La CGEM va accompagner 10 startups chaque année

Ces sociétés vont profiter du réseau de la CGEM, même si les difficultés à se financer demeurent pour les entreprises en herbe.

La CGEM prévoit d'accompagner 10 startups marocaines oeuvrant dans les domaines de l'innovation, à fort potentiel exportable à l'échelle continentale ou internationale, en leur accordant, entre autre, un label de qualité spécial CGEM, et une mise en réseau avec les professionnels de différents métiers. Ces annonces ont été faites par le syndicat patronal à Casablanca le 24 février.

Les professionnels en questions vont du développement de sites web ou de plates-formes multimédias, aux progiciels pour la gestion des domaines agricoles, en passant par les solutions de paiements simplifiées, via smartphones ou tablettes.

Une dizaine de projets seront désormais accompagnés par la CGEM qui promet d'assister, chaque année, les startups présentant les plus forts potentiels de croissance. Cet accompagnement passe nécessairement par une mise en lien avec les réseaux professionnels.

Accompagner les entrepreneurs dès le début de l'aventure

Par ailleurs, les startupers accordent une importance particulière à la "première commande" client (jugées cruciales pour le passage à une étape supérieure dans la chaîne de valeur) et aux deux premières années de vie de la structure, élément déterminant de la pérennité de l'entreprise.

Comme en témoigne Philippe Montant, Directeur général de Rekrute.ma : "la première commande est un pas vers le monde de l’entrepreneuriat... Et les deux premières années sont le cap à franchir."

Quatre éléments déterminent la réussite des startups :

-communiquer l'information fiable,

-accorder le financement adéquat,

-assurer l'accompagnement professionnel nécessaire,

-intégrer la structure dans le tissu économique.

A ce propos, la CGEM, à travers son projet Startup Act, ambitionne de mettre en réseau les entreprises innovantes de manière à créer un effet de synergie au niveau économique, social, technologique ou industriel, à même de développer l'essor de la compétitivité nationale.

Toujours des difficultés pour se financer

Toutefois, une question est revenue fréquemment lors des discussions; celle de la nécessité de l'accompagnement financier. En effet, les startups souffrent d'un gros handicap financier car, si les banques n'hésitent pas à leur accorder les crédits nécessaires à la mise en marche de leurs activités, les investisseurs, eux, ont plus de mal à surfer sur la vague.

D'ailleurs, de nombreux porteurs de projets, parmi les dix sociétés représentées par le CGEM le 24 février, n'ont pas hésité à faire appel à l'assistance pour soutenir matériellement leurs projets. Et cela, bien qu'ils aient été choisis parmi plusieurs dizaines ou centaines de PME ou TPE des plus innovantes du royaume.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
La CGEM va accompagner 10 startups chaque année

Ces sociétés vont profiter du réseau de la CGEM, même si les difficultés à se financer demeurent pour les entreprises en herbe.

La CGEM prévoit d'accompagner 10 startups marocaines oeuvrant dans les domaines de l'innovation, à fort potentiel exportable à l'échelle continentale ou internationale, en leur accordant, entre autre, un label de qualité spécial CGEM, et une mise en réseau avec les professionnels de différents métiers. Ces annonces ont été faites par le syndicat patronal à Casablanca le 24 février.

Les professionnels en questions vont du développement de sites web ou de plates-formes multimédias, aux progiciels pour la gestion des domaines agricoles, en passant par les solutions de paiements simplifiées, via smartphones ou tablettes.

Une dizaine de projets seront désormais accompagnés par la CGEM qui promet d'assister, chaque année, les startups présentant les plus forts potentiels de croissance. Cet accompagnement passe nécessairement par une mise en lien avec les réseaux professionnels.

Accompagner les entrepreneurs dès le début de l'aventure

Par ailleurs, les startupers accordent une importance particulière à la "première commande" client (jugées cruciales pour le passage à une étape supérieure dans la chaîne de valeur) et aux deux premières années de vie de la structure, élément déterminant de la pérennité de l'entreprise.

Comme en témoigne Philippe Montant, Directeur général de Rekrute.ma : "la première commande est un pas vers le monde de l’entrepreneuriat... Et les deux premières années sont le cap à franchir."

Quatre éléments déterminent la réussite des startups :

-communiquer l'information fiable,

-accorder le financement adéquat,

-assurer l'accompagnement professionnel nécessaire,

-intégrer la structure dans le tissu économique.

A ce propos, la CGEM, à travers son projet Startup Act, ambitionne de mettre en réseau les entreprises innovantes de manière à créer un effet de synergie au niveau économique, social, technologique ou industriel, à même de développer l'essor de la compétitivité nationale.

Toujours des difficultés pour se financer

Toutefois, une question est revenue fréquemment lors des discussions; celle de la nécessité de l'accompagnement financier. En effet, les startups souffrent d'un gros handicap financier car, si les banques n'hésitent pas à leur accorder les crédits nécessaires à la mise en marche de leurs activités, les investisseurs, eux, ont plus de mal à surfer sur la vague.

D'ailleurs, de nombreux porteurs de projets, parmi les dix sociétés représentées par le CGEM le 24 février, n'ont pas hésité à faire appel à l'assistance pour soutenir matériellement leurs projets. Et cela, bien qu'ils aient été choisis parmi plusieurs dizaines ou centaines de PME ou TPE des plus innovantes du royaume.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.