Google est en tournée de promotion au Maroc. Son message est le suivant : "nous sommes prêts à accompagner l’internationalisation des entreprises marocaines". Voyons voir.

Pas d’internationalisation réussie sans communication digitale. Et pas de communication digitale sans Google. Et lorsqu’on dit communication, on fait allusion essentiellement à deux éléments:

-sa visibilité sur le web, son référencement auprès des moteurs de recherche et du principal d’entre eux, sa stratégie sur les réseaux sociaux, sa maîtrise du e-commerce ;

-ses dépenses publicitaires. Car Google vous demandera de l’argent pour vous mettre en avant. Et il est probablement le moins cher et le plus efficace, le plus ciblé des supports de communication digitale.

Lorsque vous voulez exporter, Google est incontournable. La RAM l’a compris. Ainsi que la plupart des professionnels du tourisme.

Et lorsque vous visez le marché intérieur marocain?

Là, les géants américains, Google, Youtube, Facebook, Yahoo, ainsi que différents organes de la presse digitale étrangère comme Le Figaro, vendent des emplacements publicitaires à des tarifs défiant toute concurrence, à des IP marocaines. C’est-à-dire que ces publicités vendues ciblent des consommateurs marocains.

Bien entendu, il est impossible à la presse digitale marocaine de s’aligner sur ces tarifs défiant toute concurrence. Dans le cas de la presse étrangère consultée au Maroc, il s’agit de la vente d’invendus, avec un tarif marginal. Dans le cas des géants du web, leurs prix sont inversement proportionnels à leur puissance et à leur audience.

En gros, sur 10 DH dépensés aujourd’hui dans la publicité digitale au Maroc, 7 à 8 DH vont à l’étranger.

Cette question est stratégique pour le Maroc et ne saurait être occultée dans la tournée promotionnelle de Google, même si celle-ci ne concerne que l’internationalisation des entreprises marocaines, donc la conquête de marchés étrangers. Ce que Google propose pour conquérir des marchés étrangers, il le propose également pour conquérir le marché marocain.

Les équipes Google Mena, Google Irland et Google USA, ont donc organisé, ce mercredi 3 mai 2015 à Casablanca, une rencontre sous le thème «Google au service de l’internationalisation des entreprises Marocaines». L’évènement a été animé par une dizaine d’experts nationaux et internationaux du digital.

Badr Boubker Seddik, Directeur de l'Economie Numérique a rappelé que le Maroc a adopté, ces dernières années, une stratégie numérique qui vise l’encouragement de la diffusion des nouvelles technologies dont Internet ainsi que les métiers de l'Offshoring.

Cette ouverture du pays sur l’extérieur se concrétisera davantage par l’internationalisation des entreprises via le digital. Les enjeux sont clairs dans un contexte économique en pleine mutation : La visibilité et le référencement sur Google représentant une priorité pour les entreprises.

Dans cette perspective, le géant du web, Google, a exprimé sa disponibilité à accompagner l’internationalisation des entreprises marocaines, ont fait savoir les responsables internationaux de Google Mena, Google Irland Headquarter et Google USA.

«Être visible et bien référencée dans les résultats de recherche Google, qui accapare 95% des requêtes sur Internet, est sans doute le souci majeur des entreprises, tous secteurs confondus, à la recherche de notoriété et de croissance à l’international», ont insisté les représentants du Google.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Google est en tournée de promotion au Maroc. Son message est le suivant : "nous sommes prêts à accompagner l’internationalisation des entreprises marocaines". Voyons voir.

 


 

Pas d’internationalisation réussie sans communication digitale. Et pas de communication digitale sans Google. Et lorsqu’on dit communication, on fait allusion essentiellement à deux éléments:

-sa visibilité sur le web, son référencement auprès des moteurs de recherche et du principal d’entre eux, sa stratégie sur les réseaux sociaux, sa maîtrise du e-commerce ;

-ses dépenses publicitaires. Car Google vous demandera de l’argent pour vous mettre en avant. Et il est probablement le moins cher et le plus efficace, le plus ciblé des supports de communication digitale.

Lorsque vous voulez exporter, Google est incontournable. La RAM l’a compris. Ainsi que la plupart des professionnels du tourisme.

Et lorsque vous visez le marché intérieur marocain?

Là, les géants américains, Google, Youtube, Facebook, Yahoo, ainsi que différents organes de la presse digitale étrangère comme Le Figaro, vendent des emplacements publicitaires à des tarifs défiant toute concurrence, à des IP marocaines. C’est-à-dire que ces publicités vendues ciblent des consommateurs marocains.

Bien entendu, il est impossible à la presse digitale marocaine de s’aligner sur ces tarifs défiant toute concurrence. Dans le cas de la presse étrangère consultée au Maroc, il s’agit de la vente d’invendus, avec un tarif marginal. Dans le cas des géants du web, leurs prix sont inversement proportionnels à leur puissance et à leur audience.

En gros, sur 10 DH dépensés aujourd’hui dans la publicité digitale au Maroc, 7 à 8 DH vont à l’étranger.

Cette question est stratégique pour le Maroc et ne saurait être occultée dans la tournée promotionnelle de Google, même si celle-ci ne concerne que l’internationalisation des entreprises marocaines, donc la conquête de marchés étrangers. Ce que Google propose pour conquérir des marchés étrangers, il le propose également pour conquérir le marché marocain.

Les équipes Google Mena, Google Irland et Google USA, ont donc organisé, ce mercredi 3 mai 2015 à Casablanca, une rencontre sous le thème «Google au service de l’internationalisation des entreprises Marocaines». L’évènement a été animé par une dizaine d’experts nationaux et internationaux du digital.

Badr Boubker Seddik, Directeur de l'Economie Numérique a rappelé que le Maroc a adopté, ces dernières années, une stratégie numérique qui vise l’encouragement de la diffusion des nouvelles technologies dont Internet ainsi que les métiers de l'Offshoring.

Cette ouverture du pays sur l’extérieur se concrétisera davantage par l’internationalisation des entreprises via le digital. Les enjeux sont clairs dans un contexte économique en pleine mutation : La visibilité et le référencement sur Google représentant une priorité pour les entreprises.

Dans cette perspective, le géant du web, Google, a exprimé sa disponibilité à accompagner l’internationalisation des entreprises marocaines, ont fait savoir les responsables internationaux de Google Mena, Google Irland Headquarter et Google USA.

«Être visible et bien référencée dans les résultats de recherche Google, qui accapare 95% des requêtes sur Internet, est sans doute le souci majeur des entreprises, tous secteurs confondus, à la recherche de notoriété et de croissance à l’international», ont insisté les représentants du Google.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.