Le 3e distributeur pétrolier du marché marocain va céder 1,344 million d’actions. A cette occasion, il dévoile ses perspectives de croissance d’ici 2018 : 5% par an pour le chiffre d’affaires et 9,8% par an pour le résultat net consolidé.

La filiale marocaine du groupe pétrolier français Total a obtenu l’aval du CDVM pour rejoindre la bourse des valeurs de Casablanca (BVC) par voie de cession d’actions. Les actions de la société Total Maroc seront cotées au 1er compartiment de la BVC.

Ainsi, l’introduction en bourse de Total Maroc se matérialisera par la cession de 1.344.000 actions d’une valeur nominale de 50 DH chacune, détenues par Total Outre Mer. Cette cession représente 15% du capital social et des droits de vote dans la société.  Signalons, à ce titre, que Total Maroc est détenue à hauteur de 55% par Total Outre Mer et de 30% par Zahid International FZE.

Le montant global de l’opération est compris entre 611.520.000 DH et 719.040.000 DH sur la base d’une fourchette de prix comprise entre 455 DH et 535 DH par action. La souscription débutera le 11 mai prochain.

Des décotes à la souscription pour salariés et les personnes physiques et morales

L’opération est composée de 3 tranches :

-          La première de type d’ordre I est dédiée aux salariés de Total Maroc, Mahatta, Ouargaz et Gazber. Ceux-ci bénéficieront d’une décote de 20% par rapport au prix retenu pour cette opération et pourront acquérir entre 53.586 et 62.827 titres. Les souscriptions sont programmées sur la période du 11 au 15 mai 2015 inclus.

 

-          La deuxième tranche de type d’ordre II est réservée aux personnes physiques et morales à hauteur de 403.200 actions. Cette catégorie bénéficiera d’une décote de 10% par rapport au prix de cession retenu dans la limite de 20 actions. Les souscriptions sont prévues du 11 au 15 mai inclus.

 

-          La troisième tranche de type d’ordre III concerne entre 877.973 et 887.368 dédiés aux investisseurs qualifiés de droit marocain et aux institutionnels de l’investissement agréés étrangers. Les souscriptions sont programmées du 11 au 13 mai inclus avec possibilité de clôture anticipée à partir du 12 mai à 15h30 mn.

Cette opération s’inscrit dans une perspective de croissance et de développement de la compagnie pétrolière et gazière. Ainsi, Total Maroc vise, à travers cette introduction en bourse, à ouvrir son capital au grand public, aux investisseurs institutionnels et aux ses salariés et partenaires, recourir à des financements externes ultérieurs grâce à un accès direct et développer sa notoriété auprès de la communauté financière.

Une croissance attendue du résultat net consolidé de 9,8% par an

Cette stratégie de développement devrait  permettre à Total Maroc d’enregistrer une nette progression de son activité sur les années à venir. Ainsi, Total Maroc prévoit que son chiffre d’affaires consolidé devrait progresser sur la période 2015-2018 d’une moyenne de 5% pour s’établir à 13,24 MMDH en 2018. Cette croissance devrait résulter principalement de la hausse des ventes qu’anticipe Total Maroc sur les produits blancs et sur le GPL d’un taux moyen respectif de 3,6% et 5,1% sur la période considérée.

Le résultat opérationnel consolidé devrait augmenter sur la même période de référence d’une moyenne de 7% pour s’établir à 487,8 MDH en 2018. Cette prévision haussière est expliquée notamment par une croissance maitrisée des charges d’exploitation à 1,7% en moyenne sur la période considérée.

Enfin, le résultat net consolidé de Total Maroc devrait augmenter sur la période 2015-2018 d’une moyenne de 9,8% pour s’afficher en 2018 à 394,1 MDH.  Aussi, la marge nette devrait enregistrer une progression sur la période prévisionnelle pour s’établir à 3% à horizon 2018. Cette progression serait liée notamment à la prise en compte de la réduction de 25% de l’impôt sur les sociétés accordée pendant les trois années consécutives à l’introduction en bourse de la société.

Sous réserve de la réalisation de ces hypothèses financières,  Total Maroc prévoit de maintenir une politique généreuse  de distribution des dividendes avec un taux qui varie entre de 97,2% et 107,6%. Ainsi, le montant des dividendes distribués en 2018 devrait s’établir à 380,40 MDH, correspondant à un dividende par action de 42,50 DH.

Pour rappel, Total Maroc a distribué 300 MDH de dividendes au titre de l’année 2014 en raison d’un résultat net consolidé de 319 MDH.

Total Maroc, 3e distributeur pétrolier au Maroc

Total Maroc dispose, à ce jour, d’un réseau de 277 stations-service. Sur l’année 2014, la compagnie a ouvert 10 stations-service et ambitionne d’augmenter la cadence à partir de 2015 pour atteindre 300 points de vente en quelques années.

Ainsi, Total Maroc est aujourd’hui le troisième distributeur pétrolier du pays, après Afriquia SMDC (450 stations) et Vivo Energy (330 stations). 

