Déficit budgétaire de 47,1 MMDH à fin octobre (TGR)

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 47,1 milliards de DH à fin octobre 2021, contre un déficit de 50,4 MMDH un an auparavant.

Déficit budgétaire de 47,1 MMDH à fin octobre (TGR)

Le 13 novembre 2021 à 17h01

Modifié 15 novembre 2021 à 9h22

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 47,1 milliards de DH à fin octobre 2021, contre un déficit de 50,4 MMDH un an auparavant.

Les statistiques des finances publiques du mois d’octobre, publiés par la Trésorerie Générale du Royaume (TGR), relèvent un solde positif de 8,4 MMDH, dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST) et les services de l’Etat gérés de manière autonome (SEGMA).

Augmentation des recettes brutes

A fin octobre 2021, les recettes brutes affichent une hausse de 5,3%, provenant de :

– La hausse des recettes douanières nettes de 25,2%, compte tenu de remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux de 90 millions de DH à fin octobre 2021 contre 89 MDH un an auparavant.

– La hausse de la Taxe intérieure de consommation (TIC) sur les tabacs manufacturés (+14,9%) et des autres TIC (+32,8%).

– La hausse des recettes nettes de la fiscalité domestique de 3,8%, compte tenu de remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux supportés par le budget général qui ont été de 6,284 milliards de DH à fin octobre 2021 contre 6,623 MMDH un an auparavant.

– La baisse des recettes non fiscales de 17% en raison notamment de la diminution des versements des CST au profit du budget général (8,412 MMDH) et des fonds de concours (653 MDH), conjuguée à la rentrée de 5,4 MMDH au titre de la privatisation et des produits de cession des participations de l’Etat, à l’augmentation des recettes de monopoles (9,245 MMDH) et des recettes gazoduc (708 MDH).

Hausse des dépenses ordinaires

Le bulletin de la TGR relève un taux d’engagement global des dépenses de 72% et un taux d’émission sur engagements de 88%, contre respectivement 71% et 90% un an auparavant.

Les dépenses ordinaires affichent une hausse de 4,9% provenant de :

– La hausse de 5,2% des dépenses de biens et services, due à la hausse de 6,3% des dépenses de personnel et de 2,9% des autres dépenses de biens et services;

– L’augmentation de 0,4% des charges en intérêts de la dette;

– La hausse de 18,7% des émissions de la compensation;

– La baisse de 5% des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux.

– Diminution des dépenses d’investissement émises de 2,8%, passant de 54,9 MMDH à fin octobre 2020 à 53,4 MMDH à fin octobre 2021, en raison de l’augmentation de 8,1% des dépenses des ministères et de la baisse de 14,5% des dépenses des charges communes.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Attijariwafa bank : Communiqué de presse Emprunt Obligataire Subordonnée décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Présentation du rapport annuel de l’Instance nationale de lutte contre la corruption

Le CSEFRS présente ses rapports d’évaluation des acquis des élèves.