Retrait de la CGI de la bourse, arriérés de paiement de l'Etat, hausses de TVA, amnistie des changes faisaient partie des questions posées par la presse ce vendredi au ministre des Finances. Mohamed Boussaïd a fait plusieurs annonces intéressantes.

Délais de paiement: la loi sera réaménagée au profit des entreprises publiques

La loi 32-10 va subir des modifications au niveau de son application par les entreprises publiques a annoncé le ministre des Finances au cours d'une conférence de presse consacrée au budget 2015 vendredi 24 octobre à Rabat.

Le problème qui s'est posé consiste à savoir si le délai de paiement prévu par la loi et qui est de 60 ou 90 jours est applicable ou pas aux entreprises publiques à vocation commerciale. Et si oui, quels sont les intérêts moratoires qui leur sont applicables. 

Le SGG a estimé que oui, que les entreprises publiques sont assujetties à la loi

Le ministre souhaite protéger ses entreprises publiques et de ce fait a trouvé un accord avec la CGEM pour modifier la loi. Il a refusé de donner davantage de précisions concernant la date de mise en application de cette loi par les entreprises publiques ou encore le niveau des intérêts moratoires.

Amnistie des changes

Les montants régularisés ont atteint 2 MMDH de transferts dont 56% de liquidités et 36% en immobilier.

M. Boussaid affirme qu'il y a une accélération du rythme de la souscription. La prévision annuelle de 5 MMDH pourra être atteinte ou approchée.

Réserves de change

Les réserves de change couvrent désormais 5 mois d'importation a annoncé le ministre des Finances. En début d'année, les réserves se maintenaient difficilement autour de quatre mois, suscitant de fortes inquiétudes. 

CGI: pourquoi retirer l’action de la bourse

Le ministre des Finances affirme qu'il a fait retirer la CGI de la bourse pour protéger les petits porteurs qui détiennent 5% du flottant. La CGI est aujourd'hui dans une situation à risque qui peut influer sur le actions en bourse a-t-il estimé.

Il a également évoqué le changement de stratégie de la CGI, vers davantage de service public et moins de rentabilité immédiate.

Arriérés de paiement

Quel est votre stock actuel d'arriérés de paiement, a demandé Médias 24 à M. Boussaid.

En fait, selon le ministre des Finances, l'essentiel est constitué des arriérés des Aref, les fameuses académies régionales de l'éducation. 

M. Boussaid avance le chiffre de 800 MDH d'arriérés des Aref, seul reliquat après les derniers paiements de près de 3 MMDH.

D'ici fin 2015, il n'y aura plus d'arriérés des Aref, y compris les 3 MMDH qui sont inscrits dans le projet de loi de Finances 2015. 

Rating et Doing business

Nous attendons de bonnes nouvelles pour très bientôt a dit mystérieusement Mohamed Boussaid. Il faisait allusion à la révision des notes du Maroc en matière de notation et en matière de climat des affaires.

TVA sur le thé

Elle passe à 20% au lieu de 14%, mais le prix au consommateur devrait rester stable ou baisser. Car en même temps, les droits de douane vont baisser d'une manière significative. L'objectif est d'encourager les importations en vrac et le conditionnement au Maroc. 

Butoir TVA: 800 MDH seront remboursés avant fin novembre

Abdellatif Zaghnoun, directeur général des impôts, a confirmé que les remboursements du crédit né du butoir de TVA pour l'ensemble des dossiers reçus seront totalement apurés avant fin novembre. Le montant global est de 800 MDH pour 1,5 MMDH prévus. 

M. Zaghnoun s'exprimait dans le cadre d'une conférence de presse du ministre des Finances tenue vendredi 24 octobre et consacrée au budget 2015.


 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Retrait de la CGI de la bourse, arriérés de paiement de l'Etat, hausses de TVA, amnistie des changes faisaient partie des questions posées par la presse ce vendredi au ministre des Finances. Mohamed Boussaïd a fait plusieurs annonces intéressantes.


 

Délais de paiement: la loi sera réaménagée au profit des entreprises publiques

La loi 32-10 va subir des modifications au niveau de son application par les entreprises publiques a annoncé le ministre des Finances au cours d'une conférence de presse consacrée au budget 2015 vendredi 24 octobre à Rabat.

Le problème qui s'est posé consiste à savoir si le délai de paiement prévu par la loi et qui est de 60 ou 90 jours est applicable ou pas aux entreprises publiques à vocation commerciale. Et si oui, quels sont les intérêts moratoires qui leur sont applicables. 

Le SGG a estimé que oui, que les entreprises publiques sont assujetties à la loi

Le ministre souhaite protéger ses entreprises publiques et de ce fait a trouvé un accord avec la CGEM pour modifier la loi. Il a refusé de donner davantage de précisions concernant la date de mise en application de cette loi par les entreprises publiques ou encore le niveau des intérêts moratoires.

Amnistie des changes

Les montants régularisés ont atteint 2 MMDH de transferts dont 56% de liquidités et 36% en immobilier.

M. Boussaid affirme qu'il y a une accélération du rythme de la souscription. La prévision annuelle de 5 MMDH pourra être atteinte ou approchée.

Réserves de change

Les réserves de change couvrent désormais 5 mois d'importation a annoncé le ministre des Finances. En début d'année, les réserves se maintenaient difficilement autour de quatre mois, suscitant de fortes inquiétudes. 

CGI: pourquoi retirer l’action de la bourse

Le ministre des Finances affirme qu'il a fait retirer la CGI de la bourse pour protéger les petits porteurs qui détiennent 5% du flottant. La CGI est aujourd'hui dans une situation à risque qui peut influer sur le actions en bourse a-t-il estimé.

Il a également évoqué le changement de stratégie de la CGI, vers davantage de service public et moins de rentabilité immédiate.

Arriérés de paiement

Quel est votre stock actuel d'arriérés de paiement, a demandé Médias 24 à M. Boussaid.

En fait, selon le ministre des Finances, l'essentiel est constitué des arriérés des Aref, les fameuses académies régionales de l'éducation. 

M. Boussaid avance le chiffre de 800 MDH d'arriérés des Aref, seul reliquat après les derniers paiements de près de 3 MMDH.

D'ici fin 2015, il n'y aura plus d'arriérés des Aref, y compris les 3 MMDH qui sont inscrits dans le projet de loi de Finances 2015. 

Rating et Doing business

Nous attendons de bonnes nouvelles pour très bientôt a dit mystérieusement Mohamed Boussaid. Il faisait allusion à la révision des notes du Maroc en matière de notation et en matière de climat des affaires.

TVA sur le thé

Elle passe à 20% au lieu de 14%, mais le prix au consommateur devrait rester stable ou baisser. Car en même temps, les droits de douane vont baisser d'une manière significative. L'objectif est d'encourager les importations en vrac et le conditionnement au Maroc. 

Butoir TVA: 800 MDH seront remboursés avant fin novembre

Abdellatif Zaghnoun, directeur général des impôts, a confirmé que les remboursements du crédit né du butoir de TVA pour l'ensemble des dossiers reçus seront totalement apurés avant fin novembre. Le montant global est de 800 MDH pour 1,5 MMDH prévus. 

M. Zaghnoun s'exprimait dans le cadre d'une conférence de presse du ministre des Finances tenue vendredi 24 octobre et consacrée au budget 2015.


 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.