Casa Aménagement gère 40 projets d’aménagement de la ville de Casablanca qui coûteront 7 milliards de DH. Retour sur l’état d’avancement de projets d’infrastructures qui vont changer la face de la métropole à l’horizon 2018.

Lors d’une conférence de presse tenue mercredi 10 juin au siège de Casa Aménagement, Driss Moulay Rachid, directeur général de la SDL a promis qu’à partir de 2018, les Casablancais pourront être fiers de leur ville qui s’alignera sur les standards internationaux en termes d’urbanisation et de développement.

Le directeur général de Casa Aménagement est revenu sur les 7 projets les plus importants :

Un projet de théâtre à la mesure de la mégapole casablancaise 

En plein cœur de Casablanca, cet espace d’art et de culture multidisciplinaire (théâtre, musique, danse …) a pour vocation de devenir un levier de développement culturel et touristique pour l’ensemble du Maroc. Situé sur la rue Abderrahmane Sahraoui, ce chantier qui a nécessité un investissement de 1,44 MMDH en est encore au stade de travaux de gros œuvre (terrassement et fondations).

L’ouvrage d’une superficie de 1,5 hectare permettra de faire rayonner le Maroc à l’international et sera opérationnel au plus tard en décembre 2017.

La trémie Almohades décongestionnera la circulation côtière 

Afin de fluidifier le flux sans cesse croissant des automobilistes, cette trémie permettra de doubler la capacité routière actuelle de la zone côtière située entre le boulevard des Almohades et celui de Sidi Mohamed Ben Abdellah. L’ouvrage d’une longueur de 1.670 mètres dont 1.250 de tunnel semi-ouvert coûtera 600 MDH soit trois fois plus que celui de la trémie Dakar ou Chimicolor.

Le marché d’études vient d’être attribué, et les travaux d’excavation démarreront en décembre 2015. Le chantier sera terminé 24 mois plus tard.

Ouverture imminente du parc Sindibad

Les attractions proposées par ce parc marocain n’auront rien à envier à celles du parc gaulois Asterix ou de l’américain Disneyland. Après plusieurs années de travaux de rénovation et d’extension, le projet Sindibad n’attend plus que les permis d’exploitation technique pour ouvrir ses portes au public S’étalant sur une superficie de 34 hectares, il s’articule autour d’une zone de loisir, d’un parc animalier, d’un parc écologique et d’une forêt récréative qui ont coûté 346 MDH

Le zoo de Ain Sbaa n’aura plus à rougir devant celui de Rabat 

Au regard de son délabrement avancé, la réhabilitation de ce parc zoologique était une vraie urgence. Sa superficie passera de 2,5 hectares à 10 hectares grâce à l’ajout d’un parc de jeu de 2,5 h plus un parc boisé d’une superficie de 5 hectares. En attendant que les travaux commencent, les animaux ont été transférés au parc animalier «Dream Village» situé entre Casablanca et Mohammedia. Les appels d’offres seront lancés en juillet 2015 et la mise en service finale du zoo se fera vers fin 2018. Il aura coûté 250 MDH.

Un complexe sportif digne des événements internationaux 

Le stade Mohamed V de la capitale économique réclamait depuis longtemps une mise à niveau totale En raison du championnat de football, les travaux des infrastructures ont démarré en mars 2015 Durant les 24 mois à venir, ce complexe mythique connaîtra une rénovation complète du terrain de jeu, des tribunes et d’une nouvelle installation électrique et sanitaire. Les vestiaires des joueurs sont d’ores et déjà prêts à l’emploi. Une enveloppe de 220 MDH a été allouée à l’ensemble des travaux.

Cure de jouvence pour le parc historique de la Ligue arabe 

Son chantier de rénovation qui devrait démarrer en septembre 2015 coûtera 100 millions de dirhams qui permettront de l’étendre mais surtout de le rénover totalement. Ainsi, le parc Yasmine sera entièrement rasé pour implanter à la place un parc écologique.

Un circuit sera dédié à la marche, un autre à la course et une piste cyclable aux vélos VTT.

Si les études d’avant projet sont déjà achevées, il faudra attendre début 2017 avant la fin des travaux car le maître d’œuvre travaille par phases pour ne pas le fermer complètement au public.

Le parc archéologique de Sidi Abderahmane aux normes internationales 

Ce parc était un véritable point noir de Casablanca, il était devenu une décharge à ciel ouvert. Tout a été nettoyé, des cours d’eau ont été installés et les travaux de gros œuvres sont terminés.

La suite initiée par le ministère de la culture  portera sur l’aménagement du site de 5 hectares et sur la création de deux parcours pédagogiques et d’un centre d’interprétation.

Fruit d’un partenariat public privé (PPP) ayant coûté 40 MDH, ce projet sera opérationnel à fin 2017.

Un autre chantier pharaonique est la construction du super collecteur ouest (SCO) qui permettra de protéger la ville de Casablanca des crues de l’oued de Bouskoura.

