La promesse de l’ONCF ne sera sûrement pas tenue. Et pour cause, certains marchés ne seront livrés, selon les contrats, qu’à la mi-2017. En plus, certains chantiers accusent un retard supplémentaire.

Selon des documents que s’est procurés Médias 24, certains marchés relatifs à LGV marocaine auront pour date de livraison mars 2017.

Tel est le cas de la pose de rails et d’équipements électriques. Ce marché a été attribué en 2013 et il a démarré en septembre 2013, pour une durée d’exécution de 42 mois. C’est-à-dire que les différentes phases, des études et travaux préalables à l'exécution de la pose de rails et d’équipements électriques, accusent du retard et ne pourront se terminer, au meilleur des cas, qu'en mars 2017, ceci si le calendrier est respecté.

Pourquoi donc l’ONCF a-t-il promis la livraison de la LGV à la fin 2016, tout en sachant à l’avance que ce délai ne pourra jamais être respecté? Nous avons tenté de contacter Rabie Khlie, directeur général de l’Office, mais ce dernier est resté injoignable.

La base travaux de Kénitra livrée fin 2014…

Par ailleurs, Médias 24 a appris que la base travaux de Kénitra va être livrée dans 2 mois, à la fin 2014. Enfin! Car cette base a été promise pour mars 2014. Les bases travaux servent à stocker le matériel et les engins ainsi que la fabrication des traverses...etc

La base de Tnine, quant à elle, est en retard. Ses travaux d’équipement ont à peine démarré après la fin des travaux de génie civil (terrassements..etc), alors qu’ils devaient l’être simultanément avec la base de Kenitra. La base de Tnine devait être entièrement opérationnelle en mai 2015.

La pose des rails et des caténaires coûtera à l’ONCF plus de 900 MDH,  dont la plus grande partie sera libellée en euros et reversée aux fournisseurs principalement français.

... et après, 24 mois pour installer les rames

Les 12 rames fabriquées par Alstom attendent toujours dans les entrepôts de la multinationale française à Belfort, à cause de retards dans la livraison de l’atelier de maintenance, qui devait être mis en place à Tanger. Selon les sources de Médias 24, Alstom est même en train de facturer les frais d’entreposage du matériel roulant, déjà prêt. Une information que l’ONCF refuse de confirmer ou de démentir.

L’atelier de maintenance devait être prêt, selon le rétroplanning du TGVélaboré par Alstom et la SNCF, en mars 2014. Contacté par Médias 24, un cadre de TGCC qui construit l’atelier aux côtés de JET ALU, a affirmé que le matériel roulant va commencer à être réceptionné dès le début 2015.

“Après l’assemblage et l’installation de chaque rame, il faudra prévoir 2 mois avant d’assembler la suivante” affirme notre source. A ce rythme, on aura besoin de 24 mois pour que le matériel roulant soit opérationnel et prêt aux derniers tests…

Bref, sauf miracle, il n’y aura pas de LGV avant la mi 2017 au plus tôt.

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

La promesse de l’ONCF ne sera sûrement pas tenue. Et pour cause, certains marchés ne seront livrés, selon les contrats, qu’à la mi-2017. En plus, certains chantiers accusent un retard supplémentaire.

Selon des documents que s’est procurés Médias 24, certains marchés relatifs à LGV marocaine auront pour date de livraison mars 2017.

Tel est le cas de la pose de rails et d’équipements électriques. Ce marché a été attribué en 2013 et il a démarré en septembre 2013, pour une durée d’exécution de 42 mois. C’est-à-dire que les différentes phases, des études et travaux préalables à l'exécution de la pose de rails et d’équipements électriques, accusent du retard et ne pourront se terminer, au meilleur des cas, qu'en mars 2017, ceci si le calendrier est respecté.

Pourquoi donc l’ONCF a-t-il promis la livraison de la LGV à la fin 2016, tout en sachant à l’avance que ce délai ne pourra jamais être respecté? Nous avons tenté de contacter Rabie Khlie, directeur général de l’Office, mais ce dernier est resté injoignable.

La base travaux de Kénitra livrée fin 2014…

Par ailleurs, Médias 24 a appris que la base travaux de Kénitra va être livrée dans 2 mois, à la fin 2014. Enfin! Car cette base a été promise pour mars 2014. Les bases travaux servent à stocker le matériel et les engins ainsi que la fabrication des traverses...etc

La base de Tnine, quant à elle, est en retard. Ses travaux d’équipement ont à peine démarré après la fin des travaux de génie civil (terrassements..etc), alors qu’ils devaient l’être simultanément avec la base de Kenitra. La base de Tnine devait être entièrement opérationnelle en mai 2015.

La pose des rails et des caténaires coûtera à l’ONCF plus de 900 MDH,  dont la plus grande partie sera libellée en euros et reversée aux fournisseurs principalement français.

... et après, 24 mois pour installer les rames

Les 12 rames fabriquées par Alstom attendent toujours dans les entrepôts de la multinationale française à Belfort, à cause de retards dans la livraison de l’atelier de maintenance, qui devait être mis en place à Tanger. Selon les sources de Médias 24, Alstom est même en train de facturer les frais d’entreposage du matériel roulant, déjà prêt. Une information que l’ONCF refuse de confirmer ou de démentir.

L’atelier de maintenance devait être prêt, selon le rétroplanning du TGVélaboré par Alstom et la SNCF, en mars 2014. Contacté par Médias 24, un cadre de TGCC qui construit l’atelier aux côtés de JET ALU, a affirmé que le matériel roulant va commencer à être réceptionné dès le début 2015.

“Après l’assemblage et l’installation de chaque rame, il faudra prévoir 2 mois avant d’assembler la suivante” affirme notre source. A ce rythme, on aura besoin de 24 mois pour que le matériel roulant soit opérationnel et prêt aux derniers tests…

Bref, sauf miracle, il n’y aura pas de LGV avant la mi 2017 au plus tôt.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.