Les élus de la Fédération de la gauche démocratique d’Agdal Riad à Rabat, ne se contentent pas d’apporter un vent de fraîcheur et de sincérité dans la vie politique et la gestion de la capitale. Ils apportent également de la transparence, vertu rarissime dans la vie politique et la gestion communale.

Ce jeudi après-midi 17 décembre, à partir de 15h, se tient une session extraordinaire du Conseil de la ville de Rabat,, avec à l’ordre du jour, un point litigieux: le changement d’affectation d’un montant global de 4,278 millions de DH.

Ce montant était réservé à l’origine à différentes dépenses, pour l’essentiel d’équipement culturel, sportif et urbain. Par exemple, il était prévu d’équiper et de réaménager un parc à Takaddoum (737.000 DH), réaménager une maison des jeunes dans le même quartier (600.000 DH), construire un club féminin à Hay Farah (700.000 DH), aménager quatre terrains sportifs de quartier (1,4 MDH)…

Ces différentes dépenses qui totalisent 4,278 MDH n’ont pas été engagées. Le Conseil de la ville aurait pu se dire que cela fera des dépenses en moins pour l’exercice 2015 et que l’on maintient les mêmes investissements pour 2016.

Apparemment, non. Il a inscrit à l’ordre du jour (fac similé ci dessous), la réaffectation de ces dépenses vers… l’achat de voitures et de motos (pour 2,8 MDH) et la prise de participation dans une nouvelle SDL (Société de développement local) appelée Rabat animation et qui gèrera les activités culturelles, pour 1,3 MDH.

Les élus de la FDG ont décidé d’alerter l’opinion publique, en précisant que la réunion est ouverte au public. Ils n’acceptent pas de remplacer la culture par des voitures.

Dans une vidéo de Lakome, le maire de Rabat explique que la Ville a un pressant besoin de véhicules et que les 2,8 MDH programmés sont insuffisants pour faire face aux besoins de renouveler une flotte coûteuse à l'entretien car sa moyenne d'âge dépasse 16 ans. Il rappelle que le Conseil s'est engagé à baissé des deux tiers des frais de maintenance et de déplacement qui étaient de 15 MDH jusqu'en 2015.

Depuis leur élection, les élus FGD de Hay Riad Agdal ont systématiquement rendu compte à leurs électeurs, notamment à travers leur compte Facebook. Que l'on soit d'accord ou pas avec leurs positions, on ne peut que saluer cette démarche de transparence.

MISE A JOUR (18 décembre 2015):

Le transfert budgétaire a été voté jeudi soir 17 décembre, à la majorité, malgré les réserves ou l'opposition de quelques élus.

Les élus de la FGD estiment que c'est une question de priorités. Pour eux, la culture et les équipements passent avant les voitures. Au pire, selon eux, les voitures auraient du être prises en LLD (Location longue durée) plutôt qu'en acquisition.

Vente aux enchères
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Les élus de la Fédération de la gauche démocratique d’Agdal Riad à Rabat, ne se contentent pas d’apporter un vent de fraîcheur et de sincérité dans la vie politique et la gestion de la capitale. Ils apportent également de la transparence, vertu rarissime dans la vie politique et la gestion communale.

Ce jeudi après-midi 17 décembre, à partir de 15h, se tient une session extraordinaire du Conseil de la ville de Rabat,, avec à l’ordre du jour, un point litigieux: le changement d’affectation d’un montant global de 4,278 millions de DH.

Ce montant était réservé à l’origine à différentes dépenses, pour l’essentiel d’équipement culturel, sportif et urbain. Par exemple, il était prévu d’équiper et de réaménager un parc à Takaddoum (737.000 DH), réaménager une maison des jeunes dans le même quartier (600.000 DH), construire un club féminin à Hay Farah (700.000 DH), aménager quatre terrains sportifs de quartier (1,4 MDH)…

Ces différentes dépenses qui totalisent 4,278 MDH n’ont pas été engagées. Le Conseil de la ville aurait pu se dire que cela fera des dépenses en moins pour l’exercice 2015 et que l’on maintient les mêmes investissements pour 2016.

Apparemment, non. Il a inscrit à l’ordre du jour (fac similé ci dessous), la réaffectation de ces dépenses vers… l’achat de voitures et de motos (pour 2,8 MDH) et la prise de participation dans une nouvelle SDL (Société de développement local) appelée Rabat animation et qui gèrera les activités culturelles, pour 1,3 MDH.

Les élus de la FDG ont décidé d’alerter l’opinion publique, en précisant que la réunion est ouverte au public. Ils n’acceptent pas de remplacer la culture par des voitures.

Dans une vidéo de Lakome, le maire de Rabat explique que la Ville a un pressant besoin de véhicules et que les 2,8 MDH programmés sont insuffisants pour faire face aux besoins de renouveler une flotte coûteuse à l'entretien car sa moyenne d'âge dépasse 16 ans. Il rappelle que le Conseil s'est engagé à baissé des deux tiers des frais de maintenance et de déplacement qui étaient de 15 MDH jusqu'en 2015.

Depuis leur élection, les élus FGD de Hay Riad Agdal ont systématiquement rendu compte à leurs électeurs, notamment à travers leur compte Facebook. Que l'on soit d'accord ou pas avec leurs positions, on ne peut que saluer cette démarche de transparence.

MISE A JOUR (18 décembre 2015):

Le transfert budgétaire a été voté jeudi soir 17 décembre, à la majorité, malgré les réserves ou l'opposition de quelques élus.

Les élus de la FGD estiment que c'est une question de priorités. Pour eux, la culture et les équipements passent avant les voitures. Au pire, selon eux, les voitures auraient du être prises en LLD (Location longue durée) plutôt qu'en acquisition.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.