Covid-19 : baisse de près de la moitié des cas graves au Maroc (bilan bimensuel)

Les cas graves ou critiques de Covid-19 au Maroc ont connu une baisse de 49% au cours des deux dernières semaines (12-25 octobre 2021).

Covid-19 : baisse de près de la moitié des cas graves au Maroc (bilan bimensuel)

Le 26 octobre 2021 à 14h27

Modifié 26 octobre 2021 à 16h57

Les cas graves ou critiques de Covid-19 au Maroc ont connu une baisse de 49% au cours des deux dernières semaines (12-25 octobre 2021).

Le nombre de malades admis aux services de réanimation est passé de 692 il y a deux semaines, à 352 en date du 25 octobre, d’après le bilan bimensuel de la situation épidémiologique présenté par le chef de la Division des maladies transmissibles, Abdelkrim Meziane Bellefquih.

Cette baisse s’est sensiblement répercutée sur le taux d’occupation des lits réservés aux cas graves, établi à 6,6% actuellement, contre 12% précédemment, ajoute-t-on de même source, notant que le nombre des malades placés sous intubation a, lui aussi, connu une nouvelle diminution significative (-30%).

Par conséquent, le taux de létalité a chuté de 21,8% avec 68 décès durant la semaine passée, contre 87 précédemment, ce qui confirme la tendance constatée depuis 9 semaines.

Le bilan fait par ailleurs état d’une baisse généralisée, pour la 11e semaine d’affilée, des cas positifs dans toutes les régions du Royaume, passées toutes au vert avec moins de 25 cas pour 100.000 habitants.

Dans le sillage de cette diminution qui a atteint 27% (2.145 cas contre 2.945 la semaine d’avant), le taux de reproduction du virus (R0) a également poursuivi son recul pour se situer généralement sous la barre de 1 et confirmer la tendance observée pendant les dernières semaines.

Le plus bas taux de positivité des cinq derniers mois

La dernière quinzaine a surtout connu le taux de positivité le plus bas des cinq derniers mois, qui est passé de 4,5% à 2,7%, au moment où le nombre des cas actifs s’est situé en dessous de 5.000, contre 7.000 deux semaines auparavant (-28,5%).

Dans une analyse des indicateurs épidémiologiques, et à la lumière des études réalisées par le ministère, M. Bellefquih fait savoir que les principales causes des cas graves et des décès restent le facteur de l’âge (personnes âgées), les maladies chroniques, l’obésité et la grossesse.

La plupart de ces cas sont enregistrés parmi les personnes non vaccinées et chez certaines personnes dont la vaccination a dépassé les six mois, ce qui révèle le bénéfice de l’administration de la 3e dose du vaccin anti-Covid, insiste-t-il.

Le responsable du ministère de la Santé et de la protection sociale n’a pas manqué de réitérer son « appel aux citoyens pour maintenir le strict respect des mesures préventives en vigueur, préserver les précieux acquis accomplis par le Royaume dans ce combat, et adhérer sans tarder et massivement à la Campagne nationale de vaccination ».

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

PROMOPHARM SA : Publication des Comptes Annuels 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.