(Ph. DR)

Ce n’est pas du tout une bonne nouvelle pour les usagers du Maroc. L’entrée de l’opérateur Inwi dans l’ADSL était annoncée pour cette fin d’année. De sources sûres, nous apprenons que l’opérateur vient d’y renoncer, du moins pour le moment.

Jusqu’à ce jour, l’ADSL reste un monopole de l’opérateur historique, pour des raisons évidentes: l’ADSL est transporté par des fils en cuivre, qui appartiennent à cet opérateur. Cela s’est passé comme ça dans le monde entier: l’opérateur historique garde le monopole jusqu’à ce que la décision de dégroupage soit prise. Puis appliquée.

Au Maroc donc, le dégroupage partiel date de 2007 et l'offre de Maroc Télécom concernant le dégroupage total a été validée en 2008 par l'ANRT. Bonne nouvelle pour les utilisateurs puisque l’ADSL était resté le seul domaine fermé à la concurrence.

C’est la raison pour laquelle on attendait l’entrée d’Inwi dans ce marché.

Inwi vient donc de décider de surseoir à cette opération prévue pour fin décembre. Les raisons invoquées par nos sources sont «liées aux conditions d’activation réelle du dégroupage».

Il semblerait que depuis 2008, l’architecture des installations de lignes fixes ait changé d’une manière qui permet certes le dégroupage mais n’autorise pas une vraie concurrence sur ce marché.

En d’autres termes, même si le dégroupage avait lieu, les opérateurs ne se retrouveraient pas dans des conditions égales de concurrence. Telle est du moins l’analyse qui a été faite par les équipes d’Inwi et qui est à l’origine de la décision de suspendre le lancement de l’ADSL.

Le dégroupage total est la dernière étape de la libéralisation. Le marché, qui a connu plusieurs baisses des tarifs, se prépare également aux prochaines licences 4G.


 

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
(Ph. DR)

Ce n’est pas du tout une bonne nouvelle pour les usagers du Maroc. L’entrée de l’opérateur Inwi dans l’ADSL était annoncée pour cette fin d’année. De sources sûres, nous apprenons que l’opérateur vient d’y renoncer, du moins pour le moment.
 

Jusqu’à ce jour, l’ADSL reste un monopole de l’opérateur historique, pour des raisons évidentes: l’ADSL est transporté par des fils en cuivre, qui appartiennent à cet opérateur. Cela s’est passé comme ça dans le monde entier: l’opérateur historique garde le monopole jusqu’à ce que la décision de dégroupage soit prise. Puis appliquée.

Au Maroc donc, le dégroupage partiel date de 2007 et l'offre de Maroc Télécom concernant le dégroupage total a été validée en 2008 par l'ANRT. Bonne nouvelle pour les utilisateurs puisque l’ADSL était resté le seul domaine fermé à la concurrence.

C’est la raison pour laquelle on attendait l’entrée d’Inwi dans ce marché.

Inwi vient donc de décider de surseoir à cette opération prévue pour fin décembre. Les raisons invoquées par nos sources sont «liées aux conditions d’activation réelle du dégroupage».

Il semblerait que depuis 2008, l’architecture des installations de lignes fixes ait changé d’une manière qui permet certes le dégroupage mais n’autorise pas une vraie concurrence sur ce marché.

En d’autres termes, même si le dégroupage avait lieu, les opérateurs ne se retrouveraient pas dans des conditions égales de concurrence. Telle est du moins l’analyse qui a été faite par les équipes d’Inwi et qui est à l’origine de la décision de suspendre le lancement de l’ADSL.

Le dégroupage total est la dernière étape de la libéralisation. Le marché, qui a connu plusieurs baisses des tarifs, se prépare également aux prochaines licences 4G.


 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.