Repérer les zones de chalandise, affiner le ciblage, stimuler l’intention d’achat et élever le taux de conversion sont autant de possibilités offertes par le géomarketing, qui connaît ses prémices au Maroc.

Les nouvelles technologies, appuyées par le mobile, la connectivité, le bigdata et la géo-automatisation de process, ont laissé émerger des plateformes de géomarketing ou géolocalisation.

Le géomarketing est ainsi le thème central du premier Morning de l’Association marocaine du marketing et de la communication (AMMC) mercredi 22 janvier. Pour dire simple, le géomarketing se fait à travers des études statistiques permettant d’organiser et de rassembler des informations disparates sur les marchés régionaux, d’analyser les zones de consommation et de faire des comparaisons entre les différents espaces. Ces informations permettent de repérer où se trouve le potentiel optimal pour attirer les clients.

Fayçal Chraibi, directeur général de Global Navigation (GNAV), société spécialisée en géomarketing,  affirme que l’on peut désormais optimiser les coûts de distribution en prenant des décisions sur des bases scientifiques. “Combien chaque point va me générer de chiffre d’affaires, est-ce que c’est le bon point de vente, est-ce que c’est là où je dois investir mon argent pour les années à venir ?“, telles sont les questions auxquelles répondent les techniques de géomarketing à travers des modélisations de données géographiques, socio-comportementales et sociodémographiques.

Pour l’installation du premier magasin Ikea du Maroc, les techniques de géolocalisation ont été mobilisées. Elles ont permis d’identifier la meilleure zone de chalandise.

Fayçal Chraibi souligne par ailleurs que le plus grand frein pour le développement de cette nouvelle activité de géomarketing au Maroc est le manque de données géographiques. La mutualisation des données entre les entreprises d’un même secteur pourrait être une solution et faire baisser les coûts.

A ce jour, GNAV compte 600.000 points d’intérêt dans différents secteurs et table sur un objectif d’un million de points d’intérêt d’ici fin 2014.

Hassan Rouissi, directeur associé à l’agence digitale The Next Clic (TNC)soulève la problématique tu “temps réel“ dans un contexte du marketing de localisation et de géo-socialisation (qui s’appuie sur la géolocalisation à travers les réseaux sociaux comme Foursquare, Facebook ou Google).Le Real time marketing constitue ainsi l’un des défis actuels du géomarketing.

Les médias sociaux sont ainsi l’outil de marketing essentiel pour toute entreprise qui espère d'élargir sa base de clientèle et accroître sa notoriété. 

Des promotions sur mesure de street marketing peuvent ainsi être déployées là où il y a une mobilité accrue de la personne, comme le cas de Westfield, un mall américain ayant déployé un dispositif permettant de fidéliser et remercier la communauté du mall à travers un simple check’in dans l’un des magasins qui permet au fan de bénéficier d’un coupon de réduction.

“ Il est clair que le mobile au Maroc, avec 39 millions lignes dont 3,6 millions de smartphones, est très affinitaire avec les applications de géolocalisation, mais les entreprises n’en saisissent pas les opportunités “, se désole-t-il.

 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Repérer les zones de chalandise, affiner le ciblage, stimuler l’intention d’achat et élever le taux de conversion sont autant de possibilités offertes par le géomarketing, qui connaît ses prémices au Maroc.

 

Les nouvelles technologies, appuyées par le mobile, la connectivité, le bigdata et la géo-automatisation de process, ont laissé émerger des plateformes de géomarketing ou géolocalisation.

Le géomarketing est ainsi le thème central du premier Morning de l’Association marocaine du marketing et de la communication (AMMC) mercredi 22 janvier. Pour dire simple, le géomarketing se fait à travers des études statistiques permettant d’organiser et de rassembler des informations disparates sur les marchés régionaux, d’analyser les zones de consommation et de faire des comparaisons entre les différents espaces. Ces informations permettent de repérer où se trouve le potentiel optimal pour attirer les clients.

Fayçal Chraibi, directeur général de Global Navigation (GNAV), société spécialisée en géomarketing,  affirme que l’on peut désormais optimiser les coûts de distribution en prenant des décisions sur des bases scientifiques. “Combien chaque point va me générer de chiffre d’affaires, est-ce que c’est le bon point de vente, est-ce que c’est là où je dois investir mon argent pour les années à venir ?“, telles sont les questions auxquelles répondent les techniques de géomarketing à travers des modélisations de données géographiques, socio-comportementales et sociodémographiques.

Pour l’installation du premier magasin Ikea du Maroc, les techniques de géolocalisation ont été mobilisées. Elles ont permis d’identifier la meilleure zone de chalandise.

Fayçal Chraibi souligne par ailleurs que le plus grand frein pour le développement de cette nouvelle activité de géomarketing au Maroc est le manque de données géographiques. La mutualisation des données entre les entreprises d’un même secteur pourrait être une solution et faire baisser les coûts.

A ce jour, GNAV compte 600.000 points d’intérêt dans différents secteurs et table sur un objectif d’un million de points d’intérêt d’ici fin 2014.

Hassan Rouissi, directeur associé à l’agence digitale The Next Clic (TNC)soulève la problématique tu “temps réel“ dans un contexte du marketing de localisation et de géo-socialisation (qui s’appuie sur la géolocalisation à travers les réseaux sociaux comme Foursquare, Facebook ou Google).Le Real time marketing constitue ainsi l’un des défis actuels du géomarketing.

Les médias sociaux sont ainsi l’outil de marketing essentiel pour toute entreprise qui espère d'élargir sa base de clientèle et accroître sa notoriété. 

Des promotions sur mesure de street marketing peuvent ainsi être déployées là où il y a une mobilité accrue de la personne, comme le cas de Westfield, un mall américain ayant déployé un dispositif permettant de fidéliser et remercier la communauté du mall à travers un simple check’in dans l’un des magasins qui permet au fan de bénéficier d’un coupon de réduction.

“ Il est clair que le mobile au Maroc, avec 39 millions lignes dont 3,6 millions de smartphones, est très affinitaire avec les applications de géolocalisation, mais les entreprises n’en saisissent pas les opportunités “, se désole-t-il.

 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.