Tour du monde des Atmani : après les examens des enfants, le temps des vacances

La famille Atmani, dont Médias 24 suit le tour du monde en camping car, est actuellement en Bolivie. Le moment de découvrir des paysage surprenants et variés, de la haute montage à la forêt semi-équatoriale.

J+303 (11 juin 2014) : De la cordillère des Andes aux zones semi-équatoriales

Nous devons accélérer la cadence ! Les enfants ont leurs examens à Santa Cruz De La Sierra et nous devons passer aux services d’immigration pour prolonger nos visas boliviens qui ne sont pour l’instant que d’un mois.

On passe en quelques jours de la montagne à la végétation luxuriante, de températures au dessous de zéro à +30°C. Les descentes et les dénivelés sont encore une fois ahurissants.

La Bolivie, avec son million de km², est un pays de la taille du Maroc environ, avec un climat semi-équatorial sur les trois quarts de sa superficie. Nous sommes très vigilants car la zone est connue pour son trafic de drogue, nous passons les nuits soit sur des places de village, soit en face d’un poste de police. Entre temps, nous découvrons des paysages surprenants, comme ces fleuves immenses. Nous nous régalons de fruits tropicaux, noix de coco, bananes, mangues, ananas et chirimouyas.

Arrivée à Santa Cruz De La Sierra, nous sommes accueillis par le gouverneur du club Lions. Rolando Antezana Claros connait bien le Maroc qu’il aime beaucoup. On nous présente aux membres du club autour d’un déjeuner avec en prime la fanfare de l’armée bolivienne  venue jouer quelques morceaux pour l’occasion. Nous partageons les bannières, les vœux, quelques allocutions en l’honneur des 2 pays. Nous conversons avec les notables de la ville et expliquons la problématique du Sahara marocain et son éventuel impact sur le fait que nos deux pays n’entretiennent pas de relations diplomatiques.  La Bolivie est un pays sous régime «gauchiste» où l’armée est omniprésente.

Les Lions nous proposent de nous accueillir dans le jardin de leur club à Santa Cruz De La Sierra ! Quelle aubaine, nous sommes rassurés d’être en sécurité, car la ville la plus peuplée de Bolivie est réputée comme la plus dangereuse.

L’occasion d’appréhender la période des examens des enfants avec beaucoup plus de sérénité.

 

 

J + 310 (17 juin 2014) : Les examens et… les vacances !

Cela fait maintenant 9 mois que nous faisons l’école avec nos 3 enfants Meissa (10 ans), Mehdi (9 ans) et Maya (8 ans).

Nos enfants sont scolarisés au travers du CIDEAD (Centro de Inovacion y Desarollo de la Education a Distancia). Auparavant, ils étaient scolarisés à l’Institut Juan Ramon Jiménez de Casablanca. Nous avons choisi ce système éducatif pour leur permettre d’apprendre une 4ème langue.

Le système fonctionne grâce à Internet, chacun de nos enfants a son propre tuteur et fait partie d’une classe virtuelle. Ils ont un contrôle continu trimestriel et un examen final dans une ambassade ou consulat représentant l’Espagne.

Nous sommes très satisfaits, même si c’est un peu dur pour nous les parents de faire 5 heures d’école par jour !

En effet, chaque jour, le réveil sonne à 7h30, et la classe débute à 8h30 pour se terminer à 13h30/14h00.

Mercredi 11 juin, réveil à 6h30 du matin. Les enfants doivent être au consulat d’Espagne à 8h15, les examens débutent à 8h30 ! Du stress pour nous et pour les enfants aussi. L’heure de vérité est là… Bien qu’ils aient eu de très bonnes notes au cours de l’année, l’examen final a une allure officielle et inhabituelle pour les enfants. Nous arrivons avant l’heure, ouf ! En présentant nos passeports, nous sommes «attendus», l’accueil est très chaleureux, cela détend les enfants et les parents aussi. Une autre petite fille est là aussi. Nous demandons l’autorisation de filmer. Monsieur le consul, qui semble être intraitable avec les caméras, nous accorde son autorisation. Merci ! Les enfants s’installent, et c’est parti pour 4 heures d’examen (espagnol, mathématiques, sciences et anglais).

Pour les langues, l'arabe et le française, nous suivons le même cursus que l’école au Maroc, mais sans examens finaux.

Nous sommes priés de sortir du consulat et de les laisser seuls… C’est dur pour nous, cela fait 10 mois que nous sommes tout le temps ensemble !

A midi, les enfants sortent, ils sont contents… Les résultats seront donnés avant la fin juin Inch Allah…

En attendant, vive les vacances !

