 millions d’opérations pour un montant de 6,4 milliards de DH, en progression de +23,2% en nombre d’opérations et de +28,0% en montant, par rapport à la même période de l’année 2020.

Elles se répartissent ensuite en paiement, à hauteur de 51,4% en part du nombre d’opérations et 39,2% en part du montant. Les opérations de paiement par cartes étrangères, auprès des commerçants et e-marchands affiliés au CMI, ont totalisé, durant la période des 9 premiers mois 2021, 4,6 millions d’opérations pour un montant de 4,1 milliards de DH, en progression de +16,4% nombre d’opérations et en régression de -1,6% en montant, par rapport à la même période de l’année 2020.

Les paiements par cartes bancaire étrangères se répartissent, en termes de volume, entre les secteurs d’activité suivants : hôtels (29,8%) ; grande distribution (15,2%) ; restaurants (8,8%) ; habillement (5,8%) ; meubles et articles électroménagers (4,4%) ; duty free (4,3%) ; autres secteurs (31,7%).

>> L’activité des commerçants et sites marchands affiliés au CMI

Les commerçants et e-marchands affiliés au CMI ont enregistré, durant la période des 9 premiers mois 2021, 81,1 millions d’opérations de paiement par cartes bancaires marocaines et étrangères, pour un montant global de 33,3 milliards de DH, en progression de +32,8% en nombre d’opérations et de +23,2% en montant, par rapport à la même période de l’année 2020.

Les paiements par cartes bancaire marocaines et étrangères se répartissent, en termes de volume, entre les secteurs d’activité suivants : grande distribution (25,2%) ; habillement (10,6%) ; hôtels (7,2%) ; stations (7,0%) ; restaurants (6,2%) ; meubles et articles électroménagers (5,6%) ; santé (5,4%) ; autres secteurs (32,6%).

Enfin, le CMI note que l’extension du réseau GAB s’est ralentie, avec l’installation de seulement 97 nouveaux GAB durant la période des 9 premiers mois 2021, permettant au réseau d’atteindre 7.831 GAB, soit une extension du réseau des GAB de +1,3%, par rapport au 31/12/2020. Les villes les mieux équipées sont Casablanca (1.539 GAB), Marrakech (652 GAB), Rabat (644 GAB), Tanger (466 GAB), Agadir (412 GAB) et Fès (391 GAB).

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Microdata – Indicateurs financiers trimestriels T3 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Séminaire international sur « l’Intelligence artificielle et droits humains »