Hormis les travaux d’extension du tramway casablancais prévus pour durer jusqu’à  2022, la capitale économique changera complètement de visage vers la fin de l’année 2018.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Casa Aménagement gère 40 projets d’aménagement de la ville de Casablanca qui coûteront 7 milliards de DH. Retour sur l’état d’avancement de projets d’infrastructures qui vont changer la face de la métropole à l’horizon 2018.

Lors d’une conférence de presse tenue mercredi 10 juin au siège de Casa Aménagement, Driss Moulay Rachid, directeur général de la SDL a promis qu’à partir de 2018, les Casablancais pourront être fiers de leur ville qui s’alignera sur les standards internationaux en termes d’urbanisation et de développement.

Le directeur général de Casa Aménagement est revenu sur les 7 projets les plus importants :

Un projet de théâtre à la mesure de la mégapole casablancaise 

En plein cœur de Casablanca, cet espace d’art et de culture multidisciplinaire (théâtre, musique, danse …) a pour vocation de devenir un levier de développement culturel et touristique pour l’ensemble du Maroc. Situé sur la rue Abderrahmane Sahraoui, ce chantier qui a nécessité un investissement de 1,44 MMDH en est encore au stade de travaux de gros œuvre (terrassement et fondations).

L’ouvrage d’une superficie de 1,5 hectare permettra de faire rayonner le Maroc à l’international et sera opérationnel au plus tard en décembre 2017.

La trémie Almohades décongestionnera la circulation côtière 

Afin de fluidifier le flux sans cesse croissant des automobilistes, cette trémie permettra de doubler la capacité routière actuelle de la zone côtière située entre le boulevard des Almohades et celui de Sidi Mohamed Ben Abdellah. L’ouvrage d’une longueur de 1.670 mètres dont 1.250 de tunnel semi-ouvert coûtera 600 MDH soit trois fois plus que celui de la trémie Dakar ou Chimicolor.

Le marché d’études vient d’être attribué, et les travaux d’excavation démarreront en décembre 2015. Le chantier sera terminé 24 mois plus tard.

Ouverture imminente du parc Sindibad

Les attractions proposées par ce parc marocain n’auront rien à envier à celles du parc gaulois Asterix ou de l’américain Disneyland. Après plusieurs années de travaux de rénovation et d’extension, le projet Sindibad n’attend plus que les permis d’exploitation technique pour ouvrir ses portes au public S’étalant sur une superficie de 34 hectares, il s’articule autour d’une zone de loisir, d’un parc animalier, d’un parc écologique et d’une forêt récréative qui ont coûté 346 MDH

Le zoo de Ain Sbaa n’aura plus à rougir devant celui de Rabat 

Au regard de son délabrement avancé, la réhabilitation de ce parc zoologique était une vraie urgence. Sa superficie passera de 2,5 hectares à 10 hectares grâce à l’ajout d’un parc de jeu de 2,5 h plus un parc boisé d’une superficie de 5 hectares. En attendant que les travaux commencent, les animaux ont été transférés au parc animalier «Dream Village» situé entre Casablanca et Mohammedia. Les appels d’offres seront lancés en juillet 2015 et la mise en service finale du zoo se fera vers fin 2018. Il aura coûté 250 MDH.

Un complexe sportif digne des événements internationaux 

Le stade Mohamed V de la capitale économique réclamait depuis longtemps une mise à niveau totale En raison du championnat de football, les travaux des infrastructures ont démarré en mars 2015 Durant les 24 mois à venir, ce complexe mythique connaîtra une rénovation complète du terrain de jeu, des tribunes et d’une nouvelle installation électrique et sanitaire. Les vestiaires des joueurs sont d’ores et déjà prêts à l’emploi. Une enveloppe de 220 MDH a été allouée à l’ensemble des travaux.

Cure de jouvence pour le parc historique de la Ligue arabe 

Son chantier de rénovation qui devrait démarrer en septembre 2015 coûtera 100 millions de dirhams qui permettront de l’étendre mais surtout de le rénover totalement. Ainsi, le parc Yasmine sera entièrement rasé pour implanter à la place un parc écologique.

Un circuit sera dédié à la marche, un autre à la course et une piste cyclable aux vélos VTT.

Si les études d’avant projet sont déjà achevées, il faudra attendre début 2017 avant la fin des travaux car le maître d’œuvre travaille par phases pour ne pas le fermer complètement au public.

Le parc archéologique de Sidi Abderahmane aux normes internationales 

Ce parc était un véritable point noir de Casablanca, il était devenu une décharge à ciel ouvert. Tout a été nettoyé, des cours d’eau ont été installés et les travaux de gros œuvres sont terminés.

La suite initiée par le ministère de la culture  portera sur l’aménagement du site de 5 hectares et sur la création de deux parcours pédagogiques et d’un centre d’interprétation.

Fruit d’un partenariat public privé (PPP) ayant coûté 40 MDH, ce projet sera opérationnel à fin 2017.

Un autre chantier pharaonique est la construction du super collecteur ouest (SCO) qui permettra de protéger la ville de Casablanca des crues de l’oued de Bouskoura.

Hormis les travaux d’extension du tramway casablancais prévus pour durer jusqu’à  2022, la capitale économique changera complètement de visage vers la fin de l’année 2018.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.