 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
Tour du monde des Atmani : après les examens des enfants, le temps des vacances

La famille Atmani, dont Médias 24 suit le tour du monde en camping car, est actuellement en Bolivie. Le moment de découvrir des paysage surprenants et variés, de la haute montage à la forêt semi-équatoriale.


 

J+303 (11 juin 2014) : De la cordillère des Andes aux zones semi-équatoriales

Nous devons accélérer la cadence ! Les enfants ont leurs examens à Santa Cruz De La Sierra et nous devons passer aux services d’immigration pour prolonger nos visas boliviens qui ne sont pour l’instant que d’un mois.

On passe en quelques jours de la montagne à la végétation luxuriante, de températures au dessous de zéro à +30°C. Les descentes et les dénivelés sont encore une fois ahurissants.

La Bolivie, avec son million de km², est un pays de la taille du Maroc environ, avec un climat semi-équatorial sur les trois quarts de sa superficie. Nous sommes très vigilants car la zone est connue pour son trafic de drogue, nous passons les nuits soit sur des places de village, soit en face d’un poste de police. Entre temps, nous découvrons des paysages surprenants, comme ces fleuves immenses. Nous nous régalons de fruits tropicaux, noix de coco, bananes, mangues, ananas et chirimouyas.

Arrivée à Santa Cruz De La Sierra, nous sommes accueillis par le gouverneur du club Lions. Rolando Antezana Claros connait bien le Maroc qu’il aime beaucoup. On nous présente aux membres du club autour d’un déjeuner avec en prime la fanfare de l’armée bolivienne  venue jouer quelques morceaux pour l’occasion. Nous partageons les bannières, les vœux, quelques allocutions en l’honneur des 2 pays. Nous conversons avec les notables de la ville et expliquons la problématique du Sahara marocain et son éventuel impact sur le fait que nos deux pays n’entretiennent pas de relations diplomatiques.  La Bolivie est un pays sous régime «gauchiste» où l’armée est omniprésente.

Les Lions nous proposent de nous accueillir dans le jardin de leur club à Santa Cruz De La Sierra ! Quelle aubaine, nous sommes rassurés d’être en sécurité, car la ville la plus peuplée de Bolivie est réputée comme la plus dangereuse.

L’occasion d’appréhender la période des examens des enfants avec beaucoup plus de sérénité.

 

 

J + 310 (17 juin 2014) : Les examens et… les vacances !

Cela fait maintenant 9 mois que nous faisons l’école avec nos 3 enfants Meissa (10 ans), Mehdi (9 ans) et Maya (8 ans).

Nos enfants sont scolarisés au travers du CIDEAD (Centro de Inovacion y Desarollo de la Education a Distancia). Auparavant, ils étaient scolarisés à l’Institut Juan Ramon Jiménez de Casablanca. Nous avons choisi ce système éducatif pour leur permettre d’apprendre une 4ème langue.

Le système fonctionne grâce à Internet, chacun de nos enfants a son propre tuteur et fait partie d’une classe virtuelle. Ils ont un contrôle continu trimestriel et un examen final dans une ambassade ou consulat représentant l’Espagne.

Nous sommes très satisfaits, même si c’est un peu dur pour nous les parents de faire 5 heures d’école par jour !

En effet, chaque jour, le réveil sonne à 7h30, et la classe débute à 8h30 pour se terminer à 13h30/14h00.

Mercredi 11 juin, réveil à 6h30 du matin. Les enfants doivent être au consulat d’Espagne à 8h15, les examens débutent à 8h30 ! Du stress pour nous et pour les enfants aussi. L’heure de vérité est là… Bien qu’ils aient eu de très bonnes notes au cours de l’année, l’examen final a une allure officielle et inhabituelle pour les enfants. Nous arrivons avant l’heure, ouf ! En présentant nos passeports, nous sommes «attendus», l’accueil est très chaleureux, cela détend les enfants et les parents aussi. Une autre petite fille est là aussi. Nous demandons l’autorisation de filmer. Monsieur le consul, qui semble être intraitable avec les caméras, nous accorde son autorisation. Merci ! Les enfants s’installent, et c’est parti pour 4 heures d’examen (espagnol, mathématiques, sciences et anglais).

Pour les langues, l'arabe et le française, nous suivons le même cursus que l’école au Maroc, mais sans examens finaux.

Nous sommes priés de sortir du consulat et de les laisser seuls… C’est dur pour nous, cela fait 10 mois que nous sommes tout le temps ensemble !

A midi, les enfants sortent, ils sont contents… Les résultats seront donnés avant la fin juin Inch Allah…

En attendant, vive les vacances !

 

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.