Vente aux enchères
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Le 3e distributeur pétrolier du marché marocain va céder 1,344 million d’actions. A cette occasion, il dévoile ses perspectives de croissance d’ici 2018 : 5% par an pour le chiffre d’affaires et 9,8% par an pour le résultat net consolidé.

La filiale marocaine du groupe pétrolier français Total a obtenu l’aval du CDVM pour rejoindre la bourse des valeurs de Casablanca (BVC) par voie de cession d’actions. Les actions de la société Total Maroc seront cotées au 1er compartiment de la BVC.

Ainsi, l’introduction en bourse de Total Maroc se matérialisera par la cession de 1.344.000 actions d’une valeur nominale de 50 DH chacune, détenues par Total Outre Mer. Cette cession représente 15% du capital social et des droits de vote dans la société.  Signalons, à ce titre, que Total Maroc est détenue à hauteur de 55% par Total Outre Mer et de 30% par Zahid International FZE.

Le montant global de l’opération est compris entre 611.520.000 DH et 719.040.000 DH sur la base d’une fourchette de prix comprise entre 455 DH et 535 DH par action. La souscription débutera le 11 mai prochain.

Des décotes à la souscription pour salariés et les personnes physiques et morales

L’opération est composée de 3 tranches :

-          La première de type d’ordre I est dédiée aux salariés de Total Maroc, Mahatta, Ouargaz et Gazber. Ceux-ci bénéficieront d’une décote de 20% par rapport au prix retenu pour cette opération et pourront acquérir entre 53.586 et 62.827 titres. Les souscriptions sont programmées sur la période du 11 au 15 mai 2015 inclus.

 

-          La deuxième tranche de type d’ordre II est réservée aux personnes physiques et morales à hauteur de 403.200 actions. Cette catégorie bénéficiera d’une décote de 10% par rapport au prix de cession retenu dans la limite de 20 actions. Les souscriptions sont prévues du 11 au 15 mai inclus.

 

-          La troisième tranche de type d’ordre III concerne entre 877.973 et 887.368 dédiés aux investisseurs qualifiés de droit marocain et aux institutionnels de l’investissement agréés étrangers. Les souscriptions sont programmées du 11 au 13 mai inclus avec possibilité de clôture anticipée à partir du 12 mai à 15h30 mn.

Cette opération s’inscrit dans une perspective de croissance et de développement de la compagnie pétrolière et gazière. Ainsi, Total Maroc vise, à travers cette introduction en bourse, à ouvrir son capital au grand public, aux investisseurs institutionnels et aux ses salariés et partenaires, recourir à des financements externes ultérieurs grâce à un accès direct et développer sa notoriété auprès de la communauté financière.

Une croissance attendue du résultat net consolidé de 9,8% par an

Cette stratégie de développement devrait  permettre à Total Maroc d’enregistrer une nette progression de son activité sur les années à venir. Ainsi, Total Maroc prévoit que son chiffre d’affaires consolidé devrait progresser sur la période 2015-2018 d’une moyenne de 5% pour s’établir à 13,24 MMDH en 2018. Cette croissance devrait résulter principalement de la hausse des ventes qu’anticipe Total Maroc sur les produits blancs et sur le GPL d’un taux moyen respectif de 3,6% et 5,1% sur la période considérée.

Le résultat opérationnel consolidé devrait augmenter sur la même période de référence d’une moyenne de 7% pour s’établir à 487,8 MDH en 2018. Cette prévision haussière est expliquée notamment par une croissance maitrisée des charges d’exploitation à 1,7% en moyenne sur la période considérée.

Enfin, le résultat net consolidé de Total Maroc devrait augmenter sur la période 2015-2018 d’une moyenne de 9,8% pour s’afficher en 2018 à 394,1 MDH.  Aussi, la marge nette devrait enregistrer une progression sur la période prévisionnelle pour s’établir à 3% à horizon 2018. Cette progression serait liée notamment à la prise en compte de la réduction de 25% de l’impôt sur les sociétés accordée pendant les trois années consécutives à l’introduction en bourse de la société.

Sous réserve de la réalisation de ces hypothèses financières,  Total Maroc prévoit de maintenir une politique généreuse  de distribution des dividendes avec un taux qui varie entre de 97,2% et 107,6%. Ainsi, le montant des dividendes distribués en 2018 devrait s’établir à 380,40 MDH, correspondant à un dividende par action de 42,50 DH.

Pour rappel, Total Maroc a distribué 300 MDH de dividendes au titre de l’année 2014 en raison d’un résultat net consolidé de 319 MDH.

Total Maroc, 3e distributeur pétrolier au Maroc

Total Maroc dispose, à ce jour, d’un réseau de 277 stations-service. Sur l’année 2014, la compagnie a ouvert 10 stations-service et ambitionne d’augmenter la cadence à partir de 2015 pour atteindre 300 points de vente en quelques années.

Ainsi, Total Maroc est aujourd’hui le troisième distributeur pétrolier du pays, après Afriquia SMDC (450 stations) et Vivo Energy (330 stations). 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.