9.283 audiences ont été tenues à distance entre avril et octobre 2020 (Benabdelkader)

Selon le ministère de la Justice, 32 établissements pénitentiaires sur 52 visés, sont équipés en réseau internet à haut débit. L'objectif est de faciliter l'opération des procès à distance qui a bénéficié à plus de 180.000 détenus.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/31-10-2020/visio000.jpg-oui
9.283 audiences ont été tenues à distance entre avril et octobre 2020 (Benabdelkader) (Photo MAP)

Le 31 octobre 2020 à 18:14

Modifié le 31 octobre 2020 à 18:42

Suite au mémorandum d'entente signé le 7 septembre dernier entre la délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) et le ministère de la Justice, ce dernier a annoncé via un communiqué datant du samedi 31 octobre que 32 établissements pénitentiaires ont été équipés en réseau internet à haut débit. 

Ce chiffre est arrêté au 23 octobre 2020 mais l'opération se poursuit dans 20 autres établissements pénitentiaires où les travaux sont en cours pour parvenir, au total, à équiper 52 prisons. L'objectif étant d'assurer la continuité des procès à distance en équipant les salles d'audience du matériel nécessaire. 

Dans ce sens, le ministère précise également avoir équipé, dans le cadre d'une phase expérimentale, les salles d'audience des juridictions relevant de la circonscription judiciaire de Marrakech et Safi en caméras numériques mobiles de haute qualité. S'en suivra, selon la même source, une généralisation de cette opération dans toutes les juridictions du Royaume.

Le même document rappelle quelques chiffres annoncés par le ministre lors de son passage devant la commission de Justice de la chambre des représentants, ce mercredi 28 octobre.

A cette occasion, Mohamed Benabdelkader a fait le point sur les mesures relatives au domaine judiciaire, prises depuis le début de la pandémie.

Il a dans ce sens rappelé certaines décisions visant à contrecarrer la propagation du virus dont celle relative à la mise en place des procès à distance qui, entre le 27 avril et le 23 octobre 2020 ont bénéficié à 182.094 détenus dont 5.626 ont été libérés. Certains ont été innocentés, d'autres ont bénéficié de la liberté provisoire ou d'un allègement de peine. 

Selon le communiqué du ministère de la Justice, le nombre total des dossiers traités dans le cadre de procès à distance s'élève à 160.589. Ces affaires ont été conduites dans un climat assurant "toutes les garanties d'un procès équitable", a souligné le ministre lors de son intervention. 

Ce dernier a également rappelé que les procès à distance ne sont tenus que sur accord du détenu et de sa défense. 

(Avec MAP)

(Photo MAP)

9.283 audiences ont été tenues à distance entre avril et octobre 2020 (Benabdelkader)

Le 31 octobre 2020 à18:42

Modifié le 31 octobre 2020 à 18:42

Selon le ministère de la Justice, 32 établissements pénitentiaires sur 52 visés, sont équipés en réseau internet à haut débit. L'objectif est de faciliter l'opération des procès à distance qui a bénéficié à plus de 180.000 détenus.

com_redaction-56

Suite au mémorandum d'entente signé le 7 septembre dernier entre la délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) et le ministère de la Justice, ce dernier a annoncé via un communiqué datant du samedi 31 octobre que 32 établissements pénitentiaires ont été équipés en réseau internet à haut débit. 

Ce chiffre est arrêté au 23 octobre 2020 mais l'opération se poursuit dans 20 autres établissements pénitentiaires où les travaux sont en cours pour parvenir, au total, à équiper 52 prisons. L'objectif étant d'assurer la continuité des procès à distance en équipant les salles d'audience du matériel nécessaire. 

Dans ce sens, le ministère précise également avoir équipé, dans le cadre d'une phase expérimentale, les salles d'audience des juridictions relevant de la circonscription judiciaire de Marrakech et Safi en caméras numériques mobiles de haute qualité. S'en suivra, selon la même source, une généralisation de cette opération dans toutes les juridictions du Royaume.

Le même document rappelle quelques chiffres annoncés par le ministre lors de son passage devant la commission de Justice de la chambre des représentants, ce mercredi 28 octobre.

A cette occasion, Mohamed Benabdelkader a fait le point sur les mesures relatives au domaine judiciaire, prises depuis le début de la pandémie.

Il a dans ce sens rappelé certaines décisions visant à contrecarrer la propagation du virus dont celle relative à la mise en place des procès à distance qui, entre le 27 avril et le 23 octobre 2020 ont bénéficié à 182.094 détenus dont 5.626 ont été libérés. Certains ont été innocentés, d'autres ont bénéficié de la liberté provisoire ou d'un allègement de peine. 

Selon le communiqué du ministère de la Justice, le nombre total des dossiers traités dans le cadre de procès à distance s'élève à 160.589. Ces affaires ont été conduites dans un climat assurant "toutes les garanties d'un procès équitable", a souligné le ministre lors de son intervention. 

Ce dernier a également rappelé que les procès à distance ne sont tenus que sur accord du détenu et de sa défense. 

(Avec MAP)

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Communiqué de presse de la société Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.