L’outsourceur marocain vise les 200 postes de travail près d’Orléans. Le premier contrat concerne le secteur de la prévoyance avec Humanis.

Vendredi 23 janvier, les autorités de la région – les présidents du conseil général du Loiret et de la communauté d’agglomération d’Orléans - avaient fait le déplacement sur le nouveau site orléanais de l’outsourceur marocain, situé à Boigny-sur-Bionne.

Ce n’est pas tous les jours en effet qu’un opérateur économique inaugure un nouveau site avec, à la clé, plusieurs dizaines de créations d’emplois.

Un million d’euros d’investissement au total

Cette fois-ci, c’est l’outsourceur marocain Intelcia qui vient d’investir 700.000 euros dans une nouvelle plate-forme de 1.600 m2. « Il s’agit pour nous de créer un environnement de travail exemplaire en matière de confort des salariés, en soignant la décoration et l’acoustique » souligne Nadia Ben Bahtane, porte-parole d’Intelcia, dans une déclaration à Médias 24. Une partie de l’enveloppe est aussi consacrée à l’achat de matériel informatique et téléphonique.

Le plateau de bureau est pour l’instant aménagé que sur la moitié de sa surface, et accueille environ 80 employés. L’objectif est d’aménager l’ensemble de la surface d’ici fin 2015, début 2016 afin de pourvoir les 200 postes de travail prévus. Au total, Intelcia prévoit d’investir un million d’euros sur le site orléanais.

Pour l’instant, les salariés, dont une partie vient d’être recrutée récemment, se consacrent uniquement au contrat avec Humanis, un groupe de protection sociale (couverture santé et retraite) français. Le client n’est pas nouveau puisque Intelcia avait déjà un contrat avec l’une des entreprises du groupe Humanis, mais les salariés étaient intégrés. Désormais, ces derniers sont regroupés au sein d’un site propre comme le prévoyait l’appel d’offres remporté par Intelcia fin 2014.

« Intelcia a décidé de prendre le risque de créer son propre site, pour préserver les emplois existants et en créer de nouveaux, et avec l’idée de développer le portefeuille de clients » précise Mme Ben Bahtane.

Un site multi-clients et multi-activités

Intelcia envisage de faire de ce nouveau site français un site multi-clients et multi-activités, en pariant sur son expertise dans les métiers de l’assurance et de la prévoyance, sachant que le groupe travaille régulièrement pour Axa, April, Allianz ou la GMF. Mais aussi pour les autres secteurs d’activité déjà connus d’Intelcia.

Le marché français représente une part importante de l’activité d’Intelcia, soit un peu moins de 30 M d’euros de CA en 2014, sur un total de 65 M d’euros. L’outsourceur marocain s’est lancé en France avec le rachat d’Eurocall en 2010 et de The Marketingroup en 2011. 1.000 salariés travaillent en France sur un total de 3.500 collaborateurs. 

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

L’outsourceur marocain vise les 200 postes de travail près d’Orléans. Le premier contrat concerne le secteur de la prévoyance avec Humanis.

Vendredi 23 janvier, les autorités de la région – les présidents du conseil général du Loiret et de la communauté d’agglomération d’Orléans - avaient fait le déplacement sur le nouveau site orléanais de l’outsourceur marocain, situé à Boigny-sur-Bionne.

Ce n’est pas tous les jours en effet qu’un opérateur économique inaugure un nouveau site avec, à la clé, plusieurs dizaines de créations d’emplois.

Un million d’euros d’investissement au total

Cette fois-ci, c’est l’outsourceur marocain Intelcia qui vient d’investir 700.000 euros dans une nouvelle plate-forme de 1.600 m2. « Il s’agit pour nous de créer un environnement de travail exemplaire en matière de confort des salariés, en soignant la décoration et l’acoustique » souligne Nadia Ben Bahtane, porte-parole d’Intelcia, dans une déclaration à Médias 24. Une partie de l’enveloppe est aussi consacrée à l’achat de matériel informatique et téléphonique.

Le plateau de bureau est pour l’instant aménagé que sur la moitié de sa surface, et accueille environ 80 employés. L’objectif est d’aménager l’ensemble de la surface d’ici fin 2015, début 2016 afin de pourvoir les 200 postes de travail prévus. Au total, Intelcia prévoit d’investir un million d’euros sur le site orléanais.

Pour l’instant, les salariés, dont une partie vient d’être recrutée récemment, se consacrent uniquement au contrat avec Humanis, un groupe de protection sociale (couverture santé et retraite) français. Le client n’est pas nouveau puisque Intelcia avait déjà un contrat avec l’une des entreprises du groupe Humanis, mais les salariés étaient intégrés. Désormais, ces derniers sont regroupés au sein d’un site propre comme le prévoyait l’appel d’offres remporté par Intelcia fin 2014.

« Intelcia a décidé de prendre le risque de créer son propre site, pour préserver les emplois existants et en créer de nouveaux, et avec l’idée de développer le portefeuille de clients » précise Mme Ben Bahtane.

Un site multi-clients et multi-activités

Intelcia envisage de faire de ce nouveau site français un site multi-clients et multi-activités, en pariant sur son expertise dans les métiers de l’assurance et de la prévoyance, sachant que le groupe travaille régulièrement pour Axa, April, Allianz ou la GMF. Mais aussi pour les autres secteurs d’activité déjà connus d’Intelcia.

Le marché français représente une part importante de l’activité d’Intelcia, soit un peu moins de 30 M d’euros de CA en 2014, sur un total de 65 M d’euros. L’outsourceur marocain s’est lancé en France avec le rachat d’Eurocall en 2010 et de The Marketingroup en 2011. 1.000 salariés travaillent en France sur un total de 3.500 collaborateurs. 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.