Le groupe a enregistré un résultat net de 118 millions de DH au 30 septembre 2015, contre 252 millions de DH un an auparavant.

Pour ce troisième trimestre 2015, Crédit du Maroc affiche une régression considérable de son résultat net: près de 53,17% en moins par rapport au troisième trimestre de l’année 2014.

Le produit net bancaire a également suivi la même tendance baissière. Celle-ci est toutefois beaucoup moins significative. En effet, le produit net bancaire s’est établi, au 30 septembre 2015, à 1.566 millions de DH, contre 1.578 millions de DH en septembre 2014, soit une légère contraction de -0,8%. Cette baisse s’explique, selon un communiqué de la banque, par la régression du résultat des opérations de marché.

En outre, les charges générales d’exploitation de la banque ont enregistré une progression de 3%, et le coût du risque s’est établi à 546 MDH cette année, contre 369 MDH au 30 septembre 2014. 

"Son niveau résulte à la fois d’un contexte économique toujours morose mais également de la poursuite de la politique prudente et rigoureuse de couverture des risques pratiquée par le Crédit du Maroc conformément aux règles prudentielles", note le même communiqué.

Par ailleurs, Crédit du Maroc a enregistré une hausse de sa marge d’intérêt et de sa marge sur commissions de 1,5% et de 1,4% respectivement, par rapport au 30 septembre 2014.

Sur le plan commercial, le Crédit du Maroc a enregistré une progression de 3,2% de ses ressources clientèle qui atteignent les 38,1 milliards de DH en 2015. Cela se traduit par une légère progression de la part de marché de la banque en 2015.

Les emplois clientèle affichent également une croissance de 5,8% pour s’établir à 37,1 milliards de DH, avec une bonne dynamique sur les crédits immobiliers, selon le groupe. Les parts de marché des créances brutes sur la clientèle sont, quant à elles, en hausse de 32 points de base depuis le début de l’année. Le Crédit du Maroc vise, à travers cette performance, une application adéquate de sa stratégie d’innovation et de différenciation sur les produits de financement immobiliers.

Crédit du Maroc estime également que la progression de son activité commerciale témoigne de l’efficacité de son projet d’entreprise CAP 2018, qui s’articule sur quatre objectifs principaux: l’amélioration de l’efficacité commerciale, l’excellence des ressources humaines, l’amélioration du service à la clientèle et la mise en œuvre d’une stratégie d’innovation volontariste.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Le groupe a enregistré un résultat net de 118 millions de DH au 30 septembre 2015, contre 252 millions de DH un an auparavant.
 

Pour ce troisième trimestre 2015, Crédit du Maroc affiche une régression considérable de son résultat net: près de 53,17% en moins par rapport au troisième trimestre de l’année 2014.

Le produit net bancaire a également suivi la même tendance baissière. Celle-ci est toutefois beaucoup moins significative. En effet, le produit net bancaire s’est établi, au 30 septembre 2015, à 1.566 millions de DH, contre 1.578 millions de DH en septembre 2014, soit une légère contraction de -0,8%. Cette baisse s’explique, selon un communiqué de la banque, par la régression du résultat des opérations de marché.

En outre, les charges générales d’exploitation de la banque ont enregistré une progression de 3%, et le coût du risque s’est établi à 546 MDH cette année, contre 369 MDH au 30 septembre 2014. 

"Son niveau résulte à la fois d’un contexte économique toujours morose mais également de la poursuite de la politique prudente et rigoureuse de couverture des risques pratiquée par le Crédit du Maroc conformément aux règles prudentielles", note le même communiqué.

Par ailleurs, Crédit du Maroc a enregistré une hausse de sa marge d’intérêt et de sa marge sur commissions de 1,5% et de 1,4% respectivement, par rapport au 30 septembre 2014.

Sur le plan commercial, le Crédit du Maroc a enregistré une progression de 3,2% de ses ressources clientèle qui atteignent les 38,1 milliards de DH en 2015. Cela se traduit par une légère progression de la part de marché de la banque en 2015.

Les emplois clientèle affichent également une croissance de 5,8% pour s’établir à 37,1 milliards de DH, avec une bonne dynamique sur les crédits immobiliers, selon le groupe. Les parts de marché des créances brutes sur la clientèle sont, quant à elles, en hausse de 32 points de base depuis le début de l’année. Le Crédit du Maroc vise, à travers cette performance, une application adéquate de sa stratégie d’innovation et de différenciation sur les produits de financement immobiliers.

Crédit du Maroc estime également que la progression de son activité commerciale témoigne de l’efficacité de son projet d’entreprise CAP 2018, qui s’articule sur quatre objectifs principaux: l’amélioration de l’efficacité commerciale, l’excellence des ressources humaines, l’amélioration du service à la clientèle et la mise en œuvre d’une stratégie d’innovation volontariste.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.