En 2021, le portefeuille d’entreprises publiques devrait effacer les pertes de 2020

Les effets de la crise sanitaire sont palpables sur les indicateurs financiers de l'année 2020 du portefeuille de l'Etat, qui compte 269 établissements et entreprises publics (EEP). La situation en 2021 laisse espérer un retour à la normale, notamment avec un rebond des investissements qui va se poursuivre jusqu'en 2022.

En 2021, le portefeuille d’entreprises publiques devrait effacer les pertes de 2020

Le 28 octobre 2021 à 19h25

Modifié 28 octobre 2021 à 19h42

Les effets de la crise sanitaire sont palpables sur les indicateurs financiers de l'année 2020 du portefeuille de l'Etat, qui compte 269 établissements et entreprises publics (EEP). La situation en 2021 laisse espérer un retour à la normale, notamment avec un rebond des investissements qui va se poursuivre jusqu'en 2022.

Les établissements et entreprises publics (EEP) ont gravement souffert de la crise sanitaire, à tel point que le résultat net global en 2020 a chuté de 190%, devenant ainsi déficitaire de près de 6 milliards de dirhams, selon les chiffres du projet de loi de Finances de 2022.

Néanmoins, la situation devrait revenir à la normale en 2021, puisqu’il est attendu que les EEP bénéficiaires génèrent un résultat net de 16,728 milliards de dirhams, tandis que les EEP déficitaires devraient subir un résultat net négatif de -10,576 milliards de dirhams.

Le chiffre d’affaires global des EEP s’est aussi contracté de 7% entre 2019 et 2020. Pour 2021, il est prévu qu’il rebondisse de 16% par rapport à 2020, pour atteindre près de 274.561 millions de dirhams.

L’encours des dettes de financement devrait augmenter de 8% par rapport à 2020, pour s’établir à 321.132 millions de dirhams, dont 94% sont relatifs aux EEP qui entrent dans le portefeuille de l’Agence nationale de gestion stratégique des participations de l’État.

Quant au montant global des investissements, il a baissé de 17% entre 2020 et 2019. Il devrait cependant lui aussi augmenter de 22% pour fin 2021, boosté par les investissements du Groupe OCP (14.061 MDH). Les prévisions d’investissements pour 2022 sont encore plus importantes, puisqu’elles portent l’investissement global des EEP à 92.125 millions de dirhams, dont 11.030 seront du compte de l’ONEE.

Pour 2021, la répartition régionale de ces investissements donne la première place à Casablanca-Settat avec 22% ; suivie de Rabat-Salé-Kénitra avec 16,6% ; Tanger-Tétouan-Al Hoceima avec 12,3% ; Marrakech-Safi avec 11,2% ; l’Oriental avec 9,6%. Les autres régions se situent toutes au-dessous de 7%.

Les infographies ci-dessous fournissent plus de détails quant à la composition et à la répartition du portefeuille de l’Etat, ainsi que sur les indicateurs financiers des EEP, y compris ceux qui entrent dans le giron de l’Agence nationale de gestion stratégique des participations de l’État.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Publication du Rapport Financier Annuel 2019 de LafargeHolcim Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.