Guerilla Cinema récompensé en Allemagne pour Houda Lamqaddam, coproductrice du film, a fait le déplacement en Allemagne pour recevoir le prix.

Le film réalisé par les Marocains de Guerilla Cinema et inspiré de l’affaire Amina Filali a reçu le prix Deutsche Welle du militantisme social 2013 lors du Forum mondial des médias à Bonn, en Allemagne.

C’est un travail de pro ! Réalisé par Guerrilla Cinema, une bande de jeunes militants incontestablement talentueux, ce film se donne pour objectif d’en finir avec les lois archaïques. Le projet puise son essence dans l’affaire Amina Filali a défrayé la chronique en mars 2012, condamnant fermement l’article 475 qui donne la possibilité au violeur d’échapper à toute sanction s’il décide d’épouser sa victime.

En tout, le film aura nécessité 3 semaines de tournage intensif, en comptant les déplacements, et une enveloppe de 7.000 dollars récoltés auprès de contributeurs sur le site de financement participatif kickstater.com. Pour mener à bien son projet, l’équipe a compté, entre autres, sur le soutien logistique de quelques sympathisants.

475, quand le mariage devient châtiment, c’est aussi l’histoire d’une jeunesse en soif de création, une dizaine de jeunes dont le talent n’a d’égal que l’ampleur de leur engagement, « des projets de Guerrilla Cinema sont en cours, car plus il y a de films, mieux c’est. Ne serait-ce que pour ouvrir le débat par la suite » nous dévoile la charmante Houda Lamqaddam, coproductrice du film, qui a fait le déplacement en Allemagne pour recevoir le prix.

Indiscutablement, ce petit collectif concentre en son sein le « vrai » espoir de la jeunesse marocaine. Actifs, inventifs et impliqués, ces jeunes sont les porte-voix d’une société en mutation. Appelant les nouvelles générations à prendre l’initiative, Houda Lamqaddam estime que « c’est important d’essayer de faire des vidéos avec son téléphone, sa webcam ou avec la camera du voisin… il y a des activistes et des associations formidables qui peuvent aider en temps, en conseil ou en logistique».

Quoiqu’il en soit, Guerrilla Cinema ne reviendra pas les mains vides. Lors du forum, le collectif a eu la possibilité de faire la connaissance de beaucoup de gens dans le milieu. « Nous avons eu plein de contacts pendant ces trois jours à Bonn. Du coup, nous nous pencherons sur d’autres projets très bientôt » conclut la coproductrice. Bravo !

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
Guerilla Cinema récompensé en Allemagne pour Houda Lamqaddam, coproductrice du film, a fait le déplacement en Allemagne pour recevoir le prix.

Le film réalisé par les Marocains de Guerilla Cinema et inspiré de l’affaire Amina Filali a reçu le prix Deutsche Welle du militantisme social 2013 lors du Forum mondial des médias à Bonn, en Allemagne.

 

C’est un travail de pro ! Réalisé par Guerrilla Cinema, une bande de jeunes militants incontestablement talentueux, ce film se donne pour objectif d’en finir avec les lois archaïques. Le projet puise son essence dans l’affaire Amina Filali a défrayé la chronique en mars 2012, condamnant fermement l’article 475 qui donne la possibilité au violeur d’échapper à toute sanction s’il décide d’épouser sa victime.

En tout, le film aura nécessité 3 semaines de tournage intensif, en comptant les déplacements, et une enveloppe de 7.000 dollars récoltés auprès de contributeurs sur le site de financement participatif kickstater.com. Pour mener à bien son projet, l’équipe a compté, entre autres, sur le soutien logistique de quelques sympathisants.

475, quand le mariage devient châtiment, c’est aussi l’histoire d’une jeunesse en soif de création, une dizaine de jeunes dont le talent n’a d’égal que l’ampleur de leur engagement, « des projets de Guerrilla Cinema sont en cours, car plus il y a de films, mieux c’est. Ne serait-ce que pour ouvrir le débat par la suite » nous dévoile la charmante Houda Lamqaddam, coproductrice du film, qui a fait le déplacement en Allemagne pour recevoir le prix.

Indiscutablement, ce petit collectif concentre en son sein le « vrai » espoir de la jeunesse marocaine. Actifs, inventifs et impliqués, ces jeunes sont les porte-voix d’une société en mutation. Appelant les nouvelles générations à prendre l’initiative, Houda Lamqaddam estime que « c’est important d’essayer de faire des vidéos avec son téléphone, sa webcam ou avec la camera du voisin… il y a des activistes et des associations formidables qui peuvent aider en temps, en conseil ou en logistique».

Quoiqu’il en soit, Guerrilla Cinema ne reviendra pas les mains vides. Lors du forum, le collectif a eu la possibilité de faire la connaissance de beaucoup de gens dans le milieu. « Nous avons eu plein de contacts pendant ces trois jours à Bonn. Du coup, nous nous pencherons sur d’autres projets très bientôt » conclut la coproductrice. Bravo !

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.