200 MDH en 2022 pour les premiers pas de l’amazighe dans l’administration publique

Le chantier de la mise en œuvre du caractère officiel de l'amazighe devra, en 2022, assigner la priorité à l'utilisation de cette langue dans l'administration publique. C'est donc le ministère de la Transition numérique et de la réforme de l'administration qui devra gérer le montant de 200 millions de dirhams alloué à ce projet.

200 MDH en 2022 pour les premiers pas de l’amazighe dans l’administration publique

Le 24 novembre 2021 à 18h36

Modifié 24 novembre 2021 à 19h10

Le chantier de la mise en œuvre du caractère officiel de l'amazighe devra, en 2022, assigner la priorité à l'utilisation de cette langue dans l'administration publique. C'est donc le ministère de la Transition numérique et de la réforme de l'administration qui devra gérer le montant de 200 millions de dirhams alloué à ce projet.

Les 200 millions de dirhams (MDH) prévus par le gouvernement pour l’officialisation de la langue amazighe en 2022 seront confiés au Fonds de la modernisation de l’administration publique (FOMAP), d’après la présentation faite par Ghita Mezzour, ministre de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, lors de la présentation du budget de son ministère en commission à la Chambre des représentants.

En effet, le gouvernement avait prévu dans son programme 1 milliard de dirhams en cinq ans – 200 MDH chaque année -, pour activer l’officialisation de la langue amazighe. Cette décision indique que la priorité sera accordée à l’intégration et à l’utilisation de l’amazighe dans les administrations et les services publics.

Ainsi, le ministère prévoit des modifications dans le cadre légal du FOMAP pour lui permettre de soutenir des projets horizontaux, qui toucheront différents secteurs et départements ministériels, relatifs à la mise œuvre du caractère officiel de la langue amazighe dans l’administration.

Le plan d’action du ministère pour l’année 2022 se compose d’une phase d’étude et de définition des zones cibles. Elle sera suivi d’actions menées parallèlement auprès de plusieurs services publics.

Le plan d’action

Ainsi, le ministère compte développer des applications numériques qui faciliteront l’utilisation de la langue amazighe dans l’administration. Il vise aussi à intégrer cette langue dans les services d’accueil et de renseignement, ainsi qu’au niveau des centres d’appels dépendant des différentes administrations.

Le plan d’action prévoit également de former des fonctionnaires pour communiquer en amazighe avec les citoyens. Cette langue sera utilisée par ailleurs dans les campagnes de sensibilisation et de communication, menées par le gouvernement et les administrations publique à l’intention des citoyens.

Il sera question aussi de mettre à jour les sites Internet des services publics afin d’y intégrer l’amazighe. Les enseignes au niveau des façades et dans les locaux des administrations publiques devront également être modifiées dans ce sens.

Toutefois, selon une source proche du dossier, ce plan d’action n’est pas encore finalisé ; il devra notamment prendre en compte les discussions au niveau des commissions parlementaires au sein des deux chambres.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LAFARGE HOLCIM MAROC: Indicateurs 1er trimestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.