Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil 

Karim Tazi se retire de Telquel 

Jeudi 5 décembre 2013 à 14h44
medias24

 

 

Coup de tonnerre dans le monde des médias. Karim Tazi, co-propriétaire de Telquel avec Khalid El Hariry, a décidé de se retirer du projet. Il l’annonce dans un communiqué que nous publions intégralement ci après.

Ce que l’on peut retenir de ce communiqué, c’est la référence à «l'extrême difficulté à produire un journal véritablement indépendant au Maroc».

Le communiqué fait référence à des divergences entre actionnaires, au sujet de la marge de manœuvre dans les espaces de liberté réels au Maroc, au risque de déplaire à des décideurs politiques et économiques.

C’est Khalid El Hariry qui a repris les actions précédemment détenues par Karim Tazi.

Bon courage et bonne continuation à Telquel.

Voici le texte du communiqué de Karim Tazi :

Le 4 avril 2013, M. El Hariry et moi-même nous portions acquéreurs de la totalité des actions de la société Presse Directe éditrice de TQ. Dans un "mot des actionnaires" publiés le 8 avril nous expliquions les raisons de cet investissement que nous qualifiions alors de militant.
En huit mois, beaucoup de choses ont été réalisées qui sont le résultat de l’implication des actionnaires dans l’entreprise de restructuration de la société d’édition. Certaines ne sont pas visibles par le lecteur car elles se rapportent à un travail ingrat mais essentiel d’assainissement financier dont le journal avait besoin. L'autre partie de ce travail, beaucoup plus visible, est entre vos mains depuis deux semaines. Tel Quel a fait peau neuve en se dotant d'une nouvelle maquette moderne et aérée qui constitue une véritable rupture avec la formule précédente et un tournant dans la vie du magazine.
Enfin, et parce que l’avenir d’une grande partie de la presse est désormais en ligne, dans les semaines qui viennent, un site web ultra moderne et au contenu quotidiennement renouvellé sera mis en service, ce qui constituera à n’en pas douter, un autre jalon important.

Au-delà de ces réalisations, ce qui importe c'est qu'une dynamique de changement a été impulsée qui donne déjà de premiers fruits tant en terme de ventes que de publicité. On peut dire qu’une première phase de la mission a été accomplie et le mérite revient à toute l'institution, salariés et actionnaires.

Pour autant, beaucoup reste à faire avant de considérer comme tenus les ambitieux engagements qui ont été pris devant les lecteurs et énumérés dans la déclaration des actionnaires citée plus haut. Rappelons-le, ces engagements portaient sur la qualité des contenus, leur diversité, ainsi que sur l'équilibre et l'indépendance de la ligne éditoriale dont les actionnaires se portaient garants.


Sur certains de ces sujets, ces huit mois de travail intense et de confrontations d’idées, ont graduellement fait apparaître, entre actionnaires, des divergences philosophiques qui présentaient un risque réel d’exacerbation.
C’est particulièrement vrai en matière éditoriale, les notions de qualité, d'indépendance ou d'équilibre ne répondent pas une définition scientifique et chacun peut, en toute bonne foi, en avoir une conception propre.

Personnellement, je considère qu’en cette période de singulier rétrécissement des espaces de liberté, Tel Quel doit entretenir sa différence, voire son caractère unique, en permettant de traiter les sujets qui fâchent, et en donnant la parole à l’ensemble des leaders d’opinion du pays, et en particulier à celles et ceux qu’on ne lit pas ni n’entend pas assez ailleurs. Il doit le faire tout en demeurant indépendant et critique à l’égard de l’ensemble des pratiques, approches et analyses.
Evidemment, cette posture militante implique des risques et notamment celui d’indisposer certains décideurs, politiques et annonceurs. Ceci a suscité, parmi les administrateurs de TQ des craintes que d’aucuns jugeront compréhensibles. C’est à la fois l’évaluation de ces risques mais aussi des réelles marges de manœuvres qui existent malgré tout, qui ont fait l’objet d’appréciation différente parmi les actionnaires.

N'ayant eu, depuis le départ, aucun autre objectif que la pérennité de TQ, j’ai estimé que ni le travail quotidien des journalistes ni les prochaines étapes du processus de transformation que connaît le magazine, ne devaient être perturbées par de telles divergences.

Pour toutes ces raisons, et considérant qu’on ne change pas de pilote pendant le décollage, j'ai préféré céder mes parts dans le capital de Presse Directe à Mr El Hariry, qui était déjà en charge de la direction opérationnelle de l'entreprise, et qui reste seul maître à bord. À tous ceux qui seront tentés de se répandre en conjectures sur les motifs présumés de ce retrait précoce, j'aimerais clarifier la chose suivante: ce dont il est réellement question aujourdhui, ce n'est pas tant d’un différend entre actionnaires, que de l'extrême difficulté à produire un journal véritablement indépendant au Maroc.

Je suis cependant persuadé que sous la houlette de M. El Hariry, cet hebdomadaire avec lequel j’ai entretenu depuis sa naissance et à de nombreux titres, des rapports très particuliers, continuera d’évoluer et, espérons le, de se bonifier.
Pour ma part, je resterai un fidèle lecteur de TQ et de l’ensemble de la presse indépendante marocaine. Qu’elle soit francophone ou arabophone, imprimée ou online elle est un acteur à part entière du processus politique que connaît le Maroc et l’un des rares contrepouvoirs crédibles dont disposent les citoyens et à ces titres, elle mérite, malgré ses nombreuses faiblesses, le soutien de tous.

KarimTazi

 

Un communiqué de Telquel

A son tour, Telquel vient de diffuser le communiqué suivant :

Monsieur Khalid Elhariry, à travers sa société de participation, a racheté la totalité des parts détenues jusqu’à présent par Monsieur Karim Tazi dans la société éditrice du magazine TelQuel. L’ensemble du personnel de Presse Directe exprime ses remerciements à M. Tazi pour sa contribution durant la période où il nous a accompagnés, marquée par le lancement d’un ambitieux plan de développement.

Un plan qui se poursuivra et qui ne sera pas affecté par ce changement dans le tour de table de Presse Directe.

Les équipes rédactionnelle, technique, commerciale et administrative du magazine resteront mobilisées autour des objectifs à atteindre.

Et les journalistes de TelQuel sont et resteront les dépositaires de l’indépendance de la ligne éditoriale.

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close